Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Simon Cohen
Morgane Dennielou, créatrice de la marque de vêtements et de l'innovation textile Mayway

Circuit court. MayWay Skin, une ligne de vêtements apaisants qui font du bien à la peau

Maude Duval, le 10.06.2020

Elle respire et porte la douceur. Elle, c'est Morgane Dennielou, trentenaire brestoise, qui a transcendé sa maladie de peau en une force pour créer Mayway Skin, une marque de vêtements soyeux dédiés aux personnes à la peau hypersensible. Recommandés par des dermatologues, ces vêtements incarnent une innovation textile qui s'apparente à une seconde peau pour celles et ceux qui sont sujets à des poussées d'eczéma ou de dermatites atopique. Des vêtements bien-être, testés et prouvés.

"C'est souvent dans des moments de difficultés ou de doutes qu'on arrive à puiser une force." Le caractère battant et l'âme résiliente, Morgane Dennielou a créé il y a 3 ans, Mayway Skin, une marque de vêtements spécifiquement conçus pour des personnes à peau atopique ou hypersensible. "Je suis atteinte d'une dermatite atopique sévère depuis l'adolescence. A chaque poussée, j'ai beaucoup de mal à m'habiller, à supporter les matières des vêtements classiques", explique la jeune femme.

Une pâte textile à partir de bois et d'algue marine

Pour sortir de ce cercle infernal et douloureux, Morgane rêve d'un tissu à la texture douce et soyeuse, elle imagine des vêtements qui soulagent et calment sa peau irritée. Elle trouve sa voie avec Mayway, une innovation textile qu'elle a conçue de façon expérimentale, à partir de matières naturelles que sont la pulpe de bois et des extraits d'algue marine. "J'ai élaboré un procédé à partir de fibres de hêtre et d'eucalyptus, mélangées à une algue récoltée en Europe du Nord et aux propriétés apaisantes." Morgane n'en dira pas plus sur sa "potion magique" hormis qu'elle est garantit sans pesticide, sans engrais et sans utilisation d'eau à outrance pour la fabrication, au Portugal, de cette pâte textile.

Le rendu lui, comble les attentes. Le touché est remarquable, semblable à "une peau de pêche" et les vertus du tissu ont été validées par les personnes, femmes et hommes, qui le portent et qui développent habituellement des intolérances cutanées. "Les vêtements de Mayway sont apaisants et très hydrophobes, 50 fois plus que le coton. Ils facilitent l'évacuation de la transpiration qui souvent génère des démangeaisons", explique Morgane.

Des coutures à l'extérieur et aucune étiquette

Autre spécificité qui accroit considérablement la sensation de bien-être sur la peau : les coutures sont toutes à l'extérieur du vêtement et il n'y a pas d'étiquette qui souvent gratte la peau "et peut provoquer des hypersensibilités au niveau nerveux".

Résultat : des médecins et dermatologues recommandent les vêtements Mayway qui sont vendus en ligne sur le site éponyme, dans des boutiques indépendantes (comme le concept store Ich life style store à Brest où à été prise la photo ci-dessus), dans les boutiques Valdys Resort des thalassothérapies de La Baule et de Roscoff, et dans plusieurs parapharmacies, dont celle de Relecq Kerhuon et de Landerneau.

La cheffe d'entreprise enregistre quelques commandes hors du territoire national, des francophones expatriés en Europe et plus largement. "J'étudie les débouchés commerciaux de la marque à l'international." Morgane est accompagnée pour cela par Dominique Floch, conseillère en développement international chez Bretagne Commerce International, basée à la CCI métropolitaine Bretagne Ouest. 

Une industrie éthique et responsable

La gamme MayWay se compose principalement de vêtements dits basiques : débardeurs, t-shirt à manches longues ou courtes, leggings. Les coloris sont sobres : blanc ou noir. Et les pièces intemporelles. "Chez Mayway, il n'y a pas de saisonnalité, ni de collections. J'ai conçu ces vêtements à partir de ma garde-robe, pour les porter tous les jours et dans toutes les circonstances", explique Morgane qui revendique un engagement entier et total pour une industrie textile éthique et responsable. La créatrice a même composé un tissu biodégradable et donc compostable. Les vêtements Mayway affichent le label OK Compost.

"Je m'inscris à contre-courant des marques qui imposent le diktat de la mode. Moi, je ne fais aucun compromis sur la composition des vêtements Mayway et encore moins sur les procédés écoresponsables de leur fabrication. Chez MayWay, vous ne verrez jamais de produits en soldes : je pratique des prix justes toute l'année", continue la cheffe d'entreprise partisane du circuit-court et du "made in France".

"Il devient urgent de faire mieux !"

Pendant la période de confinement, au cours duquel Morgane s'est employée à développer la notoriété de sa marque et des ventes par Internet, la jeune femme s'est également inscrite au sein d'un collectif d'une cinquantaines de créateurs français indépendants qui revendiquent un savoir-faire et une production locale. Ils viennent d'ailleurs de signer un manifeste pour accentuer la visibilité des "petites marques françaises". "Il est temps de reconsidérer nos modes de fabrication et de consommation. Nul ne peut être parfait, mais il devient urgent de commencer à faire mieux !"

Mayway Skin

L'évènement

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

Comment anticiper la récession de l’économie en essayant de comprendre des problèmes et des situations qui ne manqueront pas de se poser à notre économie dans les prochaines semaines voire dans les prochains mois?

Pour répondre à cette question et aux difficultées dans lesquelles les TPE/PME du territoire sont confrontées, la CPME 56 organise une réunion sur le contexte économique post-covid qui a mis les entreprises à l’arrêt et provoqué des problèmes économiques et sociaux qui ont surgi et qui ne manqueront pas de se développer avec une acuité violente.

Lundi 5 octobre 2020 à 18h45 au Palais des congrès de Lorient
Participation gratuite / Inscription en ligne