Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Eldom
Dominique Gicquel et Elouann Le Gouge ont fondé leur start-up Eldom en novembre 2014, à Saint Etienne Du Gué de l’Isle dans le département des Côtes d’Armor.

Dans les Côtes d’Armor, Eldom expérimente un procédé de balisage luminescent appliqué dans les chambres en Ehpad

Véronique Maignant, le 19.12.2017

Hébergés au sein du Village By CA 22 à Saint-Brieuc, les deux fondateurs d’Eldom sont en pleine phase d’expérimentation. Le succès de leurs premiers plots luminescents leur ont déjà permis de multiplier par deux leur CA en 2017. Des expérimentations sont en cours dans le secteur médical avec, à la clé, de nouveaux débouchés.

Dominique Gicquel et  Elouann Le Gouge ont fondé leur start-up Eldom en novembre 2014, à Saint Etienne Du Gué de l’Isle dans le département des Côtes d’Armor. Après un an de recherche et d’expérimentation ils ont mis au point  un procédé de balisage photoluminescent permettant de se déplacer la nuit en toute sécurité. « Il nous a fallu tester plusieurs  formulations avant de trouver la bonne, indique Elouann Le Gouge. La phosphorescence est obtenue grâce à des minéraux qui ont la capacité d’absorber la lumière solaire et/ou artificielle en moins de 20 minutes et de la restituer jusqu’à 12 heures dans l’obscurité ». Une fois ce vernis luminescent, il suffit de l’intégrer sur le support de son choix. 

 

De nombreuses communes séduites par ce balisage nocturne autonome

«Sur le béton, le bitume ou la terre, nos plots pour baliser la nuit l’accès d’un parking à une salle  fête, des chemins piétonniers, ou encore  des allées s'adaptent à tous les terrains. Leur résistance est très élevée. Un 44 tonnes passe dessus sans problème. Ce balisage nocturne est entièrement autonome. Sans aucune pollution lumineuse et se recharge très longtemps ».  Par choix stratégique, de peur d’être copié, ils n’ont pas déposé de brevet. De nombreuse communes comme   Perros-Guirec, Merdrignac Tréguier ou encore  Plemet sont équipés de leur procédés lumineux innovant. Les principales coopératives de la région, Le Gouessant, la Cooperl ou  Coop de Brons en sont également pourvues. Résultat à fin 2017, le CA d’Eldom atteindra 100 000 euros, il était de 60 000 en 2016.

 

Nouveaux produits

Fort de ce succès, les deux fondateurs ont embauché deux commerciaux et étendu leur gamme de produits.  «Depuis le début 2017, nous proposons aussi des nez de marche photoluminescents qui répondent aux normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Nous faisons beaucoup de sur-mesure car notre formulation s’adapte à tous les panneaux en aluminium jusqu’à 1 m x1, 20 m » Signalétique pour des toilettes publiques, numérotation de places de camping, numérotation des maisons, fléchage de toutes sortes,  les produits sont aujourd’hui multiples. Surtout, Eldom intéresse au-delà des Côtes d’Armor. «Nous commençons aussi à étudier le marché des enseignes photoluminescentes. Les  commerces  et bureaux ont désormais l’obligation d’éteindre leurs publicités lumineuses la nuit. Ce marché n’existe pas ou très peu, le potentiel est donc important », souligne le co-dirigeant.

 

Expérimentation en milieu médical

En constante recherche de nouveaux débouchés, Eldom expérimente ses produits auprès de pôles médicaux. «Le 15 janvier prochain,  nous démarrerons  une phase d’expérimentation à l’EHPAD de Tréguier.  L’objectif est de sécuriser les déplacements nocturnes des résidants dans leur chambre pour maintenir leur autonomie et prévenir les chutes, fréquentes la nuit. Si l’expérience est concluante, nous proposerons des kits pour chambre à tous les EHPAD de FranceAutre débouché à l’étude est l’utilisation de la photoluminescence comme moyen d’apaisement des malades. « Notre procédé est suffisamment  lumineux pour distinguer les formes dans une chambre plongée dans le noir. C’est extrêmement rassurant pour les malades et surtout cela éviterait aux pôles médicaux  de laisser les couloirs allumés la nuit, conclut  Elouann Le Gouge. Les aéroports  sont aussi un cible à l’étude tout comme l’armée. Autant dire que 2018 sera une année décisive pour Eldom qui espère valider quelques-unes de ces expérimentations de manière à  passer à la phase d’industrialisation.