Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Olivier Cruz et Lucas Frisk ont créé Malo Rhum en juillet 2016 à Saint-Malo
Olivier Cruz et Lucas Frisk ont créé Malo Rhum en juillet 2016 à Saint-Malo

Malo Rhum : leur rhum arrangé a déjà séduit plus de 100 cavistes

Véronique Maignant, le 16.01.2018

Révélée à Saint-Malo, lors de la dernière édition du concours Etonnants créateurs, l’entreprise Malo Rhum s’est lancée en 2016 dans la fabrication de rhums arrangés. En à peine un  an , plus de 10 000 bouteilles  se sont vendues,  essentiellement  auprès des cavistes. 

L’Histoire de Malo Rhum c’est d’abord celle d’une rencontre, en 2015, lors d’un salon à Saint-Malo. Lucas Frisk, alors traiteur, était venu transformer les produits locaux vendus par Olivier Cruz, en plats cuisinés. « Le soir même, nous avons découvert notre passion commune pour le rhum et échangé une bonne partie de la nuit sur nos techniques respectives de macération.  Lui comme moi avons commencé dès l’âge de 16 ans  à  arranger différentes saveurs à base fruits, légumes, épices et autres plantes. Le but : obtenir des assemblages aromatiques les plus riches possibles.  Tout est une question de cuisson.» Quelques  mois plus tard, en janvier 2016, nos deux passionnés décident  de s’associer et créent Malo Rhum. L’aventure peut démarrer.

 

Un projet bien préparé

En trois mois ils montent leur dossier. «  Nous étions tous les deux déjà passés par la phase création, nous connaissions les pièges à éviter ». Une fois toutes les pièces rassemblées,  une visite chez le banquier en vue de contracter un prêt de  30 000 euros  se révéla être une simple formalité. Ce qui s’annonçait le plus compliqué était l’obtention, en un temps record, de l’agrément des Douanes d’importer du rhum blanc en grande quantité. « Nous travaillons avec la plus vieille distillerie de Guadeloupe, située à Basse-Terre. Lors de notre premier échange avec les Douanes, le délai annoncé fut  de 12 mois.  Au final, en six semaines nous avons  obtenu l’agrément et déposé dans la foulée les statuts de notre société ». Nous sommes en juillet 2016. Malo Rhum voit le jour. L’atelier loué par l’Agglomération de Saint-Malo ne nécessite pas de gros investissements, « juste une doseuse d’alcool, poursuit Olivier. Toute le reste est manuel, coupe des fruits et légumes, mélange et cuisson.  C’est Lucas qui officie en cuisine. De son côté,  Olivier assure l’administration et le commercial. Une personne a été recrutée  et courant  2018 deux autres emplois seront créés.

 

Des cavistes  conquis

Leurs  nouveautés aromatiques sur un marché du rhum en plein essor,  dominé par des grandes marques, rencontrent très vite un large succès. « Nos combinaisons insolites donnent une boisson qui sort des lieux  communs ».  Malo Rhum propose 9  rhums aux arômes différents. Trois autres verront le jour en 2018  dont un à base de café. En quelques mois, nos deux associés  ont écoulé plus de 10 000 bouteilles. Leur prix moyen est de 40 euros,  lorsque celui de la concurrence s’établit aux alentours de 30 euros. « Notre volonté n’est pas de faire du volume mais de proposer autre chose sur ce marché très concurrencé ». Les cavistes représentent 80 % de leur activité. Plus d’une centaine d’entre eux sont déjà référencés, parmi lesquels les deux plus gros parisiens qui proposent pas moins de  1 400 rhums différents dans leur cave. Le reste de l’activité se  partage  entre les CHR et la vente en direct sur les marchés ou via leur site internet. «  100% de nos prospects deviennent clients à l’issue de la  première visite », souligne avec fierté Olivier Cruz. Après la Bretagne, la Normandie et la région parisienne, ils s’attaquent en ce début d’année aux Pays de la Loire.

 

Le concours Etonnants créateurs, un tremplin

« A terme,  nous allons nous développer sur toute la France ». En novembre 2018, on les retrouvera en tant qu’exposant au départ de la  Route du Rhum,  à Saint-Malo.  «  Impossible de ne pas y être, même si le fournisseur officiel est Damoiseau. Mais là nous ne jouons plus dans la même cour » reconnaît  Olivier Cruz. « Le concours Etonnants créateurs représente déjà  une formidable vitrine. Nous ne nous attendions pas à de telles retombées médiatiques, d’autant que dans notre catégorie, (entreprise en développement), la concurrence était forte. Ce coup de cœur du jury c’est un vrai coup de pouce! » Parmi les meilleures ventes réalisées par Malo Rhum, l’Erotik arrive largement en tête. Sachez que ce punch est composé de rhum blanc macéré avec un savoureux mélange à base de fruits de la passion, de mangues, de vanille, de citronnelle et d’épices. Tout un Programme !

 

*Le concours Etonnants Créateurs est co-organisé par Saint-Malo Agglomération et le CCI Ille-et-Vilaine - Délégation de Saint-Malo

Taille du texte

L'évènement

Feuille de route économie circulaire : le club Environnement Sécurité 29 fait le point

Feuille de route économie circulaire

Le jeudi 20 septembre, à Brest, venez découvrir les mesures "entreprises" de la Feuille de route économie circulaire (Frec). A travers ces mesures, les entreprises de tous les secteurs sont appelées à mieux gérer leurs déchets et à saisir les opportunités industrielles du 21e siècle : produire mieux, plus durable et en utilisant moins de ressources. Inscription en ligne.