Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Saint-Brieuc : Bénéficiaire d’un Pass Commerce Artisanat, Kevin Guilcher assure un service 5 étoiles au sein de sa supérette

Véronique Maignant, le 25.09.2019

Kevin Guilcher a repris avec sa mère, en avril 2019, la superette Vival située à Saint-Brieuc. Un parcours semé d’embûches, mais qui aujourd’hui porte ses fruits. Le jeune repreneur a bénéficié de l’accompagnement de la CCI des Côtes d’Armor pour décrocher un prêt d’honneur ainsi qu’un Pass Commerce Artisanat.

Kevin Guilcher et sa mère Véronique ont repris Vival à Saint-Brieuc en avril 2019

« Je fais 60 heures par semaine contre 35 auparavant, mais je travaille pour moi, ce n’est pas du tout la même fatigue », explique Kevin Guilcher, 26 ans, co-gérant depuis avril 2019 de la supérette Vival (Groupe Casino). La reprise d’entreprise n’était pas son premier choix.

 

Devenir son propre patron

Après avoir travaillé trois ans dans un supermarché, dans le cadre d’un Master 2 « management gestion des entreprises », en alternance, il pensait avoir fait ses preuves. « J’étais responsable liquide, quasiment adjoint du directeur.  Après l’obtention de mon diplôme, je pensais être promu manager. Je me suis bercé d’illusions». Dès lors, Kevin Guilcher commence à réfléchir avec ses parents à un plan B. En septembre 2018, alors qu’il s’apprête à signer l’acte de rachat d’un supermarché de 300 m², les vendeurs exigent au dernier moment une enveloppe supplémentaire de 40 000 euros. La vente est annulée : « Nouveau coup dur. Avec mes parents, nous avons repris les démarches, à la recherche d’un local, envisageant même une création ». Au final, ils reprendront en mars 2019, dans le cadre d’un départ en retraite, la supérette Vival de 120 m² située dans les quartiers nord de Saint-Brieuc.

 

Service client 5 étoiles

« Nous avons tout remis à neuf, changé le mobilier et les frigos. 95% de notre offre est de l’alimentaire. Pour attirer une clientèle plus haut de gamme, nous avons entièrement revu le rayon fruits et légumes en faisant appel à des producteurs locaux. Idem pour la boulangerie. Le bio a également trouvé sa place sur tous les linéaires ». Résultat, en 6 mois d’activité, la clientèle a cru de 25 %. Mise en rayon, gestion de commande, promotion, comptabilité, Kevin Guilcher s’est associé avec sa mère Véronique pour mener tout de front. L’autre axe de développement sur lequel le jeune patron est encore en train de se roder est le service client. « Nous sommes Point relais pour les colis et nous livrons les courses à domicile, notamment au travers de partenariats comme avec Domitis. L’objectif est d’assurer un service 5 étoiles, personnalisé ».

 

Obtention d’un Pass Commerce et Artisanat avec la CCI

Pour l’aider à monter son projet, Kevin Guilcher s’est tourné vers la CCI des Côtes d’Armor. Avec le soutien logistique et moral de Jean-Marc Nourri, conseiller entreprise, il a obtenu un prêt d’honneur de 20 000 euros auprès d’Armor Initiative et 5 500 euros auprès de la Région  (plafond : 7 500 euros)et Saint-Brieuc Agglo, dans le cadre du dispositif régional Pass Commerce et Artisanat. « Business plan, modernisation, investissements, accessibilité, mise aux normes, attractivité, sur tous ces point, il a été très présent. Il a su nous donner la bonne direction », souligne-t-il. « Aujourd’hui, je n’ai plus de pression négative. Mon projet est de développer mon commerce pour le transmettre dans 5 à 7 ans et reprendre une plus grosse affaire. Je le fais avec beaucoup d’éthique, c’est essentiel à mes yeux pour fidéliser une clientèle », conclut Kevin Guilcher.

Découvrir tous les accompagnements en commerce de la CCI des Côtes d'Armor