Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Camille Clar a eu un véritable coup de coeur pour cet ancien hôtel en bordure de Vilaine aujourd'hui entièrement rénové
V.Maignant
Camille Clar a eu un véritable coup de coeur pour cet ancien hôtel en bordure de Vilaine aujourd'hui entièrement rénové

Les Chouettes Hostel. Mi-hôtel, mi-auberge de jeunesse, un spot nouvelle génération à Rennes

Véronique Maignant, le 28.07.2021

A 10 minutes à pied de la gare de Rennes, les Chouettes Hostel offre à la fois des dortoirs à partager avec des inconnus, mais aussi des chambres cosy et privées pour une clientèle en quête d’intimité. Camille Clar, sa co-fondatrice entend bien faire rimer qualité et petits prix avec ce concept hybride d’hôtel-hostel – café-restaurant dans l’air du temps. Ouvert 7j/7 24h/24 depuis le 12 juillet, on y trouve tout le confort et la sécurité d’un hôtel, la convivialité et le partage en plus.

À deux pas du Théâtre National de Bretagne, de la rue Saint-Hélier et de la République, les Chouettes Hostel entend bien révolutionner l’hébergement économique avec un concept hybride, à mi-chemin entre l’hôtel décontracté et l’auberge de jeunesse nouvelle génération. Pour monter son projet, Camille Clar s’est appuyée sur un pool d’investisseurs rennais et s’est inspirée de ses multiples expériences à l’étranger. Diplômée d’un master 2 en marketing obtenu à l’IESEG Lille, elle a séjourné en Chine, à Lisbonne, Sao Paulo… « J’y ai découvert de nombreuses auberges de jeunesse avec à chaque fois des modes de fonctionnements différents.»

 

L’ancien hôtel Venezia, en bordure de Vilaine

Son premier job, elle le décroche en 2013, à Paris, au sein d’Amadeus, premier fournisseur mondial de solutions technologiques pour le secteur du voyage. « J’y suis rentrée en tant que chef de projet marketing. Cinq ans après je pilotais des projets stratégiques de transformation aux côtés du directeur généralEn 2018, cette parisienne fait la connaissance d’entrepreneurs rennais. « Ils avaient acheté un an plus tôt l’hôtel Venezia à Rennes, en cessation d’activité depuis 2015. Ils cherchaient une personne pour peaufiner leur concept d'auberge de jeunesse. J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce lieu. J’ai foncé. » Nous sommes fin 2018, Camille Clar prend le projet en main.

 

A partir de 25 € la nuit

Très vite, au regard des études de marché, elle revisite le concept et modifie le business plan*. « Cibler les Millenials avec une seule offre de dortoirs se révélait très périlleux. Rennes accueille tout au long de l’année une clientèle d’affaires. Il fallait la capter la semaine avec des chambres privées et proposer également des chambres famiIiales pour les week-ends. » Au final, les Chouettes Hostel propose 47 couchages répartis sur 4 étages à même d’accueillir, les solos, les couples, les familles et les groupes. Ils ont le choix entre trois dortoirs de 4, 6 et 10 personnes comme à l’hostel (auberge en anglais) avec salle de bain à partager pour 25 € la nuit, des chambres comme à l’hôtel pour 65 € la nuit et des chambres familiales.

« Lors de son rachat, l’hôtel baignait dans son jus. Nous avons tout remis aux normes ERP. Nous avons décaissé tout le sous-sol pour en faire un lieu de stockage, surélevé le toit pour agencer un 4e étage et fait une extension sur la terrasse. Entre les autorisations administratives, les contraintes des Bâtiments de France et celles relatives à l’assainissement des eaux du fait de notre proximité avec la Vilaine, les travaux de rénovation se sont étalés sur deux ans et demi. Résultat, on a explosé le budget", expose la jeune femme qui détient 40 % du capital. Le montant total de l'investissemnt s'élève quant à lui à 900 000 euros.

La décoration de ce repaire pour voyageurs modernes a été confiée à des artistes et designer locaux. Les couleurs chaudes, les briques apparentes et les reproductions qui ornent les murs donnent une ambiance très cosy. Dans les dortoirs, chacun dispose d’un grand casier et de sa prise USB, au bout de son lit.

 

Une offre de restauration

 « L’hôtellerie va dans cette direction poursuit Camille Clar. A Rennes, aujourd’hui, il existe une seule auberge de jeunesse. D’autres projets hybrides comme le nôtre vont voir le jour. Les jeunes actifs veulent des ambiances décontractées et des hébergements en mode partage. »  La jeune femme a aussi convaincu ses associés d’ouvrir un café-restaurant. « Au bout de quelques semaines d’exploitation, il représente 40 % de notre chiffre d’affaires. C’est essentiel pour améliorer le ratio de ce type de concept. Notre hostel est aussi ouvert aux rennais. Ils peuvent venir profiter de la terrasse, boire un verre ou déguster un plat préparé par notre chef cuisinier. Nous avons une licence 3 et servons jusqu’à 23 heures. Après, il faut que le calme revienne pour nos voyageurs. » La direction de l’hostel a été confiée à Chloé Fuselier. « C’est son premier poste à la tête d’un établissement. » Cinq réceptionnistes ont également été recrutés pour assurer une ouverture en continu, 7 j/7.

Après quelques semaines d’exploitation, les Chouettes Hostel a déjà convaincu de nombreux rennais, attirés par la terrasse avec vue imprenable sur la Vilaine. A l’intérieur, l’espace commun agencé avec des meubles de récup  « très tendance » tient lieu de café, restaurant et même d’espace de coworking (wifi gratuite). La cuisine ouverte invite au partage. Rien n’a été laissé au hasard pour vivre l'hébergement du côté joyeux !

 

Découvrir les Chouettes Hostel


*Les Chouettes Hostel a bénéficié du Fonds régional d’aide au conseil et à l’innovation touristique (Fracit) en Bretagne. Géré par la Région Bretagne, il  permet aux porteurs de projets de réaliser des études sur la viabilité technique et économique d’opérations d’investissements touristiques. Camille Clar a fait appel à Gaëlle Pambour, conseillère entreprise à la CCI Ille-et-Vilaine pour monter son dossier de demande de subvention (35 000 euros maxi).

 

L'évènement

SECNUMECO 2021 : Le colloque sur la veille stratégique et la sécurité numérique aura lieu à Vannes

SECNUMECO 2021 : Le colloque sur la veille stratégique et la sécurité numérique aura lieu à Vannes

La sécurité économique et la sécurité numérique seront de nouveau à l'honneur, le vendredi 17 septembre 2021 à Vannes dans le Morbihan, lors de la 5è édition du colloque SecNumeco sur l’anticipation au travers de la veille stratégique et de la détection des vulnérabilités.

Cette journée sera coorganisée par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), le Service de l’information stratégique et de la sécurité économiques (SISSE) et avec le soutien de l’université de Bretagne Sud (UBS) et CCI Innovation Bretagne.

Au programme : conférences, ateliers et tables rondes
Vendredi 17 septembre de 9h30 à 16h00
A l'Université de Bretagne Sud, rue André Lwoff, 56000 Vannes 

Participation gratuite ; sur inscription

Recommandations