Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Quimper. Le centre d'expertise agroalimentaire Adria construit un nouveau laboratoire de recherche

MD, le 06.03.2020

Leader sur la qualité et la sécurité des aliments, l'institut technique agro-industriel Adria, installé à Quimper, s'agrandit. Ce jeudi, les membres de son directoire et les élus locaux étaient réunis pour poser la première pierre des futurs laboratoires, qui abriteront bientôt un nouveau plateau technique de R&D destiné à la sécurité des aliments. Une vingtaine d'embauches sont également prévues et liées à ce projet de développement.

Pose de la première pierre des futurs laboratoires Adria, à Quimper
DR

Implanté dans la première région agroalimentaire de France, le centre l'expertise Adria ne cesse de se développer. La construction de ce bâtiment, dans le prolongement de ceux existants le long de la route de Bénodet à Quimper, confirme cette évolution. Ces nouveaux locaux d’une superficie additionnelle de 1000 m² abriteront un laboratoire de biologie moléculaire et de microbiologie, et porteront à 2 800 m² la surface totale de l’Adria.

Innovation et modernisation

Association d'industriels de l'agroalimentaire, l'Adria propose des services en matière de recherche, d’innovation, de formations agroalimentaires et de conseils pour les industries agroalimentaires, les fournisseurs de l’industrie agroalimentaire, les distributeurs et les industries connexes telles que l’emballage, la cosmétique, l’industrie du diagnostic. Ce centre d'expertise, labellisé Institut technique agro-industriel par le ministère chargé de l’agroalimentaire est dirigé par un directoire, composé notamment de Jean Le Lez et de Daniel Sauvaget (respectivement président et vice-président) qui inscrit ses orientations stratégiques.

Ce projet de construction en fait partie. Il répond au plan de croissance de l’activité, avec la conquête de nouveaux marchés, et à une modernisation des installations afin d'apporter davantage de confort et de fonctionnalités aux salariés. L’Adria emploie 70 salariés, dont 15 chercheurs. Son chiffre d’affaires 2019 s’élève à 5,8 millions d’euros.

L'embauche d'une vingtaine de personnes

La construction du nouveau plateau technique de R&D s’accompagne d’un volet ressources humaines avec l’embauche, à terme, d’une vingtaine de personnes. "L’Adria vise plus haut, avec un projet ambitieux qui nous engage pour la prochaine décennie autour de la transition alimentaire et numérique. 2020 marque ce virage stratégique avec, la construction du nouveau plateau technique de recherche et développement en microbiologie et biologie moléculaire, (développement de méthodes d’analyses, identification et traçabilité des contaminants microbiologiques par les techniques ADN, optimisation de la durée de vie des aliments), conçu et équipé de technologies de pointe", précisent Jean Le Lez et Daniel Sauvaget.

Participation des collectivités territoriales

Evalués à 3,5 millions d’euros d'investissement, ces travaux sont pris en charge pour partie par les collectivités territoriales : le Conseil Régional de Bretagne à hauteur de 873 882 €, le Conseil Départemental du Finistère à 313 059 € et Quimper Bretagne Occidentale à 313 059 €. "Le reste est auto-financé par l’Adria. Le projet comprend aussi un plan d’investissements de 500 000 € d’équipements de pointe qui sollicitera les collectivités territoriales", ajoutent les membres du directoire.

Véritable outil de recherche et de développement, l'Adria se définit comme le plus important institut technique en Bretagne, "en portant haut les couleurs de l’industrie agroalimentaire régionale tout en restant proche des entreprises qu’elle entend servir".

Voir le site de l'Adria


L'évènement

Santé du dirigeant : une conférence en ligne pour ré-entreprendre sans s'épuiser

La crise du COVID-19 induit des changements majeurs : tout est possible, le meilleur comme le pire. Cette conférence, organisée par la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur en partenariat avec la CCI Morbihan, donne à l'entrepreneur des pistes pour entreprendre dans un monde plus incertain tout en veillant à se préserver.

Animée par Olivier Torres, professeur à l’Université de Montpellier et Montpellier Business School, Président de l’Observatoire Amarok, premier observatoire sur la santé des chefs d’entreprises et travailleurs indépendants ; Laure Chanselme, psychologue et Chihiro Kageura, chargée de mission, cette conférence sera centrée sur l'entrepreneuriat et l'entreprise : elle restituera les résultats de l’enquête nationale de l’Observatoire Amarok et abordera notamment la question de la vigilance entrepreneuriale et comment entreprendre dans l'incertitude avec cette reprise et ce redémarrage d’activité. La deuxième partie fera un focus sur l'entrepreneur en tant qu'individu et sur l'importance de se préserver pour pouvoir entreprendre sans s'épuiser.

LE 06 JUILLET 2020 - WEBINAIRE - DE 18H30 À 19H30