Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Tourisme. Les CCI bretonnes soutiennent 16 propositions pour aider à la reprise d'activité

MD, le 14.05.2020

"Sauver le tourisme breton, c'est sauver l’économie de nos territoires." Jean-François Garrec, président de la la CCI Bretagne, a présenté ce matin les propositions émises par les élus consulaires bretons pour soutenir les entreprises du tourisme durement touchées par la crise Covid-19, et les accompagner vers une reprise de leur activité. "Tout va changer après cette crise, le réseau des CCI bretonnes est entièrement mobilisé pour préparer cet avenir."

"Depuis le début de cette crise et la lettre de mission que le ministre Bruno le Maire a adressé aux réseaux consulaires pour devenir les acteurs angulaires de l'accompagnement des entreprises, nous avons changé d'organisation de travail pour être encore plus proche de nos ressortissants", rappelle Jean-François Garrec, président de la CCI Breatgne, en préambule d'une conférence de presse tenue ce matin en format dématérialisé.

Aux cellules de crise activées dans chacune des quatre CCI départementales pour répondre aux interrogations et inquiétudes des dirigeants, la campagne d'appels sortants a permis de contacter 11 300 entreprises en Bretagne, tous secteurs confondus. "Il ressort que celles relevant du tourisme sont les principales et les plus durement touchées, sur des problématiques évidentes de trésorerie", a souligné Jean-François Garrec, en rappelant que les élus consulaires étaient penchés au chevet de ce secteur économique depuis le départ de la crise. Ils ont créé et se réunissent en effet régulièrement au sein d'une Task Force dédiée et pilotée par Jean-Paul Chapalain, président de la délégation CCIMBO de Morlaix.

Cette Task Force vient de publier 16 propositions concrètes qu'elles a remontées aux partenaires avec lesquels elle travaille sur ce sujet, à savoir le Conseil Régional et le Comité Régional du Tourisme. Articulées autour de 4 axes majeurs mettant en évidence l’urgence de nouvelles mesures, la vigilance sur les modalités de déconfinement, la problématique des assurances et la nécessaire cohérence en matière de communication et promotion de la destination Bretagne, ces propositions font justement écho au Comité interministériel réuni ce jeudi à Paris pour élaborer un "Plan Marshall national" pour le tourisme.

L'état de catastrophe naturelle sanitaire

Les élus consulaires bretons demandent en premier lieu l'annulation des charges fiscales et sociales sur l’année 2020. Ils appuient également l'intervention des assurances en réclamant la reconnaissance de catastrophe naturelle sanitaire pour pouvoir compenser la perte d’exploitation des entreprises touristiques.  

Afin de sécuriser le retour des touristes, Bretons dans un premier temps si la limite des 100 km perdure, les élus consulaires sont favorables à la création d’un label sanitaire permettant de protéger les chefs d’entreprise, les salariés et les futurs clients. Dans un second temps, ils préconisent la mise en place d'une charte Sécurité Sanitaire commune pour informer les clients et sécuriser leur expérience au sein des entreprises touristiques et sur leur territoire de villégiature.

Une offre de formations spécifiques

Enfin, parmi les principales propositions, le réseau consulaire entend renforcer et développer une offre de formations professionnelles spécifiques pour les personnels de l'hôtellerie-restauration et des activités touristiques. "La formation professionnelle fait partie de notre ADN et les compétences devront désormais s'adapter aux règles sanitaires imposées. Tout va changer après cette crise, nous devons nous y préparer et accompagner les entreprises à s'y préparer également", a souligné le président de la CCI Bretagne.

L'économie touristique en Bretagne génère une consommation de 4,6 milliards d’euros, soit 8,1% du PIB régional. Le secteur compte 57 600 emplois durables à l'année, soit près de 5% de l’emploi régional, et mobilise plus de 65 000 personnes au plus fort de la saison.

"Aujourd'hui, l’ensemble de la filière s’interroge sur nos chances de faire face à la crise sanitaire et de rebondir en sauvegardant nos atouts. A travers ces différentes mesures et actions que le réseau consulaire propose, nous voulons contribuer utilement à l’essor du tourisme, vecteur de maintien et de développement de l’emploi, de progrès partagé et de cohésion sociale", a conclu Jean-François Garrec.

Distribution de kits sanitaires aux commerçants

Autre action forte des CCI bretonnes pour accompagner la reprise d'activité au sein des commerces notamment : la distribution de kits de protection sanitaire. "C'est une opération régionale dont le déploiement a été délégué aux chambres consulaires départementales. L'objectif est d'apporter aux commerçants indépendants les premiers équipements de protection dont ils ont besoin, que sont les masques et les flacons de solution hydroalcoolique", explique le président de la CCI Bretagne. Au total, près de 10 000 kits vont être distribués auprès des ressortissants des quatre départements consulaires bretons. 

"Cette opération a mis en exergue l'investissement des collaborateurs des CCI bretonnes. Depuis la mi-mars, le réseau consulaire breton est mobilisé pour répondre et accompagner toutes les entreprises impactées par la crise", tient à souligner Jean-François Garrec.

"Créer un projet pour la Bretagne"

Sans pouvoir mesurer l'ampleur des impacts économiques de cette crise, "c'est encore prématuré", le président de la CCI Bretagne assure que le réseau consulaire reste engagé auprès de ses ressortissants. "A l'aube de ce déconfinement progressif, on va rentrer dans le dur", prévoit le chef d'entreprise expérimenté. "Je peux témoigner que l'engagement des élus et des collaborateurs des CCI bretonnes est total et entier. Notre rôle désormais est d'accompagner la reprise et de participer à la construction du monde de l'après-crise, à créer une dynamique et un projet pour la Bretagne."

 

 


L'évènement

24H pour l'Emploi et la Formation, le 29 septembre à Brest Arena

Le salon 24H pour l'Emploi et la Formation s'installe à Brest le mardi 29 septembre 2020 à Brest Arena.

Ce salon permettra aux candidats de venir à la rencontre de nombreux recruteurs et de postuler à des centaines de nouvelles offres.

Recommandations