Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
MD
Hugues Rault, fondateur d'Innoclair, entouré de Marine Paugam, chargée de communication et Loïc Cueff, nouveau directeur marketing et commercial.

Innoclair, le fabricant morbihannais de microstations d'épuration, arrive aux portes de l’industrialisation

Maude Duval, le 18.10.2022

"Rien ne sert de courir, il faut partir à point", conseille dans ses fables Jean de La Fontaine. Tout comme la tortue qui coiffa le lièvre sur la ligne d'arrivée, la discrète PME Innoclair, basée à Lanester, a tranquillement optimisé et sécurisé son innovation, des microstations d’épuration nouvelle génération, avant d’en vanter la communication. Retour sur l’évolution d’une entreprise au bord de l’industrialisation.

Ils ont installé 1500 microstations d'épuration cette année, réalisé 5 millions d’euros de chiffre d’affaires et grignoté quelques parts du marché de l’assainissement individuel en France, face à des fabricants géants et internationaux. Installée dans une zone d’activité reculée de Lanester, au bord de la rade sur un terre-plein connu sous le nom du Rohu, l’entreprise Innoclair prospère.

Créée en 2014 par Hugues Rault et Jérôme Esseul, la TPE a mis au point un système d’assainissement autonome innovant, écologique, économique et durable. « Après plusieurs années dans le métier de l’assainissement, nous avons commencé par du négoce, nous avons constaté que les produits proposés étaient majoritairement issus de la recherche des années 1970 à 1990, et que depuis, peu d’innovations et de brevets venaient répondre aux attentes des utilisateurs », explique Hugues Rault, qui s’est donc formé, avec son associé, à l’Ecole des métiers de l’environnement de Rennes afin d’éprouver le modèle qu’ils avaient en tête. Deux ans et quelques jours ont été nécessaires pour sortir un prototype.

Une innovation et quatre brevets

Inspirée des stations d’épuration collectives adaptées aux villes, la microstation mise au point par Hugues Rault et Jérôme Esseul est innovante à plus d'un titres : facile à installer (sans béton ni sangles), économe en emprise foncière, sans fosse toutes eaux ni cheminée pour appel d’air (l’aération est incluse) et zéro émission de méthane ni de gaz à effet de serre lourd. La forme de la cuve, en accordéon horizontale, ainsi que le système d’abattement des flottants avec double siphoïde, et le dispositif de clarification des rejets sont protégés par autant de brevets propriétés d’Innoclair, dont l’objectif est clair : garantir une efficacité et un résultat qui respectent l’environnement et la biodiversité.

Testée par les bureaux d’études, approuvée par les terrassiers qui sont le principal canal « clients », validée par les collectivités territoriales via le Spanc, la microstation d’Innoclair est également agréée pour être installée en zone inondable et en montagne. Autant de qualités qui augurent un bel avenir à ce produit singulier, fabriqué exclusivement et entièrement en Bretagne, dans le Morbihan, près de Lorient. 

Mieux communiquer pour accompagner le développement

Justement. Recruté en septembre 2022, l’expert en communication Loïc Cueff est chargé de développer la marque, en même temps que l’entreprise arrive à un stade de production charnière. « Nous assurons toute la chaine de production, du design au montage des microstations. La fabrication des cuves est assurée par l’entreprise voisine Kerpont spécialisée en rotomoulage. Neuf personnes travaillent actuellement chez Innoclair, réparties entre les bureaux d’études, l’administration et l’atelier de montage. L’effectif devrait doubler d’ici cinq ans pour répondre aux demandes qui affluent », explique le nouveau directeur marketing et commercial Innoclair. « Jusque-là, l’entreprise a fonctionné en mode artisanal. Elle doit désormais passer à l’ère industrielle. »

A ce jour, Innoclair à une capacité de production de 3000 cuves par an. Des travaux de rénovation et d’extension des ateliers Innoclair au Rohu précèderont l’évolution de l’entreprise et la montée en charge de l’activité.

Découvrir Innoclair

L'évènement

Le 8 décembre à Rennes. Participez à une matinée d’échanges sur la transition énergétique et les tendances pour les véhicules d’entreprises

Le 8 décembre à Rennes. Participez à une matinée d’échanges sur la transition énergétique et  les tendances pour les véhicules d’entreprises

Entreprises, artisans, vous êtes en Ille-et-Vilaine ? Inscrivez-vous vite pour venir échanger sur les solutions de l'après diesel

Avec la présence de Régis Masera, directeur d'Arval Mobility Observatory, pour nous parler des tendances sur les véhicules d'entreprise.

 Plusieurs tables rondes vous seront proposées, pour aborder :

  • les énergies pour les véhicules et utilitaires légers ;
  • le contexte et les enjeux pour les entreprises ; des retours d'expériences d'entreprises qui sont passées à l'électrique, au GNV, à l'hydrogène.

Jeudi 8 décembre à 9:00 - 13:00 // CCI Ille-et-Vilaine, Rennes –  Programme et inscription