Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Dirigé par Frédéric Jayot, le parc de Branféré a accueilli 280 000 visiteurs en 2016, le plaçant au 3e rang des sites touristiques payants de Bretagne.
Parc de Branféré
Dirigé par Frédéric Jayot, le parc de Branféré a accueilli 280 000 visiteurs en 2016, le plaçant au 3e rang des sites touristiques payants de Bretagne.

Dans le Morbihan, la LGV active les projets au parc de Branféré

, le 29.05.2017

Lparc de Branféré a accueilli 280 000 visiteurs en 2016, le plaçant au 3e rang des sites touristiques payants de Bretagne. La LGV y est perçue comme une opportunité de développer des offres originales tournées vers le tourisme écoresponsable

Directeur du parc et de l’école, Frédéric Jayot anime la commission Tourisme du club TGV du Morbihan depuis 2013. Porté par des professionnels du tourisme, le club a permis de faire émerger les bonnes pratiques : « Nous nous sommes interrogés collectivement sur les conséquences de l’arrivée de la LGV en termes de services. Il y a une vraie opportunité pour le tourisme d’affaires mais nous nous sommes focalisés sur les courts séjours et séjours sans voiture du tourisme durable. En faisant un tour de table, nous nous sommes rendus compte que chacun dans son coin a mis au point des initiatives concrètes, notamment les professionnels du tourisme labélisés ou certifiés, comme nous avec Green Globe. Avec le club, nous pouvons les partager. »

Lever des freins

Le club a ainsi participé à l’opération « la Bretagne sans ma voiture », portée par le conseil régional de Bretagne. Pour développer ce type d’offres, sans sa voiture, en lien avec le tourisme écoresponsable, les professionnels ont dû se pencher sur les freins, notamment celui du dernier kilomètre : vendre du train et un hébergement nécessite un agrément spécifique de la SNCF ; proposer la voiture électrique sous-entend de proposer aussi la borne de recharge. Le parc de Branféré a investi 4 000€ dans une borne.

L’offre Oui Car

Une fois ces freins levés, les synergies émergent, comme ce package à venir offrant un circuit entre le parc de Branféré, l’éco-hôtel Yves Rocher et le festival de La Gacilly.
« Nous avons voulu proposer d’emblée des produits touristiques commercialisables. Il faut une offre en porte à porte. Nous en avons une qui utilise la solution Oui Car, qui permet de louer un véhicule de service SNCF à la gare. Il suffit d’avoir l’application qui permet de louer et d’ouvrir avec une clé électronique. Les voitures sont disponibles du vendredi soir au dimanche soir. Le site BreizhGo recense aussi tous les transports en commun de Bretagne»

Un hôtel au parc

Pour se mettre en capacité d’accueillir au mieux ce tourisme à la carte, proposant des expériences ciblées dans le respecte de l’environnement, le parc vient de finir une première tranche de travaux à l’accueil, à l’espace restauration et au niveau de l’administration. Une salle de réunion pour séminaire a vu le jour. L'école Nicolas Hulot (5 000 enfants/an) va aussi bénéficier d'une rénovation des chambres.
Paysage et espaces seront reconfigurés pour envisager des projets animaliers, une nouvelle signalétique.  A terme, dans 4-5 ans, le parc va faire construire un hôtel d’une trentaine de chambres. « Il accueillerait la clientèle d’affaires la semaine et celle des particuliers, des familles, le week-end et les vacances. » Au-delà du gain de 42 minutes, la LGV fait entrer en résonnance des projets dans un département qui représente un tiers des nuitées touristiques régionales.

Par Christelle Hall

 

Taille du texte

L'évènement

Meilleure maîtrise des risques, les clés pour comprendre la révision des référentiels agro

Crises sanitaires, internationalisation des échanges, concurrence exacerbée, exigences de traçabilité, maîtrise des coûts, volatilité des goûts des consommateurs… L'Afnor Bretagne organise le mercredi 28 novembre, de 9 h à 12 h 30, à l'Agrocampus de Rennes, un colloque sur la sécurité des denrées alimentaires. Inscrivez-vous !