Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Warenghem à Lannion : une année 2018 sur les chapeaux de roues

Véronique Maignant, le 12.10.2018

Précurseur dans le domaine du whisky français, la distillerie Warenghem à Lannion aura été sur tous les fronts en 2018 : transformation du site, changement d’image et lancement d’un Armorik 10 ans d’âge… preuve d’une maturité certaine.

« Cette année, tout s’est télescopé assure David Roussier, directeur général de Warenghem
Warhengem

 « Cette année, tout s’est télescopé assure David Roussier, directeur général de Warenghem, distillerie créée à la fin des années 80 par son beau-père, Gilles Leizour. « Vingt ans que nous fabriquons du whisky haut de gamme ! Ça valait bien la mise sur le marché de notre première bouteille Armorik 10 ans d’âge. C’est une étape importante pour nous ». Et la preuve qu’en 20 ans, Warenghem aura réussi dans un domaine jusque-là chasse gardée des Britanniques.

 

Une capacité de stockage de 4 500 fûts

Ce renouvellement d’image coïncide avec une opération de grands travaux engagée depuis plus d’un an sur son site lannionnais. L’investissement global s’élève à environ de 2 millions d’euros. La première phase des travaux, à savoir l’agrandissement du chai de vieillissement s’est achevé en avril dernier. « Nous avons multiplié par trois la surface existante et gagné ainsi 1 200 m² de stockage supplémentaires. Le marché du whisky se développe, et nous devons avoir une belle capacité de stockage. C'est la condition pour laisser les whiskies vieillir. Avec cet agrandissement, nous sommes tranquilles pour les 15 ans à venir ». Désormais ce sont 4 500 fûts de 200 à 500 litres qui pourront ainsi être entreposés.

 

Le haut de gamme ,75 % des ventes

Si Warenghem commercialise également du pommeau, des liqueurs et de la bière, « le whisky breton est notre produit principal », affirme David Roussier. L’Armorik représente 75 % de l’activité, dont 20 % sont vendus à l'export, à travers 25 pays. « Nous appuyons sur la Maison du Whisky pour la distribution auprès des cavistes mais aussi de la grande distribution. En Bretagne, ça devient très rare de ne pas être référencé ».  Le chiffre d‘affaires a atteint 3,6 millions d’euros en 2017 pour un effectif de 18 personnes.

 

Un nouvel espace pour les entreprises

Pour doper les ventes, les responsables de Warenghem ont également décidé d’agrandir l’espace visiteurs. Il s’agit de la seconde phase de travaux et elle vient tout juste de démarrer. « Nous en avions vraiment besoin. Nous allons passer de 70 m² à 250 m². Chaque année, nous recevons en moyenne 12 000 visiteurs, principalement de juin à septembre. Ce sera un espace de dégustation dans la continuité de la visite, avec scénographie. Plus proche de ce que l'on trouve en Écosse... La vente sur place représente 10% de notre CA, ce qui n’est pas neutre ». A l’étage, les responsables ont également prévu un nouvel espace à la disposition des entreprises. « Elle pourront ainsi coupler une visite avec un séminaire ». Tous les travaux seront achevés en juin.

 

Lire aussi : Distillerie Warenghem à Lannion, le pari du whisky breton à l’export


Recommandations