Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Bénédicte Piffeteau, Responsable des Ressources Humaines aux Ateliers du Douet, à Saint-Sauveur-des-Landes
Martin Boudier
Bénédicte Piffeteau, Responsable des Ressources Humaines aux Ateliers du Douet, à Saint-Sauveur-des-Landes

Les Ateliers du Douet (35) incitent leurs salariés à activer leur CPF

Stéphanie Hussenot-Guilloux, le 30.06.2020

L’association bretillienne souhaite leur faciliter la prise en main de cet outil et créer une dynamique collective atour du développement des compétences.

Donner aux salariés le déclic d’activer et de se former avec leur compte personnel de formation (CPF) est loin d’être encore gagné dans beaucoup de PME ou autres structures. Bénédicte Piffeteau, Responsable des Ressources Humaines aux Ateliers du Douet, à Saint-Sauveur-des-Landes, le constate. « Depuis que les droits acquis sur le CPF sont comptabilisés en euros et mobilisés à l’initiative de la personne active, nous avons distribué à chacun de nos salariés un fascicule expliquant le fonctionnement pour les inciter à ouvrir leur compte CPF et à l’activer. Mais, ils ne se sont pas sentis concernés», confie la responsable RH. « Par contre, s’ils peuvent être accompagnés physiquement dans leurs démarches, alors, là, les collaborateurs sont très ouverts à la mobilisation du CPF ! ».

 

Le rôle des Ateliers du Douet : accompagner et conseiller

L’association les Ateliers du Douet - qui gère un ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) à Saint-Sauveur-des-Landes et à Saint-Hilaire-des-Landes, un Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS), un foyer d’hébergement à Fougères et une Section Annexe d’ESAT (SACAT) - sollicite donc régulièrement ses 60 salariés, qui encadrent ses travailleurs en situation de handicap, à activer leur CPF. « Notre enjeu est de les accompagner humainement afin de faciliter la prise en main de cet outil et de créer une dynamique collective autour du développement des compétences, le maintien de l’employabilité et l’épanouissement personnel et professionnel de nos collaborateurs », explique Bénédicte Piffeteau. « Nous ouvrons donc avec eux leur compte de A à Z, les conseillons sur le choix de la formation, qu’elle soit certifiante ou diplômante, et créons leur dossier de formation ».

 

La Faculté des Métiers : un interlocuteur privilégié

Pour trouver LA formation éligible, les Ateliers du Douet se tournent vers la Faculté des Métiers. « C’est notre interlocuteur privilégié. Elle a toujours une réponse à nous donner et une formation à nous proposer, tout en tenant compte de notre problématique budgétaire », souligne la responsable RH, qui a recours essentiellement, pour l’instant, aux formations éligibles au CPF en bureautique développées par la Faculté des Métiers. « La formation fait partie de notre culture d’entreprise. C’est un excellent moyen pour motiver les salariés. Et aujourd’hui, nous avons, en tant qu’employeur, plus que jamais un rôle à jouer pour les responsabiliser et les aider à prendre en main leur employabilité ».