Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Rennes : la métropole attire en majorité des populations jeunes et étudiantes

Véronique Maignant, le 09.10.2017

Parmi les 20 000 arrivées dans Rennes Métropole enregistrées il y a deux ans, près de la moitié sont issues de ménages dont le référent a moins de 25 ans. Les jeunes représentent ainsi la plus grande part des arrivants dans la métropole rennaise. C’est le tout dernier constat établi par l’Insee Bretagne en partenariat avec l’Audiar* au travers d’une étude portant sur les Mobilités résidentielles sur le territoire de Rennes Métropole.

Rennes : la métropole attire en majorité des populations jeunes et étudiantes
Rennes School of business

A travers cette étude qui recense 7 groupes  d'entrants dans Rennes Métropole, on retiendra que parmi l’ensemble des nouvelles  arrivées dans la capitale bretonne, 39 % correspondent à des départs du domicile parental.  Ces nouveaux arrivants sont  majoritairement étudiants (18-24 ans) ou à la recherche d’un premier emploi. Ils emménagent principalement dans le cœur de la métropole et plus particulièrement à Rennes (77 % des migrations de ce groupe), dans de petits appartements. La grande majorité (79 %) des arrivées provient de l’extérieur de l’Ille-et-Vilaine, les autres départements bretons représentant 29 % des origines.

Des retours chez les parents, majoritairement après les études

Autre phénomène qui amplifie l’arrivée des 18-24 ans dans la métropole rennaise est  les retours de jeunes chez leurs parents. Il atteste également de la complexité des parcours qui ne sont plus linéaires. Ces jeunes connaissent des situations d’emploi transitoires ou d’attente d’un logement. Ils représentent 8 % des migrations entrantes de la métropole rennaise dont  trois quarts ont moins de 25 ans. Parmi ces nouvelles arrivées, 16 % résultent d’une séparation, la personne rentrant chez ses parents vivant en couple avant le déménagement. Dans la majorité des cas, ces jeunes quittent de petits appartements pour rejoindre la maison de leurs parents. Ces derniers sont propriétaires dans 81 % des cas et vivent essentiellement dans le périurbain.

Au travers de cette étude, Rennes confirme ainsi sa forte attractivité pour des populations jeunes et étudiantes, tout comme Grenoble, tandis que les arrivées à Nantes et Bordeaux se font davantage un peu plus tard, durant la vie active (graphique: répartition des migrations entrantes dans les métropoles de Rennes, Grenoble, Nantes et Bordeaux (en %); le rose correpsond aux jeunes  quittant le domicile parental)

 

*Agence d'urbanisme et de développement intercommunal de l'agglomération rennaise:

Téléchargez l’étude complète 


Taille du texte

L'évènement

Les centres de formations linguistiques du Finistère ouvrent leurs portes

Centre formation langues

Le 5 ou le 8 septembre, rendez-vous à Morlaix, Brest ou Quimper pour découvrir les méthodes d'enseignement et les outils pédagogiques des centres d'études des langues de la CCIMBO. Il y en a forcément un près de votre entreprise !