Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Laurence Dujardin et David Bourgeois ouvriront les portes de leur  "Jardin Zen", sur un parc d'un hectare situé à Saint-Guen près de Guerlédan dans les Côtes d'Armor
Le Jardin Zen
Laurence Dujardin et David Bourgeois ouvriront les portes de leur "Jardin Zen", sur un parc d'un hectare situé à Saint-Guen près de Guerlédan dans les Côtes d'Armor

Le Jardin Zen du Quistillic (22). Niché au cœur de la Bretagne, un lieu écotouristique atypique pour renouer avec l’essentiel

Véronique Maignant, le 21.03.2022

Le lieu est atypique, comme le sont ses créateurs Laurence Dujardin et David Bourgeois. Elle, est adepte du Feng Shui et de Bretagne, lui, de nature et de vieilles pierres. Depuis 2020, ils travaillent d’arrache-pied à la remise en état d’un manoir du XVIe siècle bâti sur un parc d’un hectare, à Saint-Guen en plein centre Bretagne. L’objectif final est d’en faire une destination éco-touristique unique en Bretagne, propice au ressourcement et au bien-être avec des hébergements écologiques et tout un panel d’activités à la carte. Le projet est titanesque, le montant de l’investissement de plus de 2,5 millions d’euros, aussi. Pourtant, à force de détermination, le couple est en passe de réaliser son rêve : le Jardin zen du Quistillic ouvrira ses portes le 25 juin 2022.

Difficile de rester insensible au discours de Laurence Dujardin, empreint de références à son parcours hors norme. « J’ai pour habitude de suivre mes instincts. En 2004, le Feng Shui m’est tombé dessus. Ça a été un raz de marée dans ma vie », avoue-t-elle. Avant cela, cette parisienne, passée par le Celsa, a travaillé quelques années dans des agences de communication, puis a ouvert deux boutiques destinées aux produits australiens. « J’ai découvert l’Australie à l’occasion de mon voyage de noce : un vrai coup de foudre. De retour à Paris, j’ai décidé d’abandonner la communication et me tourner vers une activité d’import-export. » Nous sommes en 1999, premier virage à 160°. On commence à mieux cerner le personnage.

 

Adepte du Feng Shui

Dans les années 2005, sa passion pour le Feng Shui la pousse à se former à la discipline : second virage à 380°. Elle en fait son métier, devient consultante et sera parmi les premières en  France à construire une maison Feng Shui (300 m²), tout en bois, sur la commune d’Issy-les-Moulineaux (92). Aux côtés de son maire, André Santini, également adepte du Feng Shui, elle va même initier la première piscine et le premier immeuble Feng Shui.  Elle publie un premier livre. « Un beau succès de librairie », assure-t-elle, où elle explique comment construire sa maison Feng Shui, purifier un espace, gérer les couleurs et les orientations. Sept autres livres paraîtront par la suite autour des thématiques liées au bien-être et au développement personnel.

 

Spiritualités et défis

Après quelques années de travail intense, Laurence Dujardin s’installe à Bruxelles.  C’est là qu’elle rencontre David Bourgeois, d’origine normande. Cet ancien militaire s’est reconverti dans la photographie. Véritable touche à tout, il aime par-dessus-tout la nature. Ensemble, ils créent le mouvement Be love Be happy et parcourent le monde en vue de créer une communauté à l’échelle de la planète. « L’idée, c’était de trouver des points de chutes sur la planète, pour y faire des conférences sur le bonheur, des reportages photos ou vidéo, de toutes les initiatives de cœur qu’on pourra rencontrer sur notre chemin » ». « La dimension spirituelle de leur engagement, loin de leur paraître ringarde, semble au contraire essentielle à leurs yeux. « La spiritualité, ce n’est pas obligatoirement des choses bizarres, c’est simplement être plus connecté à son esprit » insiste Laurence Dujardin. C’est finalement une rencontre avec Yann Arthus Bertrand qui va changer le cours de leur vie. « Il nous a dit, pourquoi aller à l’autre bout du monde ? Il y a plein d’endroits exceptionnels en France où réaliser votre projet. »

 

Un investissement de plus de 2,5 M€

En septembre 2019, ils partent sur les routes de France et démarrent par la Bretagne. Nouveau coup de foudre. « Nous sommes des créateurs, il fallait qu’on crée notre propre lieu de ressourcement. En surfant sur Internet, je suis tombée sur le manoir de Quistillic, une bâtisse du XVIe siècle, en pleine campagne, qui menaçait de tomber en ruine.  J’ai su que nous avions trouvé notre lieu. » Ensuite, tout est allé très vite. Le montant de l’investissement dépassera à terme les 2,5 millions d’euros. « Les banques sont frileuses, mais nos deux familles respectives nous aident. En août 2020, les nouveaux propriétaires entrent dans leurs murs et prennent la pleine mesure du chantier à réaliser. « Les élus locaux ont très bien compris notre projet. Ils nous ont aidé sur le plan administratif. Malgré tout, un tel projet relève bien souvent d’un parcours du combattant. »

 

Un lieu de ressourcement, de culture et de partage

Les travaux démarrent dans la foulée. David Bourgeois prend en charge tous les aménagements extérieurs. Il fait venir des dizaines d’essences d’arbres, des fougères arborescentes, des palmiers et toutes sortes d’arbres fruitiers qu’il plante lui-même. Il crée une serre, un jardin mandala, un potager, un bassin avec cascade, un labyrinthe de Chartres et un coin feu de méditation.  « Tous ces espaces s’organisent autour d’un parcours de régénération énergétique », précise-t-il. Dans un premier temps, le Jardin Zen du Quistillic proposera 5 logements Feng Shui insolites avec pour les plus grands d’entre eux un bain finlandais privatif. « Le premier est sorti de terre, les 4 autres seront fin prêts pour l’ouverture en juin. ». Une immense yourte en provenance directe de Mongolie trône au milieu de toute cette verdure. « Elle servira pour des séances de méditation et de yoga. »

Un espace bien-être avec sauna et salle de massage est également en cours de construction, alors que la rénovation d’un vaste bâtiment secondaire  est achevé. « Nous y avons aménagé notre maison ainsi que deux chambres d’hôtes en attendant le démarrage des travaux, en 2023, du manoir en lui-même. » Ce dernier , d'une surface de 440 m² comportera 11 chambres, une grande salle de formation et une autre pour des expositions.  « Le jardin zen est un lieu de ressourcement et de partage, un lieu culturel et d’apprentissage avec des conférences et des ateliers pédagogiques ouverts à tous les publics. A terme, nous pourrons accueillir une quarantaine de personnes ». 

 

Autonomie énergétique

Dans ce projet, la dimension écologique se traduit par des travaux d’ampleur afin d’atteindre l’autonomie énergétique. « Nous avons fait le choix de la géothermie pour chauffer l’ensemble des bâtiments et creuser toute une tranchée à près de 100 mètres sous terre. » L’eau de pluie est bien sûr récupérée et deux stations d’épuration ont été installées. « Les visiteurs pourront choisir plusieurs formules à la carte et participer ou non aux activités, au travers de week-end ou semaines thématiques. » Les activités vont des Bols chantants aux Qi gong en passant par la ballade detox, la chromothérapie, le jardinage, la cuisine, la photo…Et bien sûr le Feng shui. « J’ai également bon espoir de récupérer une parcelle de terrain pour pratiquer l’équithérapie. Nous proposons ce lieu pour permettre au plus grand nombre devivre une expérience touristique inédite, termine Laurence Dujardin. Le plus gros des travaux est fait. Nous sommes dans la dernière ligne droite, avant l’ouverture le 25 juin.  »

En attendant de découvrir le site Internet du jardin Zen du Quistillic, il est possible de visionner la vidéo de présentation du projet et préréserver son séjour sur la plateforme Miimosa

 

Accompagnements CCI

Vous souhaitez mettre en place une politique respectueuse de l'environnement et des enjeux sociétaux dans votre entreprise ? Quels sont les aspects à prendre en considération ?

La CCI Côtes d'Armor vous accompagne vers le développement durable

L'évènement

[SAVE THE DATE] Le 10e Open de l'International, le 4 juillet 2022 à Saint-Brieuc

[SAVE THE DATE] Le 10e Open de l'International, le 4 juillet 2022 à Saint-Brieuc

Pour sa 10e édition, l’OPEN de l’international, la journée d’information et de networking des entreprises bretonnes qui osent le monde, se déroulera au Palais des congrès et des expositions de Saint-Brieuc le lundi 4 juillet 2022 de 8h30 à 19h00

Recommandations