Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Simon Cohen
Tiphaine Chalaron, créatrice de l'atelier et des savons Route Mandarine.

Lanildut (29). Invitation aux voyages avec les savons Route Mandarine

Maude Duval, le 16.03.2022

Tels des visas collectés sur un passeport, on a envie de collectionner les différents savons de l'atelier Route Mandarine, tant leurs parfums nous transportent vers des contrées visitées ou fantasmées. Voyageuse invétérée, Tiphaine Chalaron s'est posée sur le port de Lanildut pour développer son atelier de saponification à froid. A son rythme, l'apprentie chimiste fabrique des palets de savons naturels et raffinés, d'une douceur remarquée et d'une senteur inégalée. Doucement, la petite entreprise baptisée Route Mandarine trace ses chemins en Bretagne et au-delà. 

Criste marine du Finistère, fleur d'Ylang Ylang d'Indonésie, Combava de la Réunion... De chaque coin du monde que Tiphaine Chalaron a visité ou rêve d'aller, elle a sélectionné une fleur, un fruit qui ravive et sublime ses souvenirs olfactifs. Ainsi sont conçues ses savons : naturels et odorants, colorés et raffinés pour rappeler un retour de plage ensoleillé, un ciel d'orage à Ouessant, un hammam à Essaouira ou une escale à Zanzibar... Chaque recette est une carte postale odorante, une invitation au voyage, une parenthèse de douceur dans des journées parfois surmenées. "Mes produits exhalent la Bretagne, la Bretagne voyageuse et exploratrice. Mon objectif est de concevoir des solutions naturelles de cosmétique, de qualité et qui offrent autant de plaisir que j'en ai à les fabriquer", explique Tiphaine, avec une voix douce et un large sourire. 

L'apprentissage de la saponification à froid

Sage-femme de formation, Tiphaine a tout plaqué à la naissance de son premier enfant. Comme beaucoup de mamans, elle a cherché les produits les plus sains et naturels pour mettre sur la peau de ses bébés (Tiphaine est maman de trois enfants, devenus grands maintenant !). "Au hasard de mes lectures, j'ai découvert une recette de savon 'fait à la maison', réalisé par une pionnière en la matière installée dans le Béarn", raconte Tiphaine. Ni une ni deux, celle qui est née à Tahiti, a grandi à la pointe Finistère et défriché pas mal de contrées, s'en va suivre un stage de saponification à froid, au pied des Pyrénées. Là, elle apprend à doser les huiles et matières grasse avec de la soude et de la potasse. Elle cuisine des pains de savons entiers. L'expérience faisant, elle y saupoudre des argiles pour la couleur et des parfums pour la senteur, constituant ainsi sa propre bibliothèque de recettes, sans additifs, paraben ou autres conservateurs chimiqus, sans graisses animales non plus ni d'autres issues de la pétrochimie. Tiphaine ne travaille que des huiles végétales biologiques, qu'elle transforme à la main et à froid en y ajoutant beaucoup d'amour et de soins. CQFD

"J'ai commencé à en produire pour ma tribu, puis à en offrir autour de moi. Les retours qualitatifs m'ont conforté dans l'idée de créer mon propre atelier." Route Mandarine, une évocation à la route des Mandarins en Asie - un voyage que Tiphaine rêve de faire-, posait ses premiers jalons. En 2014, Tiphaine Chalaron décide de créer son entreprise. Seule à bord, elle imagine ses préparations, teste et consolide ses recettes de saponification, assure la commercialisation de ses produits. Au bout de plusieurs années, Tiphaine trouve son rythme de croisière, à raison de 20 000 savons faits main dans l'année, pour un chiffre d'affaires avoisinant les 150 000 euros. "A l'instar de mes savons qui sont fabriqués à froid, sans autre énergie que celle de mes bras, je dirige mon entreprise en suivant une valeur qui m'est chère : celle de travailler là où j'ai choisis de vivre et de valoriser les richesses de mon territoire", souligne la Finistérienne qui sollicite les compétences de l'Esat voisin des Papillons blancs pour emballer ses produits.

Structuration entrepreneuriale

En parallèle, Tiphaine Chalaron rejoint le réseau professionnel Plato, piloté et animé par la CCI métropolitaine Bretagne Ouest. "Autodidacte, je suis devenue chef d'entreprise par passion. Il me fallait quelques consignes pour structurer mon évolution entrepreneuriale", reconnait la dirigeante. A raison d'une demi-journée par mois, Tiphaine appréhende les aspects juridiques, économiques, commercial et managérial. "Le programme est riche dans sa diversité d'approches, et accessible par tous. Y participer m'a permis de sortir de la savonnerie et de requestionner mes ambitions. En peu de mots, Plato ça donne des ailes !"

En 2020, la chef d'entreprise décide d'embaucher Soizic, "ma première employée" missionnée au développement des points de vente. Les savons Route Mandarine sont vendus dans quelques boutiques, épiceries fines et concept stores de Bretagne, de Paris et du Mans. Soizic a pour mission d'étoffer ce réseau et de le consolider avec des nouveaux produits que Tiphaine pourra désormais développer. "Nous travaillons sur la création d'une gamme de shampoings solides, qui ont la forme de nuages colorés." Baptisée "La Tête dans les nuages", cette nouvelle gamme se décline elle-aussi à partir de matières premières naturelles, dans un packaging soigné et aux noms là encore évocateurs. Après la sémantique du voyage utilisée pour les savons, les nuages porteront tous un nom différent de vents. Gageons que les alizés seront porteurs !

Découvrir l'atelier Route Mandarine

L'évènement

[SAVE THE DATE] Le 10e Open de l'International, le 4 juillet 2022 à Saint-Brieuc

[SAVE THE DATE] Le 10e Open de l'International, le 4 juillet 2022 à Saint-Brieuc

Pour sa 10e édition, l’OPEN de l’international, la journée d’information et de networking des entreprises bretonnes qui osent le monde, se déroulera au Palais des congrès et des expositions de Saint-Brieuc le lundi 4 juillet 2022 de 8h30 à 19h00