Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Marine, Cathy et Frédéric Jan, ou l'aventure de l'entrepreneuriat familial.
Aude Sirvain
Marine, Cathy et Frédéric Jan, ou l'aventure de l'entrepreneuriat familial.

L'entreprise Jan a 60 ans et toujours une longueur d'avance sur la technologie agricole

Maude Duval, le 27.06.2022

La ferme familiale et séculaire jouxte toujours les bâtiments de l’entreprise, tous coiffés de panneaux photovoltaïques. Ici, le futur puise sa raison d’être dans le passé. L’entreprise Jan a 60 ans et l’énergie d’en croquer autant. Spécialisée dans les travaux agricoles et d’aménagements extérieurs, l’entreprise familiale créée en 1961 à Pluneret a toujours su innover et garder une longueur technologique d’avance pour servir ses clients efficacement.

La photo retrace à elle seule l'histoire de l'entreprise Jan, à Pluneret (56) : entouré de sa mère, de sa femme et de sa fille, Frédéric Jan affiche un sourire radieux à l'heure de fêter les 60 ans de l'entreprise de travaux agricoles créée en 1961 par son père, Roger Jan. "Il avait développé une activité industrielle de battage en parallèle de sa ferme", explique Frédéric en reconnaissant déjà l'élan avant-gardiste de son paternel.

S'entraider

Et puis, les coups durs sont venus perturber le fleuve tranquille de la vie et rebattre les cartes des destinées concernées. Au décès brutal de son père, Frédéric - alors âgé de 20 ans et lancé sur une filière d'études littéraires -, doit changer de trajectoire et rejoindre sa mère au sein de l'entreprise familiale. "Ma mère, Monique, a poursuivi la direction de l'entreprise pendant vingt années, avec courage et ténacité. Une femme forte et remarquable", lui rend-il hommage en la couvant d'un regard admiratif. "Je n'ai pas eu le choix", s'efface Monique, maintes fois saluée ce vendredi soir de célébration, alors que sont réunis pour l'occasion les salariés de l'entreprise, anciens et actuels, les fournisseurs, partenaires et clients. 

En 60 ans, l'entreprise Jan a bien évolué : le parc machines s'est étoffé, les activités se sont diversifiées, l'effectif a considérablement augmenté (45 personnes), mais les valeurs, elles, sont restées inchangées : innovation, qualité de services et convivialité. "C'est une fierté de guider cette entreprise qui puise sa raison d'être dans l'entrepreneuriat familial et local. Nos salariés, ce sont d'abord et avant tout nos collaborateurs : on travaille et on construit ensemble", souligne Frédéric Jan qui en est devenu l'associé en 1994.
La suite, c'est un enchainement d'engagements et de développements rythmé par ce dénominateur singulier : l'héritage d'un domaine d’activité masculin à conjuguer au féminin.
 

Se diversifier

En 1998, Monique cède ses parts à Cathy, la femme de Frédéric qui devient aussi son associée. Experte comptable de formation, Cathy forge sa place à la direction financière de ce qu'il est alors convenu d'appeler une TPE (l'entreprise compte à l’époque 5 salariés). En 2004, Frédéric créé la filiale JAN TP pour assurer la sous-traitance sur des chantiers de travaux publics. Aux côtés des tracteurs, moissonneuses et autres machines agricoles se garent des semi-remorques, des pelleteuses et une série d'engins de chantier... "La crise de 2008 nous a contraint à élargir notre offre vers le secteur privé, pour des travaux d'aménagements extérieurs et paysagers", précisé Frédéric qui s'est alors entouré d'un spécialiste, Patrick Braud pour coordonner cette partie d'activité.

Innover

 

 

 

Aujourd'hui, l'entreprise Jan dégage un chiffre d'affaires de presque 6 millions d'euros, avec une répartition équilibrée entre la partie agricole et la partie aménagement.

Toujours en recherche de développement innovant, l'entreprise propose depuis quelques années une prestation broyage et valorisation de déchets verts à travers une plateforme végétale dédiée au compostage. "Cette nouvelle matière organique, que nous avons baptisée Rotel Glaz, peut servir à amender les sols en lieu en place d'engrais chimiques par exemple", explique Frédéric Jan, passionné par ces évolutions de métier.  « Au départ, je l'avoue, je n'étais pas féru de matériel. Depuis, la technologie et ses applications me passionnent. L'agriculture évolue, sans cesse, et nous sommes des acteurs impliqués dans ces transformations : on est capable par exemple de doser les intrants ou les semences céréalières en fonction des analyses qualitatives du sol », s'enthousiasme le chef d'entreprise dont les budgets « Investissement en matériel » et « formation du personnel » restent les plus importants. « Ils garantissent notre performance et notre engagement en faveur d’une agriculture innovante et raisonnée », conclut Frédéric Jan, également engagé auprès d’instances professionnelles, qu’elles soient de branche ou de proximité.

S'engager 

Président de la Fédération régionale des Entrepreneurs des Territoires (EDT) de Bretagne, organisation qui réunit les agriculteurs, travailleurs ruraux et forestiers, Frédéric a à cœur de défendre leurs intérêts auprès des pouvoirs publics, notamment. « Je suis actuellement très vigilant sur la hausse du carburant qui pénalise nos activités. Il ne faudrait pas en arriver à des restrictions, ce qui serait catastrophique pour les travaux saisonniers à venir. »

Parallèlement et depuis presqu’une décennie, Frédéric est également élu à la CCI du Morbihan et préside depuis deux mandats la délégation du Pays d’Auray, sa terre natale et familiale. « Avec la CCI, je rencontre des chefs d’entreprise d’horizons et de secteurs d’activité très différents. C’est ce qui rend cet engagement intéressant et enrichissant pour le développement économique local. »

Continuer

Et demain ? L’entreprise Jan s’écrit déjà au futur avec l’arrivée, il y a peu, de Marine, la fille de Frédéric et de Cathy. A tout juste 30 ans, la jeune femme a décidé de rejoindre l’aventure familiale. "Je découvre et je m’éclate!" Dans quelques années, elle ajoutera sa touche à cette épopée multigénérationnelle qui semble avoir encore de belles années devant elle.

Découvrir Entreprise Jan

L'évènement

Crisalide Numérique. Concours ouvert jusqu’au 22 septembre à toutes les entreprises bretonnes

Crisalide Numérique.   Concours ouvert jusqu’au 22 septembre à toutes les entreprises bretonnes

Crisalide Numérique est un dispositif de développement économique dédié aux entreprises bretonnes qui innovent dans le numérique. Organisé par Bretagne Compétitivité et la CCI Ille-et-Vilaine, ce programme complet associe un concours et un accompagnement par un grand nombre de partenaires. Information et dépôt de dossiers de candidature.

Recommandations