Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Recrutement : le Groupe rennais HelloWork enregistre une croissance de 16% et vise le marché européen

Véronique Maignant, le 11.01.2019

HelloWork (ex groupe RegionsJob) n’a pas ménagé ses efforts pour devenir en 2018 l’acteur de référence sur son marché et faire de RegionsJob - sa plateforme historique dédiée à l’emploi en régions - le premier site privé français de l’emploi avec 2,2 millions de visiteurs uniques.

Jérôme Armbruster, président de HelloWork et François Leverger, directeur général

"Nous avons enregistré 6 millions d’euros de commandes supplémentaires par rapport à 2017, soit une croissance de 16%, annonce François Leverger, directeur général de HelloWork. Le niveau de commandes est historique et atteint 44 millions d’euros ».

 Pour continuer de faire évoluer l’offre une cinquantaine de postes ont été créés au sein des différentes équipes en 2018. « Ce sont désormais plus de 250 personnes qui travaillent chez HelloWork (+25% versus 2017). Nous prévoyons en 2019 une augmentation de nos effectifs équivalente à celle de 2018 » précise Jérôme Armbruster, président de HelloWork.

 

Croissance externe 

Si cette croissance a été dopée par des conditions favorables sur le marché de l’emploi et du recrutement, elle est également portée par une croissance externe forte :« Nous avons racheté la startup bordelaise JobiJoba et ses 3 activités (l’agrégateur emploi, les services et data emploi à destination des collectivités et le logiciel CV Catcher) élargissant ainsi notre offre », rappelle Jérôme Armbruster.


HelloWork a également accéléré sa diversification en entrant au capital des sites Aladom et Jemepropose, premier service digital français dédié aux services à la personne et au jobbing. Un segment sur lequel HelloWork n’était pas encore positionné. Côté candidat, les différentes plateformes ont connu de nombreuses évolutions permettant de capter une audience forte sur mobile : 54% des candidats ont postulé depuis leur smartphone en 2018.
Les solutions BtoB ont également participé à doper les résultats de la société, c’est le cas de Talent Detection (outil de centralisation et de gestion des candidatures) qui enregistre une croissance de 240% du nombre d’entreprises utilisatrices.

 

Le marché européen dans le viseur

Très récemment, Médiamétrie* a confirmé que RegionsJob devenait, pour la première fois, le premier acteur privé français de l’emploi avec 2,2 millions de visiteurs uniques en novembre.
L’objectif d’HelloWork est de conserver cette place de leader national mais aussi de devenir « challenger » sur le marché européen d’ici 3 ans notamment grâce à une capacité d’investissement de 30 millions d’euros. Pour y arriver, la société prévoit, en 2019, d’accélérer davantage encore sa diversification grâce à des opérations de croissance externe.  et de continuer à investir dans la mise en relation candidats-recruteurs et candidats-centres de formation.

 

Les chiffres clés d'HelloWork

  • Plus de 14 millions de mises en relation candidats-recruteurs ou candidats-centres de formation, soit 27% de plus qu’en 2017 (dont +66% de mises en relation sur la formation)
  • 110 millions de visites comptabilisées sur les différentes plateformes :
  • +33% Cadreo
  • +16% BDM
  • +15% ParisJob
  • +5% RegionsJob 
  • 770 000 offres d’emploi diffusées sur l’année (+20% versus 2017)
  • Plus de 11 000 clients (entreprises, cabinets de recrutement, centres de formation et entreprises de travail temporaire

* Médiamétrie - Médiamétrie//NetRatings – Audience Internet Global – France – Novembre 2018


Taille du texte

L'évènement

West Web Awards 2019 : les talents bretons du digital peuvent candidater jusqu'au 27 janvier

Les inscriptions aux West Web Awards 2019 se font en ligne, que ce soit pour candidater ou pour proposer un talent de sa connaissance...