Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Transition énergétique : la Bretagne mise sur l’hydrogène vert

Véronique Maignant, le 20.10.2019

Avec l’appui de deux cabinets experts, SEIYA, Alca-Torda et Element Energy, la Région Bretagne a mené un étude d’envergure* sur les potentiels bretons de production et d’usage de l’hydrogène « vert » sur le territoire à horizon 2050.

Filière hydrogène bretonnes: 190 acteurs déjà recensés dans les territoires
Région Bretagne

« En Europe, la Bretagne est l’une des rares régions déjà positionnée, en mesure de bâtir une véritable filière, se réjouit André Crocq, Conseiller régional délégué à la transition énergétique. Nous avons les cartes en main pour produire, transformer, stocker et distribuer de l’hydrogène, à partir d’énergies propres comme l’éolien ».

Très utilisé des industriels mais méconnu du grand public, l’hydrogène est de plus en plus présenté comme LE vecteur énergétique d’avenir. Capable de produire de l’énergie propre quand il est couplé à une pile à combustible, ce gaz extrêmement léger a le vent en poupe. Trois fois plus puissant que l’essence, il est déjà utilisé par l’industrie automobile mais aussi pour les lanceurs spatiaux. S’il est aujourd’hui « gris » car produit avec des hydrocarbures (méthane notamment), l’hydrogène pourrait être « vert » demain et issu des énergies renouvelables. « Le problème, c’est le coût. Si on veut avoir un coût de production raisonnable, il faut du volume », poursuit André Crocq.

 

Une production locale


Dès à présent, des écosystèmes se mettent en place localement qui associent territoire, infrastructure et usages. A Vannes, par exemple, Morbihan Energies porte le projet EFFIH2 qui implique notamment l’industriel Michelin et des flottes de véhicules sanitaires, poids-lourds et camionnettes de livraison autour d’une station H2 qui ouvrira en 2020. D’autres acteurs, Energy observer et ErH2 à Saint-Malo, H2X à Redon (ci dessous), l’Université de Rennes 1, le territoire pionnier de La Roche-aux-Fées Communauté (35) et le Syndicat départemental de l’énergie du Finistère, ont ouvert la voie et le champ des possibles.
La production d’hydrogène offre en plus l’avantage d’être locale, contrairement aux hydrocarbures qui nous font dépendre de pays pas toujours vertueux. Environ 900.000 tonnes d’hydrogène sont consommées chaque année en France. D’ici 2023, 10 % de cette masse devra être « verte » et 30 % d’ici moins de dix ans.
 

 

H2X Systems  à Saint-Malo

Fondé par  Stéphane Paul, ingénieur de formation, passé par Naval Group en tant qu’architecte systèmes puis Armor Meca (22) où il a occupé le poste de directeur général, ce passionné de technologies à base d’hydrogène a fondé H2X Systems. Le projet est ambitieux : il s’agit ni plus ni moins de produire localement de l’hydrogène vert en utilisant les énergies renouvelables issues de l’éolien et du solaire et développer une offre de services de véhicules à hydrogène en coopération avec les industriels et les opérateurs de transport sur un même territoire.

« Au lieu d’investir dans un véhicule, les citoyens pourront investir dans des sociétés mixtes qui proposeront à la location une flotte de véhicules à hydrogène vert construites sur le territoire, indique-t-il. Vendu en capsule, l’hydrogène sera lui aussi produit en local. Il s’agit de construire un écosystème pour développer des nouveaux modèles de mobilités propres et économes ».

Un premier prototype de véhicule électrique a été mis au point en partenariat avec Gazelle Tech à Bordeaux.

Par ailleurs, Stéphane Paul vient de signer un premier contrat avec l’Agglomération de Redon. Celle-ci espère proposer, d’ici fin 2020, une offre de véhicules électriques en location à proximité directe de la gare de Redon. 4 véhicules en location partagée seront intégrés à un système de réservation par internet.

 

* Etude menée par la Région Bretagne, son agence économique Bretagne Développement Innovation (BDI) et l’ADEME


L'évènement

Les enjeux commerciaux hors et intra UE

Europe commerce

Bretagne Conseil, Rennes School of Business et le réseau Enterprise Europe Network organisent une table ronde sur "Les enjeux commerciaux hors et intra UE, les perspectives de Business au sein de l'UE - le soutien de l'UE aux entreprises bretonnes". Rendez-vous le 14 novembre, à 18h30, à Rennes School of Business. Gratuit, inscription en ligne.