Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Michel Simon, créateur d'Albatros-Malletier et son associé, Mathieu Le Quentrec.
Albatros-Malletier
Michel Simon, créateur d'Albatros-Malletier et son associé, Mathieu Le Quentrec.

Marché du luxe : avec sa malle-cave Agatha, Albatros-Malletier (22) parcourt le monde à la rencontre des plus riches

Véronique Maignant, le 11.04.2018

Michel Simon a créé sa propre marque de luxe, Albatros-Malletier, réunissant les savoir-faire de l'ébéniste et du maroquinier. Basée au Cap Fréhel (22), l’entreprise vient de lancer sa malle-cave « Agatha ». Du très haut de gamme.

A 72 ans, Michel Simon est un personnage. Sa vie professionnelle l’a mené à travers le monde.  L’homme, né en Belgique, a vécu successivement à BruxellesParisTokyoSaint-Pétersbourg  et fondé voici quelques années, à Plévenon, près du Cap Fréhel, une maison d'hôtes sous la forme d'une luxueuse datcha russe. « Durant chaque déménagement, j’emmenais une vieille malle de voyage réalisée par mon grand-père, avant la guerre 39/45, évoque-t-il. Architecte d’Intérieur et Designer en mobilier, j’avais déjà réalisé en 1999 une première malle cave-à-vin ».

 

2015, création d’Albatros-Malletier

En 2015, Michel Simon est en retraite. L’ennui le guette. Dans son salon trône la dernière malle fabriquée par son grand-père auquel il vouait une admiration sans borne. « Sans aucun financement, je me suis tourné vers mes copains pour démarrer l’aventure. Avec un premier capital de 6 500 euros, je suis allé frapper aux portes des professionnels de la maroquinerie et de la sellerie. J’ai aussi rencontré les compagnons du devoir, l’élite du savoir-faire. De toute évidence je n’avais pas la somme nécessaire pour réaliser mon rêve ». Michel Simon lance alors  une campagne de crowdfunding informelle et en quelques mois son capital passe à 350 000 euros. Albatros Malletier compte aujourd’hui plus de 225 associés.

 

2016, lancement de premiers prototypes

Début 2016, il réunit ses partenaires au château de Bogard à Quessoy, siège de l’entreprise, pour leur présenter les premiers prototypes : trois spectaculaires malles de voyage aménagées en dressing. Parmi elles, une est en loupe d'orme véritable et intérieur gainé de cinq peaux de chèvre, entièrement cousue main par le prototypiste des grandes maisons de la place Vendôme, Louis Chelli, installé à Plérin. « Nous travaillons sans cesse pour atteindre la perfection. Le luxe a ses codes et nous ne pouvons y déroger » De janvier 2016 à aujourd’hui Albatros Malletier n’a eu cesse de parcourir les plus prestigieux salons internationaux dédiés à la maison et objets d’intérieur.

 

Se faire connaître auprès des acteurs du luxe

En janvier 2016, Albatros-Malletier fait une entrée remarquée au salon Maison & Objet à Paris-Villepinte. « Les retombées se sont avérées inespérées.  C’est un privilège et un honneur pour Albatros-Malletier, la petite start-up bretonne venue de nulle part, d’être admise à figurer dans la cour des grands ».  Un peu plus tard, en juillet,  l’entreprise est Pépite 2016 au salon du luxe Maisons de la chimie à Paris. Michel Simon y présente une malle dressing destinée prioritairement aux prescripteurs de l’hôtellerie de luxe et du yachting, mais aussi une gamme  exclusive pour l'évènement de maroquinerie pour dames et d’attaché-case pour hommes d’affaires. « Les retours sont toujours très positifs, mais nous sommes toujours sur des ventes de sympathie entre associés. Je rêve de réaliser une grosse valise (ou petite malle) pique-nique vintage pour deux personnes en tête-à-tête, avec des verres en cristal taillés, une jolie vaisselle, des couverts design, une nappe et serviettes blanches brodées ».  Cette malle verra le jour prochainement.

 

2017, consécration par la presse de luxe

C’est en mars 2017, au salon ProWein de Düsseldorf, qu'Albatros  présente sa malle Agatha, fer de lance de sa collection. Posée sur quatre roulettes, cette malle est conçue en panneaux de liège naturel réalisés à partir de bouchons de champagne recyclés et coudés selon un procédé breveté. Agatha est gainée de toile de lin naturel issu de l’agriculture raisonnée. « J’aime l’idée que cette malle, réalisée à partir de bouchons de champagne recyclés, contienne des bouteilles dont les bouchons serviront ensuite à faire d’autres malles », sourit l’homme. La partie basse de la malle dispose d’une cave de service réfrigérée alors que sa partie haute, est aménagée en bar. Fin 2017, le magazine Forbes salue les réalisations de l’ancien designer d’intérieur, notamment sa malle-cave « Agatha ». Une référence, aussi, à la romancière Agatha Christie dont les livres ont inspiré le malletier.

 

2018, un coffret à champagne & caviar

En ce début d’année, Michel Simon et son nouvel adjoint, Mathieu Le Quentrec,  courent  encore et  toujours les salons prestigieux. Ensemble ils ont créé la collection Agatha, avec un coffret champagne & caviar Agatha composé de fines tablettes en acajou massif. « Le gainage intérieur est en alcatara et l’extérieur en cuir de vachette au tanage végétal. La sellerie est en cuir VNN et les fermoirs en laiton massif poli nickelé avec une finition palladium ». Devant tant de perfection, on reste admiratif. Albatros-Malletier a gardé son identité bretonne et travaille en local avec la maroquinerie Renouard (Plancoët), et l’ébéniste  Bruno Lemée  ainsi que l’agence  Youenn Boscher  de Rennes. « A l’export, j’ai toujours bénéficié des conseils et de l’appui des équipes de la CCI 22. A l’occasion de la dernière édition de l’Open de l’International organisé par Bretagne Commerce International  à Saint-brieuc, ils m’ont offert une place de choix pour exposer ma malle Agatha. Les retours ont été très positifs  ».

 

Démarrage de la commercialisation

« En 2018, nous aurons nos premières commercialisations, annoncent confiants Michel Simon et Mathieu Le Quentrec. Notre prochain grand rendez-vous est le 19 avril, avec le très prestigieux salon Top Marques de Monaco. » Albatros-Malletier espère, très rapidement  pouvoir ouvrir un atelier de prototypes de sellerie et de maroquinerie animé par les compagnons du devoir, dans les Côtes-d’Armor. Elle y a désormais son siège social et une boutique au château de Bogard (Quessoy).

Site : Albatros-Malletier

Taille du texte

L'évènement

Le lundi 14 mai à Saint-Brieuc, le pôle création / reprise d'entreprise de la CCI 22 ouvre ses portes

Le pôle création / reprise d'entreprise de la CCI 22 ouvre ses portes le lundi 14 mai 2018 à Saint-Brieuc

Au programme de cet après-midi : RDV, Echanges, témoignages de créateurs et un tirage au sort pour gagner une formation « 5 jours pour entreprendre » d’une valeur de 550 €.

Recommandations