Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Transport aérien. Tour de table auprès des entreprises du Finistère pour que la compagnie Celeste décolle

MD, le 06.10.2022

Cinq acteurs économiques majeurs du Finistère, CCIMBO, Medef, Cpme29, UIMM Finistère et BTP Finistère, allient leurs forces et leurs réseaux pour soutenir le décollage de la compagnie aérienne Celeste, créée il y a presqu'un an à Morlaix (29). Par courrier, ils invitent les entreprises du territoire à participer à une souscription volontaire afin de lever les 3 millions d'euros nécessaires à l'inscription de cette compagnie auprès des autorités administratives aéronautiques. Verdict dans 15 jours. 

DR

L'annonce par Air France de la suppression de la liaison aérienne Brest - Paris Olry, qui permet un aller-retour dans la journée, élève un obstacle à la mobilité des entreprises finistériennes et compromet "l'enjeu permanent du désenclavement de ce territoire", regrettent les acteurs économiques locaux, qui encouragent tout projet apportant une solution alternative.

Fondée en Bretagne, par Bruno Besnehard et Arnaud de Noray, et installée depuis presqu'un an dans l'aéroport de Morlaix, la nouvelle compagnie aérienne Celeste, créée pour faciliter la mobilité inter-régionale et développer les vols moyens courriers, s'est positionnée pour opérer sur la ligne Brest - Paris Orly, dès janvier 2023. Pour accompagner cette jeune entreprise locale dans cette démarche, cinq acteurs économiques majeurs du Finistère, que sont la CCIMBO, le Medef Finistère, la Cpme 29, l'UIMM Finistère et la Fédération BTP Finistère, se sont alliés pour apporter leur soutien et promouvoir l'accessibilité du Finistère.

Ils ont décidé de solliciter leurs ressortissants et adhérents, à savoir les entreprises du département, à participer à une levée de fonds et souscrire au capital de la compagnie Celeste. "Vous serez alors co-propriétaire de votre compagnie aérienne tournée vers l’avenir qui contribuera au développement de l’économie locale, de votre économie, développera les emplois locaux et apportera une solution de transport raisonnable, indispensable et complémentaire aux solutions existantes", plaident ces partenaires dans un courrier commun signé par les cinq président(e)s.Objectifs : obtenir le certificat de transporteur aérien et des créneaux de vol.

Réunir 3 millions d'euros

Dans ce courrier, ils expliquent : "Après deux années de préparation, Celeste est prête à obtenir son certificat de transporteur aérien (CTA) dès ce mois d’octobre 2022 et à décoller vers Paris-Orly, dès janvier 2023, à condition d’y obtenir les créneaux de vol (« slots »), attribués début novembre par l’Association pour la Coordination des Horaires (COHOR). Pour ce faire, les autorités administratives exigent que la volonté de disposer d’une compagnie aérienne dédiée au service de notre écosystème finistérien et breton se concrétise avant le 6 novembre 2022, par une mise de fonds de 3 millions d’euros", écrivent les acteurs économiques.

Les collectivités locales ont d'ores et déjà mis au pot (Conseil régional et Morlaix communauté). Pour le compléter, les entreprises et potentielle clientèle d'affaires sont appelées à participer, à hauteur d’un montant minimum de 1 000 euros et avant le 19 octobre 2022. "Si la levée de fonds ne pouvait être finalisée dans les délais impartis pour l’attribution des slots, les souscriptions reçues seraient retournées à chaque souscripteur par chèque ou par virement", précise le courrier. 

En cas de réussite, la compagnie Celeste basera ses deux premiers avions, des CRJ 1000 d'une centaine de places) à Brest, "permettant des départs tôt le matin et retour le soir à destination de Paris-Orly, ainsi que dans la journée vers des destinations régionales et européennes", explique la compagnie qui prévoit, dans un second temps, de baser un troisième CRJ 1000 sur le tarmac de Rennes.

Découvrir la compagnie Celeste


L'évènement

Trophées bretons des transitions. Les entreprises ont jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier

Trophées bretons des transitions. Les entreprises ont jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier

Pour leur 17e édition, les Trophées bretons du développement durable changent de nom et deviennent les Trophées bretons des transitions. Organisé depuis 2005 par l'Etat, l'ADEME en Bretagne et la Région Bretagne, ce concours régional récompense les porteurs d'actions innovantes et pérennes en faveur du développement durable.
Associations, établissements d’enseignement, acteurs publics ou encore entreprises ont ainsi jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier.
Les candidatures sont simples et rapides sur la page www.tropheesdd.bzh/candidatez/