Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
En partant  de la gauche : Raphaël Nicol (2ème), Martin Gestin (3e) et Elena Fichet (à 5e), trois des membres de l’équipe de la Grange Vadrouille
Marc Rioux
En partant de la gauche : Raphaël Nicol (2ème), Martin Gestin (3e) et Elena Fichet (à 5e), trois des membres de l’équipe de la Grange Vadrouille

La Grange Vadrouille (22). Un tiers-lieu mêlant évènementiel et restauration locavore au coeur d'un manoir du 16e siècle

Véronique Maignant, le 17.02.2022

Le pari est osé mais le projet tient la route. Après avoir testé avec succès, à l’été 2020, leur concept de tiers-lieu associant l’évènementiel à une restauration locavore, quatre jeunes bretons ont mis la main sur le Manoir de Porspoden, une bâtisse du 16e siècle située à Plestin-les-Grèves (22). Propriétaires des lieux depuis juillet 2021, ils apportent les dernières touches pour en faire, selon les saisons, un lieu culturel et gastronomique ou un site réceptif avec location de salles et couchages. Rencontre avec Martin Gestin, un des scénaristes de la Grange Vadrouille dont l’ouverture est programmée en mai 2022.

Ils ont la trentaine, s’appellent Martin Gestin, Hadrien Roume, Elena Fichet et Raphaël Nicol. Originaires de Locquirec (29), trait d’union entre le Finistère et les Côtes-d’Armor, ils sont copains d’enfance. Le premier est spécialisé dans le marketing digital. Le second est cuisinier. Le troisième a multiplié les expériences dans la restauration et la régie/son pour l’évènementiel. Enfin, la quatrième est experte en médiation culturelle. Difficile de trouver meilleure complémentarité pour un projet aussi hybride.

La carte du 100% locale

Sans la crise sanitaire, la Grange Vadrouille n’aurait sans doute jamais vu le jour. « Au printemps 2020, avec le confinement, nous nous sommes retrouvés bloqués chez nous. Pour venir en aide aux agriculteurs du coin qui accumulaient les pertes sèches, nous avons décidé de mettre sur pied un système de livraison de paniers de légumes auprès de la population locale », explique Martin Gestin cofondateur de la Grange Vadrouille. Une première démarche et un premier succès : 150 paniers trouvent rapidement preneur.

 

6 000 personnes en deux mois

De là, le quatuor décide de poursuivre l’aventure. Avec le soutien de la municipalité de Locquirec, ils montent à l’été 2020, au sein d’un hangar, un tiers- lieu éphémère avec une scène pour accueillir des spectacles vivants mais aussi un coin restauration et un marché aux légumes. « De 1 200 habitants l’hiver, la commune passe à 12 000 l’été. Nous voulions continuer à venir en aide aux agriculteurs et aux producteurs locaux, en proposant une restauration à base de produits sourcés au plus près. Pour attirer du monde, nous avons monté une scène et fait venir des artistes, des musiciens. » En deux mois, l’équipe organise une trentaine d’évènements et attire environ 6 000 personnes, des locaux et des touristes. La Grange Vadrouille saison 1 avait trouvé son public et l’équipe une nouvelle vie. « On a surtout démontré qu’on pouvait faire de grandes choses avec de faibles moyens. »

Un investissement à hauteur de 600 et 700 K€

Fin 2020 marque une nouvelle étape. « Après plusieurs expériences dans le marketing digital sur Paris, je ne voulais plus de cette vie  de bureau », poursuit Martin Gestin. Avec ses trois autres complices, il décide de pérenniser le projet en développant l’offre culturelle, et ce, sur le territoire rural du Trégor. « Nous devions trouver un autre lieu pour lever les contraintes de voisinage et de parking ». La recherche démarre et très vite, le Manoir de Porspoden apparaît comme le terrain de jeu idéal pour la Grange Vadrouille.  « Il était à vendre depuis 6 mois. Le lieu comprend une bâtisse principale de 350 m² sur 2 étages, une grange attenante et des terres agricoles. » Le projet global est estimé à environ 650 000 euros, « dans la mesure où nous faisions tout en auto-construction avec l’aide de nos familles et amis. Sinon il montait à un million d’euros ».

 

Un coup de pouce de Lannion Trégor Communauté et de la CCI

Le bras de fer avec les banques commence. Six mois seront nécessaires entre la signature du compromis de vente et celle de sa vente définitive. « Grâce au soutien du propriétaire, par deux fois, nous avons réussi à reculer la date de la vente.» Au final c’est la Caisse d’Epargne et son agence dédiée à l’ESS qui débloque la situation et leur accorde le financement. « Par ailleurs, nous avons bénéficié d’une seule aide financière, celle de Lannion Trégor Communauté et de la CCI des Côtes d’Amor, via le dispositif Pass commerce (7 500 euros). »  En juillet 2021, pour les nouveaux propriétaires, les choses sérieuses commencent, à savoir la remise en état du manoir et la construction du parking (une centaine de place). Une grande salle pouvant accueillir jusqu’à 100 personnes assises et 14 couchages voit le jour ainsi qu’une scène dans le hangar. « Nous pouvons accueillir jusqu’à 700 spectateurs. »

Deux saisons, deux offres

En parallèle, l’équipe peaufine son offre. Pendant la saison estivale, de mai à octobre, une programmation évènementielle éclectique et une médiation culturelle seront proposées. « Nous ne dévoilons encore aucun nom aujourd’hui. Des concerts, des spectacles vivants mais aussi des tables rondes ou encore des ateliers pédagogiques autour du recyclage ou du zéro gaspi sont en train d’être montés. Chaque semaine se tiendra un marché de producteurs locaux. Les emplacements seront gratuits et nous nous occuperons de la communication. Côté restauration, nous allons continuer à valoriser le circuit court et les produits locaux. » Durant la période hivernale (novembre à avril), la Grange Vadrouille se transformera en un lieu réceptif pour des évènements privés professionnels ou familiaux. 

« Le potentiel de développement du site est énorme. Nous voulons que toutes les générations se croisent autour d’activités hybrides mêlant la culture et la gastronomie, et ce, de manière responsable », conclut Martin Gestin.

Découvrir La Grange Vadrouille

 

L'évènement

[SAVE THE DATE] Le 10e Open de l'International, le 4 juillet 2022 à Saint-Brieuc

[SAVE THE DATE] Le 10e Open de l'International, le 4 juillet 2022 à Saint-Brieuc

Pour sa 10e édition, l’OPEN de l’international, la journée d’information et de networking des entreprises bretonnes qui osent le monde, se déroulera au Palais des congrès et des expositions de Saint-Brieuc le lundi 4 juillet 2022 de 8h30 à 19h00

Recommandations