Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

TPE. Le réseau Bouge ta Boîte alerte sur la situation des femmes cheffes d'entreprise

MD, le 22.04.2020

54% des femmes cheffes d'entreprise déclarent un risque fort, critique ou définitif pour leur activité. Le constat, sans appel, est dressé par le réseau national Bouge ta Boite qui a mené une enquête auprès de ses dirigeantes adhérentes. Près de 500 ont répondu à cette enquête menée du 3 au 10 avril 2020 sur les impacts de la crise Covid-19 au sein des entreprises dirigées par des femmes.

DR

"Nous alertons sur la situation très préoccupante des entreprises dirigées par des femmes, qui risque de s’aggraver à la sortie du confinement." Présidente du réseau national Bouge Ta Boite, la morbihannaise Marie Eloy attire l'attention sur les conséquences de la crise et du confinement sur les entreprises dirigées par des femmes. 

Début avril, ce réseau professionnel féminin a mené une enquête auprès des adhérentes de ses 160 cercles répartis sur le territoire français. Près de 500 femmes cheffes d'entreprise, TPE pour la majorité, ont répondu à cette enquête. 

40% enregistrent des pertes de CA supérieures à 70%

Selon cette étude : après un seul mois de confinement, plus de la moitié des dirigeantes considèrent que leur entreprise est déjà en situation de risque fort ou élevé de faillite (40% des femmes interrogées estiment avoir perdu plus de 70% de leur chiffre d'affaires).

Aux responsabilités de cheffe d'entreprise, ces femmes doivent également assumer leur rôle de mère et les tâches quotidiennes de conduite de maison. "Les trois-quart des entrepreneures sont confinées avec enfants et jonglent quotidiennement entre leur entreprise, les enfants et… les devoirs, au détriment du bon suivi de leur activité. La situation pour les mamans solos est encore plus critique puisqu’elles ne disposent d’aucun répit ni de relais pour se consacrer à leur activité", rapporte Marie Eloy dans une tribune publiée sur sa page LinkedIn.

Focus sur les mamans solos

Selon l'étude Bouge Ta Boite : 43% des mamans solos déclarent ne pas avoir pu maintenir d’activité du tout pendant le premier mois de confinement. Ce chiffre descend à 30% pour les entrepreneures en couple ou célibataires sans enfant. 22% des mamans solo estiment avoir perdu 100% du chiffre d’affaires versus 16% pour les autres entrepreneures.

Pour Marie Eloy, la situation est très préoccupante pour l'entreprenariat féminin. La présidente du réseau Bouge ta Boite n'hésite pas à parler de recul social et économique : "Alors que nous vivons un moment charnière de l’égalité Femmes - Hommes, notamment avec la loi en préparation sur l’égalité économique, nous nous apprêtons à vivre un recul sans précédent de l’entrepreneuriat féminin. Une fermeture massive d’entreprise portées par des femmes aura des conséquences sociales, sociétales et environnementales fortes."

Des aides pour "garde d'enfants"

Mobilisée sur cette question et sur des solutions à apporter pour inverser cette tendance, Marie Eloy demande que des aides financières "garde d'enfants" soient débloquées avant et jusqu'au retour à la normale de la scolarité afin de soutenir ces femmes dirigeantes. "Tant qu’il n’y aura pas de retour à la normale concernant les écoles et les crèches, les entrepreneures feront partie des principales victimes économiques de la crise du Covid 19. Il est évident que si les chefs d’entreprise pourront progressivement reprendre le travail, les dirigeantes d’entreprise, représentant généralement le plus petit salaire d’un foyer, seront bien souvent celles qui sacrifieront leur activité pour pouvoir garder leurs enfants en journée. Quant aux mamans solo, le choix s’imposera à elles."

Pour Marie Eloy, il faut dès a présent anticiper le déconfinement.

En savoir plus

Voir les résultats de l'enquête nationale Bouge ta Boite
Vers le site du réseau Bouge Ta Boite

 

 

 


L'évènement

24H pour l'Emploi et la Formation, le 29 septembre à Brest Arena

Le salon 24H pour l'Emploi et la Formation s'installe à Brest le mardi 29 septembre 2020 à Brest Arena.

Ce salon permettra aux candidats de venir à la rencontre de nombreux recruteurs et de postuler à des centaines de nouvelles offres.