Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Après un parcours de 30 ans à Paris, dans la communication, Thierry Miriel a repris le 1er septembre 2017 l’hôtel Beauséjour, situé  à Erquy dans les Côtes d’Armor
Après un parcours de 30 ans à Paris, dans la communication, Thierry Miriel a repris le 1er septembre 2017 l’hôtel Beauséjour, situé à Erquy dans les Côtes d’Armor

A Erquy (22), Thierry Miriel reprend l’hôtel Beauséjour, change de métier et de vie

Véronique Maignant, le 20.09.2017

Après un parcours de 30 ans à Paris, dans la communication, Thierry Miriel a repris le 1er septembre 2017 l’hôtel Beauséjour.  Situé en front de mer, à Erquy dans les Côtes d’Armor, cet hôtel de charme de trois étoiles dispose d’une quinzaine de chambres. Objectifs du nouveau propriétaire : donner un nouveau sens à sa vie et redynamiser l’offre commerciale de l’hôtel.

Une certaine lassitude professionnelle mais plus encore une envie forte de se lancer dans une activité de service offrant une  dimension plus humaine et moins superficielle, ont décidé ce breton d’origine à se lancer dans une nouvelle aventure entrepreneuriale et changer radicalement de métier. « L’hôtellerie réclame  une certaine authenticité dans le rapport aux autres. Les clients ont choisi votre établissement, ils espèrent passer un bon moment, voire exceptionnel pour certains, il est essentiel de donner le change et d’établir une relation humaine basée sur la convivialité et  une forte empathie. A la  cinquantaine passée, on commence à être dégagé d’un certain nombre de contingences financières, les enfants prennent leur envol , se reconvertir en essayant de concilier vie professionnelle  et aspirations personnelles devient possible », résume Thierry Miriel.  La vogue des hôtels de charme a donné des idées à ce cadre parisien. Il a reconsidéré ses priorités et troqué sa vie de bureau pour un hôtel au vert.

 

Le choix de la Bretagne

Une fois le projet mûri et le business plan arrêté, Thierry Miriel entame au printemps 2016 ses recherches en se fixant la Bretagne comme périmètre : « La Bretagne, c’était une évidence.  Le choix d’Erquy relève d’un concours de circonstances. » Cependant, il reconnaît que  ses parents y ont une maison et qu’il connaît bien ce coin de Bretagne pour y avoir passé une partie de ses vacances depuis son plus jeune âge. « J’ai visité de nombreux établissements, à Saint-Malo et dans le Finistère. Ce qui m’a plu d’emblée dans l’hôtel Beauséjour d’Erquy est son aspect B&B, chaleureux, avec une partie réceptive pleine de charme, des salons très cosy ainsi qu’une boutique avec un potentiel  extraordinaire que je vais pouvoir exploiter. La mise en place de la LGV constitue également un avantage commercial non négligeable». En effet, le parcours le plus court entre Lamballe et Paris est de 2 h08. "Pour nous, c'est une réelle opportunité. La clientèle loisirs sera attirée par la côte".

 

Un accompagnement de la CCI via le dispositif régional Oratel

Le passage de témoin avec les cédants  s’est fait très rapidement  et sans intermédiaire. La signature a eu lieu fin août 2017. Thierry Miriel a bénéficié de l’accompagnement de la CCI des Côtes d’Armor.  Un conseiller entreprise lui a en effet permis de bénéficier du dispositif Oratel  mis en place par la Région Bretagne. Celui-ci vise à favoriser la cession et reprise d’hôtels ou de campings. Après l’acceptation du diagnostic réalisé par le conseiller de la chambre de commerce,  chaque repreneur se voit octroyer une avance remboursable à taux nul pour le rachat du fonds de commerce. « Pour ma part, j’ai sollicité un prêt de 40 000 euros remboursable en 7 ans.  C’est intéressant  d’autant plus que nous bénéficions de deux années de franchise. J’ai également eu droit à un prêt d’honneur de 25 000 euros de la plateforme Initiative Armor ».

 

Un nouveau  challenge

Dans l'hôtellerie, mieux vaut être passionné. Il ne suffit pas d'aimer la décoration ou d'avoir un bon contact avec la clientèle. Derrière ce défi, se cachent des impératifs de budget, de marketing, d'organisation, de gestion du personnel, de communication. L’expérience de Thierry Miriel en tant que dirigeant dans une agence de communication à Paris lui permet de maîtriser ses aspects. En reprenant l’hôtel Beauséjour, il s’est tout de suite projeté. L’hôtel a été remis à neuf récemment mais les  sources  de progrès en termes de développement commercial sont nombreuses. « C’est un challenge intéressant et motivant.  Je vais initier des partenariats avec les acteurs  locaux. L’optimisation de la boutique fait partie de mes priorités. Je  souhaite y proposer des objets de décoration de bon niveau et en faire un  lieu d’exposition réservé aux artistes régionaux ». Thierry Miriel a d’ores et déjà allongé la période d’ouverture  et accueillera les clients pendant toutes les petites vacances scolaires. «Contrairement à d’autres stations balnéaires, Erquy vit toute l’année. Son port de pêche  génère une activité économique qui draine du passage. Et puis je connais l’environnement, toutes mes démarches s’en trouvent facilitées. » Complet en septembre, l’hôtel Beauséjour s’apprête à entrer dans une nouvelle dynamique, avec à sa tête un patron plus motivé que jamais.

Taille du texte

L'évènement

Crisalide éco-activités : nouvel appel à candidatures ouvert aux entreprises et porteurs de projets du Grand Ouest

Crisalide éco-activités : nouvel appel à candidatures ouvert aux entreprises et porteurs de projets du Grand Ouest

En participant à Crisalide éco-activités, vous intégrez une communauté de business. Retrouvez toutes les informations et la fiche d’inscription à remplir en ligne.

Recommandations