Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Chaque année, Hervé Godard et sa femme réunissent durant 1 journée leurs collaborateurs en séminaire, (2 équipes de 20 sur 2 jours)
Garage Godard
Chaque année, Hervé Godard et sa femme réunissent durant 2 journées leurs collaborateurs en séminaire (2 équipes de 20 sur 2 jours)

Garage Godard (22) : un objectif de croissance ambitieux porté par des collaborateurs solidaires

Véronique Maignant, le 26.02.2020

La responsabilité sociétale des entreprises comme levier de croissance pour son entreprise, le costarmoricain Hervé Godard en est intimement convaincu. Il a fait de l’écoute et du dialogue permanent entre ses 40 collaborateurs, sa priorité. Résultat : l'entreprise ne cesse de se développer.

Hervé Godard a repris en 2001 le garage créé par son père 25 ans plus tôt, à Plélan-Le-Petit, dans les Côtes d’Armor (entre Lamballe et Dinan). « Nous nous sommes recentrés sur la réparation poids-lourds et en 12 mois, le chiffre d’affaires est passé de 400 K€ à 1 million d’euros ». Dans la foulée, un nouveau bâtiment a vu le jour ainsi qu’une activité carrosserie dédiée à tous les types de véhicules.  En 2009, nouvelle étape pour l’entreprise : Hervé Godard et sa femme, associée dans la SARL, rachètent le fonds de commerce d’un garage poids lourds à Dinan. « L’objectif était de reprendre les quatre mécaniciens expérimentés ». Quelques mois plus tard, fin 2009, le couple ouvre un second garage à Saint-Malo orienté utilitaires et poids lourds. 

 

3 sites dans les Côtes d’Armor

« Il ne manquait plus qu’un site à Saint-Brieuc pour atteindre l’équilibre géographique ». Le projet verra le jour en 2014 en association avec un de ses collaborateurs. Ensemble, ils créent Armor Poids Lourd (APL) au bord de la National 12, quelques kilomètres après Saint-Brieuc. « Ce site est en pleine évolution. Nous allons investir 2 millions d’euros dans un nouveau bâtiment de 1 500 m² afin de rentrer dans les standards de Man, notre partenaire.  Sa construction devrait s’achever au printemps 2021 ».    D’autres projets d’envergure sont dans les tuyaux mais nous n’en saurons pas plus. « Ce n’est pas encore signé », confie Hervé Godard. Aujourd’hui, l'ensemble de ses trois sites réalisent un chiffre d’affaires de 6,5 millions d’euros et emploient 40 personnes. « Nous allons recruter 5 personnes supplémentaires dans les 12 mois à venir. D’ici trois ans, nous dépasserons le seuil des 50 salariés, des mécanos et des carrossiers pour l’essentiel ».

 

La bonne alchimie entre les salariés

 Pour faire tourner son entreprise, Hervé Godard s’appuie sur la Responsabilité sociétale de l’entreprise. « Il faut trouver la bonne alchimie entre ceux qui sont capables d’intégrer les changements, absorber la formation aux nouveaux outils et aux nouvelles technologies de plus en plus présentes dans le métier et ceux pour qui nous devons imaginer des activités en phase avec leurs compétences. Cette recherche permanente de complémentarité et d’équilibre entre les uns et les autres est selon moi la principale clé d’entrée de la RSE. Il est indispensable que tous les collaborateurs se sentent bien dans l’entreprise et forme un groupe uni. La reconnaissance et l’écoute entre tous, moi y compris, sont essentielles pour la pérennité de l’entreprise. Les plus compétents doivent tirer les autres vers le haut ».  Et quand il y a quelques années, une tension s’est installée entre deux mécaniciens, Hervé Godard n’a pas hésité à faire appel à un coach d’entreprise pour les faire travailler ensemble. Une telle organisation nécessite en parallèle une présence quotidienne du dirigeant, un programme de formation adapté et des investissements réguliers dans les outils de travail, à la hauteur des besoins.

 

Accompagné par un cabinet spécialisé RSE

 « J’encourage chacun des salariés à aller passer une journée avec un de ses collègues, sur un autre site, afin de voir comment il travaille. Je leur offre le restaurant pour qu’ils puissent mieux faire connaissance et que l’échange s’instaure. C’est un changement de culture pour beaucoup d’entre eux. Ils n’osent pas demander. Je pense qu’il va falloir que je provoque les choses ». Il y a quatre ans, il s’est entouré des compétences de Sylvie Sardin à la tête du Cabinet Perspectives RSE basé à Saint-Malo.  « Formation, compétences, organisation et bien sûr RSE, elle m’accompagne sur tous ces sujets. Je lis aussi beaucoup, je participe quand je le peux à des débats. Elle m’a mis les cartes en mains ». Le projet de l’entreprise s’appuie sur trois thématiques : le développement économique, l’environnement et le bien-être des salariés. « Tout est lié », souligne Hervé Godard. Aménagements horaires, tris sélectif, respect normes Euro6, sensibilisation systématique des clients sur les conséquences d’un mauvais entretien de leurs véhicules sur l’environnement, ou les nouvelles générations de véhicules électriques ou hybrides, « toutes ces actions et d’autres encore, mises bout à bout, participent in fine à la croissance de l’entreprise. J’en suis infiniment persuadé ».

 

« Pour passer le cap des 10 millions d’euros de chiffres d’affaires d’ici 4 ans, il faut une vision, un projet partagé et accepter par tous », indique le dirigeant.  Ensemble, nous réfléchissons à ce que sera demain notre travail, quelles offres de services nous serons à même de proposer. Un patron ne travaille plus de façon pyramidale. Chacun a son rôle dans l’entreprise, y compris les apprentis. En tant que dirigeant, je me mets en retrait pour mieux écouter. Ce sont les collaborateurs qui font l’essentiel des choix. Aujourd’hui ils sont portés par le projet. La RSE est selon moi la meilleure façon de leur donner envie de venir travailler ». Résultat : chez Hervé Godard, les retours clients sont très positifs et le turn-over est inexistant.

 

Garage Godard


Membre d’un groupe Plato animé par la CCI des Côtes d’Armor, Hervé Godard continue à se former sur les différents leviers de la RSE, le management en particulier.

L'évènement

Echanges internationaux : quels sont les nouveaux risques et enjeux ?

Echanges internationaux : quels sont les nouveaux risques et enjeux ?ux

Organisée par le WTC Rennes Bretagne, le 7 juillet prochain de 10h à 11h, cette visioconférence sera animée, entre autres, par Bruno De Moura Fernades, économiste à la Coface. Il présentera un panorama mondial des risques économiques et géopolitiques et les stratégies à adopter. En accès libre sur inscription.