Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
En 2018, le Groupe Simon-Chouteau a enregistré une croissance de plus de 10% et réalisé 235 M€ de chiffre d’affaires. Il vend près de 2 millions de pneus par an. Pour continuer d’être compétitif et de se développer, le Groupe Simon-Chouteau a pris à bras-le-corps la question de la formation.
Simon Chouteau
En 2018, le Groupe Simon-Chouteau a enregistré une croissance de plus de 10% et réalisé 235 M€ de chiffre d’affaires. Il vend près de 2 millions de pneus par an. Pour continuer d’être compétitif et de se développer, le Groupe Simon-Chouteau a pris à bras-

Le Groupe finistérien Simon-Chouteau : poids-lourd français du négoce de pneus

Véronique Maignant, le 17.01.2020

Le premier magasin de pneus Simon a été créé en 1974 et le réseau s’est développé jusqu’au mariage du Groupe Simon avec le Groupe Chouteau, en 2016. Aujourd’hui, le leader indépendant des pneus, qui affiche un chiffre d’affaires de 235 millions d’euros, relève un nouveau défi : celui de la formation et du recrutement.

A l’origine du Groupe Simon, il y a le Morlaisien Michel Simon. Il ouvre son premier magasin de pneus à Morlaix, en 1974, et rapidement, des antennes à Brest, Châteaulin et Quimper, là où se trouvent un bassin important de clients. D’autres opérations de croissance (externe et interne) suivront jusqu’à atteindre les 62 magasins de la Bretagne au Sud-Ouest, en passant par Paris.

 

Trois métiers

En 2016, le groupe finistérien s’allie à un autre groupe familial, Chouteau Pneus, originaires de Niort. Les deux entreprises se connaissent bien : toutes deux membres fondateurs du réseau national d’indépendants Profil +, elles partagent les mêmes valeurs. Ce mariage est l’occasion pour les deux entités de pérenniser leur activité et de peser toujours plus lourd face à la concurrence. Le Groupe Simon-Chouteau devient alors le leader national du négoce de pneus avec un total de 82 magasins.

Trois métiers composent son activité : la vente aux particuliers et aux professionnels ; la vente à des grossistes via des plateformes de distribution à Locminé, Limoges, Toulouse, Lyon (en partenariat avec SLPA) et une toute nouvelle, en région parisienne ; et le rechapage. Le groupe est d’ailleurs le dernier indépendant industriel de France à proposer le rechapage des pneus, sur son site finistérien de Plomelin. Une technique qui permet une économie de 40 à 50% par rapport à un pneu neuf.

En 2018, le Groupe Simon-Chouteau a enregistré une croissance de plus de 10% et réalisé 235 M€ de chiffre d’affaires. Il vend près de 2 millions de pneus par an. Pour continuer d’être compétitif et de se développer, le Groupe Simon-Chouteau a pris à bras-le-corps la question de la formation.

 

Son propre centre de formation

Il y a trois ans, il a créé le « Pôle formation progrès et performances » (PFP2) son propre centre de formation afin de professionnaliser ses nouvelles recrues, dont le seul prérequis nécessaire est d’avoir le permis de conduire et d’être physiquement apte à manipuler les pneus. « Le siège est à Saint-Herblain mais les formations sont mobiles et un atelier y est dédié à Lamballe. L’idée est vraiment d’emmener la formation sur le terrain, en agences », explique Christophe Breton, directeur des ressources humaines du Groupe Simon-Chouteau. Et depuis 2018, PFP2 est habilité à délivrer un Certificat de qualification professionnelle (CQP). Huit personnes l’ont obtenu dès la première année et ont signé un CDI à l’issue. Cette année, le centre de formation double ses capacités d’accueil. Sur dix mois, les candidats alternent entre trois semaines en agences et une semaine en atelier. Les frais de formation, d’hébergement et de déplacements sont pris en charge par le groupe, soutenu financièrement par son Opco. L’entreprise a aussi formé 80 tuteurs, tous métiers confondus.

PFP2 est pour le Groupe Simon-Chouteau, qui compte plus de 1200 salariés, la seule solution viable pour pallier ses besoins en main d’œuvre. « Entre nos différentes activités, les besoins sont différents. Aujourd’hui, il y a des formations de mécaniciens-techniciens de niveau CAP ou Bac pro et, même si c’est un marché tendu, nous trouvons des gens à recruter. Mais pour le marché professionnel et poids-lourd, il n’existe pas de véritable formation pneumatique », note Christophe Breton.

Surtout, PFP2 s’inscrit dans la continuité d’une tradition de compagnonnage chère au groupe et va bénéficier de moyens supplémentaires. « Nous recrutons un formateur pour CQP dans le Sud de la France et nous travaillons à obtenir une certification par modules de formation », annonce le DRH. Le groupe, qui a diversifié son activité envers les particuliers et propose aujourd’hui toute une batterie de services allant au-delà du pneumatique, réfléchit aussi à mettre en place une formation automobile. « Notre promesse, c’est “un emploi, une carrière, un avenir” », conclut Christophe Breton. Simon-Chouteau regroupe plus de 100 nouveaux collaborateurs par an.

Site Web : Groupe Simon-Chouteau


Chiffres clés

CA : 235 M€
Effectif :  1200 salariés
2 millions de pneus vendus par an

L'évènement

Le Salon CSE et Entreprises 2020 se tiendra à Morlaix, le 29 septembre

La CCIMBO Morlaix organise le 6e salon CSE et entreprises sur le Pays de Morlaix en faveur des comités d’entreprises et institutionnels et, plus largement, les entreprises ou associations de 20 salariés et plus.

Celui-ci se tiendra mardi 29 septembre, de 9h30 à 17h, au parc des expositions de Langolvas à Morlaix. 

57 enseignes du pays de Morlaix tiendront un stand et proposeront aux visiteurs (comités d’entreprises, entreprises ou associations de 20 salariés et plus, institutionnels) le meilleur de leurs produits et de leurs services. Les secteurs d’activités représentés sont très variés : animations, maison, culture, chocolats, restaurants, traiteur, vins, loisirs, mode, beauté, services, produits de la mer, produits locaux, hébergements…

Recommandations