Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Le site d'Ermhes à Vitré emploie une quarantaine de personnes dont 30 à l’atelier
V.Maignant
Le site d'Ermhes à Vitré emploie une quarantaine de personnes dont 30 à l’atelier

Industrie : Ermhes à Vitré prend le virage de l’international

Véronique Maignant, le 11.02.2019

Ermhes à Vitré (35) conçoit et fabrique des ascenseurs basse vitesse et des élévateurs PMR. Sous l’impulsion de Philippe Blitek, PDG depuis 3 ans, la PME prend le virage de l’international. L’embauche d’un responsable export avec le soutien de Bretagne Commerce International, fin 2017, porte déjà ses fruits.

« Je suis persuadé qu’une société doit s’adapter aux fluctuations de son environnement et son marché, explique Philippe Blitek. Tout dirigeant doit avoir la capacité d’impulser une dynamique, être en veille concurrentielle pour garder une longueur d’avance sur ses concurrentsAller à l’international est aujourd’hui une évidence. Nous ne sommes pas à l’abri d’un effondrement de notre marché national ». La crise de 2008-2009 est passée par là. A cette époque, chargé d’affaires depuis 23 ans chez un des leaders des ascenseurs en France, Philippe Blitek reprend des études et commence à prendre contact avec des cabinets spécialisés en reprise et transmission d’entreprise.


Acquisition et innovation produits

Courant 2013, il rachète avec deux associés, une première affaire à la barre du tribunal de commerce d’Epinal (88). Implantée dans les Vosges, AEA emploie aujourd’hui 9 salariés et réalise un CA de 1,7 million d’euros. « Nous concevons et fabriquons des plates-formes élévatrices pour personnes à mobilité réduite. Notre marché est lié à l’obligation d’accessibilité des établissements recevant du public (ERP) aux personnes handicapées ». En 2016, le PDG opère une nouvelle acquisition : Ermhes, créée en 1996 à Vitré. « Cette entreprise familiale dispose d’une excellente notoriété. Nous avons renforcé notre service R&D avec l’embauche de 2 ingénieurs en mécanique et électronique ». Il a permis à la PME de développer toute une nouvelle gamme de produits à forte valeur ajoutée. « Nous n’avons pas hésité à faire du sourcing auprès d’autres fabricants que ceux issus de notre cœur de métier. L’avenir c’est l’ascenseur ou l’élévateur connecté, pilotable à distance depuis son smartphone. Nous proposons ce service ». 

 

Une notoriété nationale

Cette politique d’innovation porte ses fruits. Entre 2016 et 2018 le chiffre d’affaires passe de 6,8 M€ à 8,6 M€. Elle s’accompagne d’une offre de services étoffée en maintenance et dépannage. Le site de Vitré emploie une quarantaine de personnes dont 30 à l’atelier. « 45 % de nos commandes émanent du secteur publicprécise le PDG. Le reste vient du secteur privé, notamment tertiaire, mais aussi des particuliers. » Ses réalisations, standards ou sur-mesure, permettant l'accessibilité  aux personnes à mobilité réduite, s’installent en intérieur comme en extérieur. Elles se retrouvent, par exemple, chez des particuliers, dans des banques, des boutiques, dans des locaux de collectivités... L’Arc de Triomphe, Le George V, Google ou Lacoste à Paris comptent parmi les lieux prestigieux de la capitale récemment équipés par Ermhes.

 

Concurrence européenne

Si le marché national est stable avec des perspectives à moyen terme - la mise en conformité de nombreux établissements publics restant à faire-la concurrence européenne est agressive. « Les tarifs pratiqués par les espagnols, les italiens ou les lituaniens nous amènent à rester très vigilants. Lors des appels d'offres, nous sommes souvent obligés de nous aligner pour rester compétitifs. Pourtant la notoriété et la qualité de nos produits made in France est reconnue. Preuve en est, nous sommes de plus en plus sollicités pour remplacer des appareils défectueux de marque étrangère".  Cette reconnaissance sur le marché national a convaincu Philippe Blitek de tenter sa chance à l’international.

 

Accompagnement de Bretagne Commerce International

En 2017, une première participation au salon international pour ascenseurs, Interlift à Augsbourg, se révèle concluante.  « Parmi tous les contacts que nous avons générés, une quarantaine dont des australiens, des anglais ou encore des philippins s’avèrent particulièrement pertinents». Il n’en fallait pas plus à Philippe Blitek pour recruter un responsable export. Celui-ci est arrivé chez Ermhes fin 2017. « Nous avons dû créer en très peu de temps tous les outils de marketing et de commercialisation ainsi que la documentation technique en anglais. L’accompagnement de Capucine Lix*, conseillère chez Bretagne Commerce International, s’est révélé très efficace Avec son aide Ermhes a ainsi bénéficié du Pass export RH et du Pass export communication financés par la Région Bretagne. Le Premier dispositif est une prise en charge à 50% du montant des travaux de traduction affairant à tous les supports dans la limite de 15 000 euros. Le second dispositif se traduit par une prise en charge partielle (30%) des coûts salariaux du responsable export.

 

« Nous retournons à Augsbourg en octobre prochain, conclut Philipe Blitek. L’objectif est de réaliser un CA à l’export de 600 000 euros d’ici la fin de l’année ». Le PDG a de quoi être confiant : après un an de travail, Ermhes a déjà placé 7 machines au Danemark mais aussi aux Philippines, en favorisant les réseaux de distributions sur place. La part du chiffre d’affaires, de 2 à 3 % aujourd’hui, est bien partie pour doubler d’ici fin la fin de l’année.

 


Site Internet Ermhes 

Bretagne Commerce International 

Contact : Capucine Lix -02 99 36 66 36- c.lix@bretagnecommerceinternational.com

 

 

L'évènement

Compte Personnel de Formation : le 25 juin, journée portes ouvertes à la Faculté des métiers d'Ille-et-Vilaine

Compte Personnel de Formation : le 25 juin, journée portes ouvertes à la Faculté des métiers d'Ille-et-Vilaine

La Faculté des Métiers d'Ille-et-Vilaine organise le 25 juin 2019 de 16h à 20h , une journée portes ouvertes sur le Compte Personnel de Formation (CPF), sur les sites de Fougères, Rennes et Saint-Malo. Chacun pourra ouvrir son compte CPF, tester gratuitement ses langues, obtenir des conseils sur ses besoins en formation et échanger autour d’un rafraîchissement.

 

Recommandations