Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Relecq-Kerhuon (29). Cache Coeur a des masques lavables à (re)vendre !

Maude Duval, le 10.07.2020

Mi-mars, ils ont répondu à l'appel pour produire des masques en masse, et se sont mobilisés pour fournir les associations et les collectivités territoriales demandeuses. Or, depuis le déconfinement, Audrey et Philippe Trolliet, dirigeants de la PME Cache Coeur, restent avec un stock non négligeable, quelque 15 000 pièces, de masques lavables et réutilisables. Taillés dans du tissu de maillots de bain, leur coeur de métier, les masques by Cache Coeur ont ce supplément de couleur et de fantaisie adapté à l'été.

DR

De pénurie à surplus ! En France, la transition du marché des masques lavables affiche un développement pour le moins étonnant. "Il y a deux à trois mois de cela, au début de la crise sanitaire en France, les masques faisaient défaut et les collectivités territoriales, Brest métropole notamment, a sollicité les entreprises textiles locales pour se lancer dans la fabrication de masques lavables. Nous avons répondu à cet appel, de façon spontanée et solidaire, pour soutenir l'économie locale et mettre notre savoir-faire au service de la collectivité", raconte Philippe Trolliet, dirigeant de la PME Cache Coeur, spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de lingerie de bain et de lingerie spécifique pour femmes enceintes et allaitantes. 

Création d'un modèle grand public original

Audrey Trolliet, codirigeante, a créé un modèle "grand public", qui allie efficacité (le masque répond aux normes Afnor et est certifié filtrant de catégorie 2*) et singularité puisqu'elle l'a dessiné dans du tissu de maillot de bain et au design inspiré par le format deux-pièces. Pas d'élastique, les liens s'attachent autour du cou et de la tête pour garantir un masque réglable et ajustable à chaque morphologie. "Ils sont composés de trois épaisseurs : une matière issue de nos maillots de bain pour sa haute résistance aux lavages, doublure de protection et mousse filtrante amovible", détaille la fondatrice de ce patron fait maison.

Un stock de 15 000 masques lavables

En deux mois, l'entreprise finistérienne a sorti 17 000 masques de ses ateliers. Plus de 2 000 ont été distribués aux associations et organisations locales. Le reste devait répondre aux besoins des collectivités territoriales... qui ont finalement fait d'autres choix. Cache Coeur garde en stock plus de 15 000 pièces, qu'elle a donc décidé de mettre en vente sur son site Internet, au démarrage de l'été et des vacances plebiscitées en Bretagne.

Sa collection, originale, colorée (plus de 20 coloris au choix) et "tenue de bain" compatible, peut séduire des particuliers en congés ou en séjour dans le Finistère, comme des entreprises qui se doivent, selon les recommandations du gouvernement, de disposer d'un stock équivalent à 10 semaines de masques. A bons entendeurs.

"Un petit geste qui peut tout sauver"

Installée au Relecq-Kerhuon où la PME emploie 10 personnes, Cache Coeur a continué à travailler au plus fort de la crise sanitaire et pendant le confinement. "On a réussi à ne pas fermer."  Tournée à plus de 70% vers l'exportation, l'entreprise a vu ses débouchés se fermer les uns après les autres : Europe, Etats-Unis, Russie... "Nos canaux de vente se sont inversés depuis la crise. Notre site Internet qui enregistrait 10% de nos ventes avant le Covid-19 s'est renforcé pour réaliser jusqu'à 60% de ventes pendant la crise", explique Philippe Trolliet. La reprise économique et la réouvertue des magasins leur ont ensuite permis de conclure "un bon mois de juin".

Et après ? "On verra" n'ose s'aventurer davantage le couple d'entrepreneurs. "Il est important que les gens portent correctement le masque. C'est un petit geste qui peut nous sauver et sauver tout", souligne Audrey Trolliet.

* le modèle est en cours de validation auprès des laboratoires de la DGA pour être certifié Catégorie 1 

Voir le site de Cache Coeur


L'évènement

Forum Économique Breton : Soyez au rendez-vous de la relance du territoire les 8 & 9 septembre à Saint-Malo

Initialement prévu les 1 et 2 avril, le Forum Économique Breton réunira les acteurs économiques et institutionnels les 8 et 9 septembre 2020 sous un format entièrement repensé pour répondre à l’enjeu de refondation de l’écosystème économique, culturel et social breton suscité par la crise. Envie de participer au FEB ? Inscrivez-vous ICI

Recommandations