Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Myriam Giquello, opticienne à domicile dans le Morbihan
DR
Myriam Giquello, opticienne à domicile dans le Morbihan

Kervignac (56). Myriam Giquello est opticienne à domicile

Maude Duval, le 30.06.2020

"Sur rendez-vous, je viens chez vous !" Ce slogan, Myriam Giquello en a fait sa raison de travailler, voire sa raison d'être. Opticienne de métier, elle a travaillé près de 20 ans dans un magasin avant de créer sa propre société, en mars dernier. Depuis le déconfinement, elle peut enfin mettre en pratique le concept qu'elle a concocté, rêvé et organisé : être opticienne à domicile. Au volant de sa voiture colorée et floquée à son nom, Mimi Opti'Soins sillone le pays de Lorient, de maison de client en maison de client. Le bonheur à portée de lunettes !

Un jour, une collègue qui voyait travailler Myriam Gicquello, toujours à l'écoute et dans l'échange avec ses clients, souvent des personnes âgées, lui a dit : "T'es vraiment aux petits soins avec tes papis et mamies !" Ce à quoi Myriam a répondu de go : "Oui, je suis Mimi aux petits soins !" Le nom allait rester... Quelques années après, quand Myriam décide de quitter le poste de responsable de magasin d'optique qu'elle occupait près de Lorient pour créer sa propre entreprise, l'indicatif commercial est tout trouvé, le jeu de mots en plus : Mimi Opti'soins.

Prendre le temps avec chacun de mes clients

Opticienne à domicile, Myriam en a rêvé, elle l'a fait. "Ce qui compte pour moi, c'est de prendre le temps avec chacun de mes clients. De parler d'eux, de leur environnement, de leur profession, leurs loisirs pour trouver la paire de lunette et de verres qui leur correspondent. Mon but n'est pas de vendre beaucoup mais de vendre bien." Sur son bureau, l'ordi est portable, l'imprimante également, prêts à être enfouis dans une de ses grosses valises à l'approche du prochain rendez-vous. Car Myriam ne reçoit pas, ou si peu, de personnes dans son local professionnel. C'est elle qui se déplace au domicile de ses clients.

Opticienne de métier, spécialisée dans les problématiques de basse vision et philantrope de nature, Myriam semble totalement épanouie à la tête de sa jeune entreprise, qu'elle a créée fin mars de cette année. Installé au rez-de-jardin de la maison rouge à Kernous (Kervignac), une maison réservée aux professionnels de la santé, son bureau est aménagé au cordeau : pas une paire de lunettes ne dépasse ! Tout son matériel est soigneusement rangé dans d'énormes valises cubiques, ou trolleys, qui pèsent chacune pas moins de 25 kilos ! Dans la première, se logent ses appareils de mesure optique, méticuleusement calés dans leur étui en mousse. Dans la seconde valise, une vingtaine de tiroirs sont tous étiquettés de la marque des lunettes qu'ils contiennent. "J'ai tout organisé pendant le confinement. Avec moi, il faut que ce soit carré !", sourit l'opticienne indépendante.

Donner du sens à son travail

Au démarrage de son activité, les rendez-vous sont encore clairsemés. Mais les appels se multiplient et l'agenda se noircit petit à petit. "Pendant le confinement, j'ai adressé des courriers à tous professionnels du secteur, à plusieurs maisons de retraite et Ephad aussi. Le démarchage commence à porter ses fruits", se réjouit la cheffe d'entreprise. Floquée à son nom et ses couleurs, sa voiture professionnelle fait le reste. "Plusieurs personnes sont venues vers moi en voyant ma voiture passer !"

L'idée séduit. Les clients, des personnes âgées le plus souvent, trouvent confort et sécurité à recevoir à domicile leur opticienne. "C'est un service rendu pour faciliter la vie de mes clients." Dans son modèle économique, Myriam ne compte pas les frais de route. Elle concentre et optimise ses déplacements.

Un Pass création pour structurer le projet

Elle a trouvé conseil et accompagnement auprès de la CCI du Morbihan, par l'intermédiaire du Pass création, un dispositif financé par la région Bretagne qui permet de baliser les premières étapes de la vie d'une entreprise. "J'avais pris un premier rendez-vous pour m'informer au départ. J'ai trouvé un véritable soutien humain pour peaufiner mon business plan, améliorer mon prévisionnel et surtout, m'encourager à postuler à des appels à projets et garanties", explique Myriam Giquello. Ainsi, elle a postulé et obtenu un prêt à taux zéro auprès de la plateforme Initiatives locales Pays de Lorient, et une garantie avec France Active. "Toute seule, je n'aurais rien fait. Grâce à la CCI du Morbihan, et Dominique Le Pennec, j'ai pu structurer mon projet pour le présenter aux bonnes personnes et aux bons organismes."

A 42 ans, la spécialiste de la vue ressentait le besoin d'adapter son métier à ses envies, et de vivre sa profession avec ce soupçon de sens qui rend le quotidien plus acceptable et joyeux. "Ce que j'ai perdu en salaire, je le gagne en qualité de vie."

Voir le site Mimi Opti'soins

L'évènement

DuoDay : accueillir une personne en situation de handicap en entreprise

DuoDay : accueillir une personne en situation de handicap en entreprise

Le 19 novembre 2020, partout en France, l’opération DUODAY permettra la formation de duos entre des personnes en situation de handicap et des professionnels volontaires dans de nombreuses entreprises, collectivités ou associations. Pour participer, c'est ici.

Recommandations