Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Un parc d'éoliennes flottantes en Bretagne sud : le débat public est ouvert

MD, le 20.07.2020

Le débat est officiellement ouvert, et jusqu'au lundi 30 novembre 2020, pour recueillir les avis et remarques des citoyens de Bretagne Sud sur le projet de parc éolien flottant entre Belle-Ile et Groix. Tel est le calendrier annoncé ce lundi à Lorient par Chantal Jouanno, présidente de Commission nationale de débat public. Piloté par le ministère de la transition écologique, la Région Bretagne et RTE, le réseau de transport d'électricité, ce projet enclenche une nouvelle étape pour une concrétisation envisagée à l'horizon 2025.

La zone de débat pour le projet de parc d'éoliennes flottantes en Bretagne Sud
DR

Le confinement passé, les élections municipales validées, le débat public programmé en amont de l'appel d'offres pour la construction d'un parc éolien flottant en Bretagne sud peut commencer. "Nous étions impatients de pouvoir inaugurer cette consultation publique qui est une étape normale et souhaitée dans le cadre de tous les projets nationaux d'envergure qui touchent à l'environnement", a commencé Chantal Jouanno, présidente de la Commission nationale de débat public. C'est le 101e débat public que cette commission organise en France, le 10e sur le sujet d'un parc éolien en mer. 

Un travail issu de la Conférence régionale mer et littorale

Issu du Pacte électrique breton, ce projet d'installation d'éoliennes flottantes en Bretagne sud est débattu depuis 5 ans dans les instances de la Région Bretagne, un de ses maîtres d'ouvrage. "Il est le fruit d'un travail partenarial réalisé au sein de la Conférence régionale mer et littoral qui réunit une centaine d'usagers de la mer", a repris Gaël Le Saout, présidente au sein de la Région Bretagne de la commission Économie, agriculture et mer, Europe, et spécifiquement en charge de la délégation énergies marines renouvelables. En juin 2018, les élus régionaux ont voté à l'unanimité la candidature à un appel d'offres européen de ce site en Bretagne sud pour l'installation d'un parc éolien flottant.

Un enjeu économique

Dessiné à partir de cartographies d'usages diverses, sur une zone "de moindres contraintes" comprise entre le sud de l'île de Groix et l'ouest de Belle-Ile-en-mer, ce prochain parc de 600 km² pourrait contenir une vingtaine d'éoliennes flottantes pour un premier palier de production établi à 250 Mégawatts. "Nous visons pour objectif de couvrir d'ici 2030, un tiers des besoins électriques locaux en provenance des énergies marines et éoliennes flottantes", a précisé Gaël Le Saout, qui a rappelé également l'enjeu économique avec la création d'emplois, de marchés et de formations dédiés à l'éolien flottant. "J'en veux pour preuve les investissements engagés et les emplois générés avec le projet en cours en baie de Saint-Brieuc", a souligné l'élue, estimant à 250 le nombre d'emplois d'ores et déjà créés sur le polder à Brest et une centaine supplémentaire sur la zone de maintenance en Côtes d'Armor. 

Réunions publiques, sondages, exposition...

Place donc désormais au débat public qui revêtira plusieurs dimensions : des réunions publiques sur les territoires concernés de Groix, Belle-Ile, Quiberon et Pays de Lorient, des sondages auprès des estivants et vacanciers de ces lieux de villégiature, des actions de sensibilisation à mener dès la rentrée auprès des étudiants et jeunes scolaires. Côté pédagogie, la commission locale et particulière de ce débat public, présidée par Laurent Pavard, prévoit une distribution d'une information toutes boites aux lettres, des stands d'animation sur les places publiques et notamment sur le parvis de la mairie de Lorient, des émissions et débats dans les médias locaux, une exposition itinérante et un site internet dédié.

"Notre enjeu est d'aller chercher les avis de tous les publics jusqu'à celui qu'on n’entend pas, ces voix timides qui ont des choses intéressantes à dire", a insisté Chantal Jouanno, la présidente nationale. Pour Michèle Kirry, préfète de la région Bretagne, "c'est un projet de territoire et qui sera consensuel avec l'ouverture de ce débat public et démocratique."


L'évènement

24H pour l'Emploi et la Formation, le 29 septembre à Brest Arena

Le salon 24H pour l'Emploi et la Formation s'installe à Brest le mardi 29 septembre 2020 à Brest Arena.

Ce salon permettra aux candidats de venir à la rencontre de nombreux recruteurs et de postuler à des centaines de nouvelles offres.