Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Nicolas Guélou a repris Lamballe Crêperie en janvier 2017, rebaptisée depuis Ame de Bretagne
V.Maignant
Nicolas Guélou a repris Lamballe Crêperie en janvier 2017, rebaptisée depuis Ame de Bretagne

Agroalimentaire : avec la reprise d’Âme de Bretagne à Lamballe, Nicolas Guélou ne manque pas d’appétit

Véronique Maignant, le 23.05.2018

Sacré meilleur crêpier de Bretagne en 2015, alors qu’il tenait avec sa femme la crêperie Ty Goëm à Trébeurden, Nicolas Guélou se lance aujourd’hui un nouveau défi : développer Âme de Bretagne, une entreprise de fabrication de crêpes, galettes et produits bretons, anciennement appelée Lamballe Crêperie.

Nicolas Guélou fait partie de ces jeunes artisans qui ont décidé de redonner leurs lettres de noblesse aux galettes et crêpes bretonnes.  Après avoir travaillé aux côtés de prestigieux chefs pâtissiers, il est devenu chef pâtissier au sein de Brittany-Ferries. C’est sur l’un des bateaux de la compagnie qu’il rencontre sa future femme, Anne-Cécile, qui le convainc d’ouvrir une crêperie. Ce sera chose faite en 2012 avec Ty Goëm, près du port de Trébeurden.

 

Un titre qui attire médias et nouvelle clientèle

 « A l’époque, nous avions besoin de 5 000 euros. Faute de trouver une banque prête à nous suivre, nous avons démarré en location », indique le jeune entrepreneur. L’affaire devenant  très vite florissante, le couple  achète le fonds de commerce, deux ans plus tard. En 2015, c’est le sacre ! Nicolas Guélou est élu meilleur crêpier de Bretagne par la fédération bretonne des crêperies. A partir de là, tout s’accélère : les médias affluent dont le JT de TF1 de Jean-Pierre Pernault. « Le téléphone n’arrêtait plus de sonner. Chaque jour, nous faisions plus de 300 couverts avec seulement 60 places assises.  Parfois nous avions jusqu’à 500 appels par jour ». L’équipe comptait alors une quinzaine de salariés. Nicolas Guélou passait entre 15 et 20 heures par jour dans sa  cuisine, 6 voire 7 jours par semaine, à créer et tester de nouvelles recettes !

 

Reprise de Lamballe crêperie

Fin 2016 le constat est clair : « Nous étions au maximum de nos possibilités. J’aspirais à une meilleure qualité de vie et surtout profiter de ma petite fille ». A l’époque également de nombreux industriels cherchaient à nouer des partenariats avec le jeune artisan en vue d'utiliser commercialement son titre de meilleur crêpier de Bretagne. Un nouveau projet commence alors à mûrir dans la tête de Nicolas et Anne-Cécile Guélou. Il débouche, en janvier 2017,  sur le rachat de Lamballe crêperie, un atelier de fabrication de crêpes et galettes pour la GMS. « Cette fois, je n’ai eu aucun problème à trouver une banque. Bien au contraire, elles souhaitaient toutes travailler avec moi. Au final, j’ai fait le choix de garder mon banquier ».

 

Obtention d’un Pass Investissement TPE

La première année a été difficile, Nicolas Guélou ne s’en cache pas. Il a divisé son chiffre d’affaires par deux et peine à se verser un salaire. « C’est un nouveau départ avec un autre rythme de vie, aussi intense que le précédent. Je démarre entre 3 et 4 h du matin pour finir à 20 h. Pour la qualité de vie, on attendra un peu, dit-il avec un large sourire. Surtout nous avons eu quelques déboires avec les lignes de fabrication ». Malgré ces imprévus, la détermination et l’optimisme de ce trentenaire entreprenant restent intacts et forcent le respect. « Tout ce que nous avons gagné avec TY Goëm, nous venons de le réinvestir dans deux manèges à cuisson seconde face, soit 150 000 euros».  Pour tenter de trouver des aides, il se rapproche de Philippe Decley de la CCI des Côtes d’Armor. «J’ai ainsi découvert un panel d’aides auxquelles peut prétendre une entreprise bretonne en développement. Avec du recul, j’ai quelques regrets à ne pas voir fait la démarche avant. Dès la reprise de l’entreprise j’aurais pu bénéficier d’un soutien financier de la Région, souligne-t-il. Les équipes de la CCI ont elles-mêmes constitué tout le dossier nécessaire à l’obtention d’une aide de 24 000 euros dans le cadre de Pass investissement TPE ». Financé par la Région Bretagne, ce dispositif permet en effet aux créateurs ou repreneurs d’entreprise d’obtenir une aide pour les investissements  matériels, jusqu’à 50 000 euros de subventions.

 

Multiplier les ventes par cinq  

Dans son laboratoire de 500 m², Nicolas Guélou enchaîne la fabrication de galettes, crêpes et autres spécialités bretonnes qu’il crée lui-même. Quatre salariés - sept en haute saison (juillet et août)- travaillent à ses côtés, sa femme prenant en charge la partie administrative. Un livreur complète l’effectif. Chaque jour, quelque 900 douzaines de crêpes et galettes sortent du laboratoire, selon une recette bien particulière qui les rendent fondantes en bouche. Pas de doute, le meilleur crêpier de Bretagne a toujours la main. Ses Apéri’Breizh, des chips salés à base de farine de sarrazin sont uniques et font un tabac, tout comme son caramel liquide vendu en petit pot. «Je travaille à de nouvelles recettes, mais l’objectif reste le développement du chiffre d’affaires. » Une cinquantaine de clients, répartis sur les Côtes d’Armor lui sont aujourd’hui fidèles : grandes surfaces, boulangeries, épiceries mais aussi des entreprises et des associations à l’occasion d’évènements. «  Je me donne 5 ans pour reconstruire à neuf mon laboratoire et multiplier mes ventes par cinq », avance Nicolas Guélou qui se donne corps et âme pour développer Ame de Bretagne. 

Contact : amedebretagne22400@gmail.com

L'évènement

Inscrivez-vous à la 7ème cérémonie des Oscars des entreprises, le 22 mars prochain

Inscrivez-vous à la 7ème cérémonie des Oscars des entreprises, le 22 mars prochain

Lors de cette nouvelle édition, 5 entreprises se verront remettre un prix soulignant leur réussite, leur esprit d’initiative et leur implication dans le développement de leur territoire. Rendez-vous à la Passerelle à Saint-Brieuc, le 22 mars à partir de 18h30.