Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Gîtes d'Armor

Les Gîtes d’Armor (22). Ouvert toute l’année, le domaine touristique enregistre une croissance record

Véronique Maignant, le 07.09.2021

Avec un taux d’occupation moyen de 80%, entre septembre 2020 et septembre 2021, les Gîtes d’Armor, situés à Tréguidel (22), ont relevé le défi posé par la Covid 19. Dans un contexte de pandémie, Kevin Le Mao et Cédric Couvran ont su attirer une clientèle locale. Leurs cottages avec bain nordique, piscine, sauna et autre spa répondent aux aspirations post confinement à savoir plaisir, détente et bien-être. Depuis juillet, ils sont complets. C’est encore le cas jusque fin septembre. Retour sur 6 ans d’aventure made in Côtes d’Armor.

L’aventure des « Cottages Les Côtes d’Armor », premier nom donné à leur entreprise, démarre en juillet 2015 avec l’achat d’une première parcelle de terrain de 1 300 m² à Tréguidel situé à 20 minutes au nord de Saint-Brieuc. Ce qui n’était au départ qu’un projet de maison individuelle entourée d’un grand jardin s’est transformé, en à peine 6 ans, en un ensemble d’hébergements touristiques composé de 2 chambres d’hôtes, 5 cottages (5 personnes), une suite nordique et de nombreux équipements (2 piscines, spa, sauna, bains nordiques…). Objectif : capter une clientèle moyen-haut de gamme française et internationale.

 

Un démarrage avec 2 chambres d’hôtes

 « Le choix de Tréguidel relève un peu du hasard. A l’époque, en poste à Saint-Brieuc l’un comme l’autre, nous nous étions fixés un trajet domicile-travail de 15 à 20 minutes maximum. Avec du recul, la localisation se révèle être stratégique :  nous sommes situés au carrefour de tous les principaux lieux touristiques des Côtes d’Armor comme l’Île de Bréhat, Ploumanac’h ou le Cap Fréhel », explique Kevin Le Mao, co-fondateur. Avant cela, le jeune entrepreneur a gravi tous les échelons chez McDonald’s puis rejoint son compagnon, Cédric Couvran,  installé dans le département.  « Dès le départ, nous avons conçu les plans de la maison pour faire deux chambres d’hôtes. L’idée était de dégager un revenu supplémentaire. Au final, on a adoré le contact avec les visiteurs et décidé d’en vivre. »

 

« Nous avons tout fait nous-mêmes »

Un an plus tard, ils achètent le terrain voisin, 1 100 m² et font venir de Lituanie, 5 chalets en bois. « Nous les avons-nous-mêmes tous montés, un par un. Nous avons également installé une piscine, puis une deuxième, planté 400 pieds de bambou. Nous avons tout fait nous-mêmes. L’idée était de provoquer chez nos clients une sensation de dépaysement dès la porte franchie. » L’ouverture de cet ensemble touristique, proposant une trentaine de couchages a lieu en avril 2017. Les visiteurs sont au rendez-vous. Fin 2018, la chance leur sourit aussi. Kevin, féru de nouvelles technologies, s’occupe de la communication digitale et par la même-même surveille les mots clés le plus utilisés sur les moteurs de recherche. « Grâce à cette veille, j’ai découvert que la marque « Gîtes d’Armor » n’était pas protégée. Nous l’avons immédiatement déposée ainsi que le nom de domaine » Les Cottages des Côtes d’Armor deviennent les Gîtes d’Armor. L’impact sur les réservations est spectaculaire. « En quelques semaines, la vente directe est passée de 20% à 50 % du chiffre d’affaires. »

 

Services à la carte

Mars 2020, la crise du Covid rebat les cartes. Les annulations s’enchaînent et après deux confinements, le binôme doit se rendre à l’évidence : la clientèle européenne ne reviendra pas de sitôt. « Elle représentait 30% de notre activité avant la crise, contre 5% aujourd’hui» Très vite, ils remettent à plat leur modèle. Leur objectif est d’attirer une nouvelle clientèle, plus locale, voire de proximité et générer des ventes additionnelles. « Les gens avaient besoin de décompresser. On a tout miser sur le confort et le bien-être, investi dans une suite privative avec bain nordique et surtout développer un tas de services à la carte : livraison de petits déjeuners variés, de plats concoctés par nos soins ou en partenariat avec des artisans locaux, location de spa, de sauna, de vélos ou encore commande de coffrets-cadeaux composés de spécialités locales … ». Tout peut être réservé ou commander, en un clic, depuis une appli téléchargeable. Kevin et Cédric font aussi office de guides touristiques en organisant des plannings de visites à faire en fonction de la durée des séjours de leurs clients. « On les reçoit dans notre maison, c’est normal qu’ils attendent une écoute et des conseils. »

 

Un chiffre d ‘affaires en hausse de 50%

Et ça marche !  Malgré trois confinements, entre septembre 2020 et septembre 2021, les Gîtes d’Armor enregistrent 3 000 visiteurs et 1 780 nuitées, soit un taux d’occupation moyen de 80%.  Le chiffre d’affaires progresse de 50 %, il double même sur juillet et août. Désormais, ouverts toute l’année, ils proposent des nuitées de 80 euros à 300 euros selon la formule. « Aujourd’hui, le séjour moyen est de 1,67 jour. 95% de la clientèle est française et parmi elle nous avons 30% de Bretons. L’instauration du pass sanitaire, début août, n’a eu aucun impact sur notre activité. Au contraire, il rassure les clients.» En perpétuelle réflexion, Kevin et Cédric viennent d’investir dans 4 nouveaux bains nordiques afin d’équiper tous les cottages. Ils envisagent également de capter une clientèle d’affaires. « Nous louons déjà à l’heure ou à la demi-journée le spa et la piscine, pour des particuliers ou à l’occasion d’évènements, alors pourquoi ne pas privatiser l’ensemble pour des séminaires d’entreprise. Notre maison qui tient aussi lieu d’accueil dispose d’une grande pièce de vie très fonctionnelle, capable de faire office de salle de réunions ou de salle à manger. »

 

Le tourisme durable, une autre priorité

Cette période d’incertitude a aussi été l’occasion de mener une réflexion en faveur du développement durable. Les deux entrepreneurs ont fait appel à la CCI des Côtes-d’Armor et la destination Baie de Saint-Brieuc/Paimpol/Les Caps pour prendre des mesures en ce sens . Le changement de 100 % des systèmes d’éclairage par un éclairage LED et l’installation de réducteurs d’eau sur les hébergements touristiques, permet la réduction des consommations d’eau et d’énergie. Un investissement dans un service de location de trottinettes électriques incite également la clientèle à la mobilité douce. Jean-Sébastien Flinois, conseiller en développement durable à la CCI Côtes-d’Armor a par ailleurs sensibiliser le personnel via la création d’un parcours d’information à destination de la clientèle (déchets, biodiversité, eau et énergie).

« Notre souhait est de continuer à grandir en apportant toujours plus de services », poursuit Kevin. La prochaine étape est l’ouverture, à l’automne, d’un studio d’électrostimulation. Suivra la construction d’une mini-ferme pédagogique. « Il faut sans cesse se renouveler. Nous venons d’acquérir 4 000 m² de terrain supplémentaire situés juste en face de nos cottages. Outre la mini-ferme, nous allons agrandir notre espace de stationnement. La crise sanitaire aura été l’occasion d’une formidable remise en question. Malgré les incertitudes qu’elle génère depuis plus d’un an, elle aura, au final, impacté positivement notre activité», conclut Kevin Le Mao.

Découvrir les Gîtes d’Armor (lien sur le site)

Engagez la transition écologique de votre entreprise

Les entrepreneurs qui le souhaitent vont pouvoir accélérer la transition écologique de leur point de vente, grâce au dispositif du plan France Relance du gouvernement. Ce dernier permet de sensibiliser mais surtout de vous accompagner dans votre transition.

Bénéficiez d’un diagnostic individuel gratuit réalisé́ par un conseiller CCI, pour mesurer sa maturité́ écologique et obtenir un plan d’actions concret sur-mesure.

Pour en savoir plus ,  contactez

Jean-Sébastien FLINOIS
jean-sebastien.flinois@cotesdarmor.cci.fr
Tel : 06 76 83 66 70

L'évènement

SECNUMECO 2021 : Le colloque sur la veille stratégique et la sécurité numérique aura lieu à Vannes

SECNUMECO 2021 : Le colloque sur la veille stratégique et la sécurité numérique aura lieu à Vannes

La sécurité économique et la sécurité numérique seront de nouveau à l'honneur, le vendredi 17 septembre 2021 à Vannes dans le Morbihan, lors de la 5è édition du colloque SecNumeco sur l’anticipation au travers de la veille stratégique et de la détection des vulnérabilités.

Cette journée sera coorganisée par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), le Service de l’information stratégique et de la sécurité économiques (SISSE) et avec le soutien de l’université de Bretagne Sud (UBS) et CCI Innovation Bretagne.

Au programme : conférences, ateliers et tables rondes
Vendredi 17 septembre de 9h30 à 16h00
A l'Université de Bretagne Sud, rue André Lwoff, 56000 Vannes 

Participation gratuite ; sur inscription

Recommandations