Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Pêche : une bonne année 2018 pour les criées des Côtes d’Armor

Véronique Maignant, le 04.02.2019

Selon le dernier bilan publié par la CCI des Côtes d’Armor, les criées d’Erquy et de Saint-Quay-Portrieux réalisent, en 2018, la 2ème meilleure année en valeur vendue depuis leur création.  Elles ont mis sur le marché 22 057 tonnes de produits de la mer, pour une valeur totale de 60,3 millions d’euros. Sur les 20 dernières années, la moyenne se situait entre 55 et 60 millions d’euros.

Selon la CCI, gestionnaire des ports, cette tendance est relativement homogène entre les deux criées. Celle de Saint-Quay-Portrieux gagne 4% en tonnage et 3% en valeur qauand celle d’Erquy gagne 4,8% en tonnage, mais perd 0,8% en valeur. Au global, les 22 057 tonnes de produits de la mer pêchés se sont vendues à un prix moyen de 2,74€/kg, soit une valeur de 60,3 M€. En quantité, la hausse est de 4,4%, en valeur de 1,0% par rapport à l’année 2017.

 

Coquillage : un léger mieux pour la coquille Saint-Jacques

Dans le détail, les débarquements de coquilles Saint-Jacques augmentent de 6,2% en quantité, ceux des pétoncles de 11%. Malgré cette progresion, les débarquements sont restés faibles, « l’année de référence, 2017 ayant enregistré une baisse significative de la pêche des coquillages », précisent les responsables de la CCI. Cette année, aucune palourde rose n’a été débarquée, faute de rendements pour les navires. Le caractère cyclique de l’abondance de ce produit a déjà pu être constaté sur les 20 dernières années. Seules les ventes de bulots et d’amandes de mer progressent dans des volumes importants, +10 ,2% pour les premières, + 43, 9 % pour les secondes par rapport à 2017. Principales raisons : nouveaux débouchés et produits vendus essentiellement de gré à gré.

 

Chute des crustacés

En 2018, les débarquements de crustacés ont chuté de 9,7% en quantité et de 8,6% en valeur. Cette baisse est liée aux débarquements de tourteaux et de homards qui ont chuté de respectivement 63,6%, et 10,5%.

 

Parmi les céphalopodes, la seiche voit son prix s’envoler

Les apports de la famille des céphalopodes ont confirmé leur remontée amorcée en 2016. La seiche augmente de 2,9%. Son prix moyen atteint la valeur inédite de 4,62€/Kg Les débarquements d’encornets augmentent quant à eux de 9,7% en quantité et 25,7% en valeur.

 

Poisson : baisse du prix de vente

Les ventes de poisson ont augmenté de 2,2% en quantité mais ont baissé de 2,6% en valeur. L’augmentation des apports sur des espèces faiblement valorisées (grondin, hâ et maquereau) conjuguée à la baisse sur deux espèces à fort prix de vente (bar, daurade royale) a contribué à cette baisse de valeur. Le Saint-Pierre reste en 2018 au premier rang en valeur des espèces de poissons vendues sous les Criées Costarmoricaines devant la lotte et l’églefin. La flotte est restée stable : en moyenne, 9 navires hauturiers vendent chaque semaine à la criée de Saint-Quay-Portrieux, 12 à la Criée d’Erquy.

 

1,5 million d’euros d’investissements 

Le montant des investissements réalisés ou en cours s’élève à 1 500 000€ en 2018. Ils concernent principalement le lancement de la troisième tranche de l’extension de la Criée d’Erquy, par la réalisation d’une passerelle touristique, à hauteur de 530 000 euros et l’acquisition d’une machine à laver les bacs automatisés à la Criée de St Quay.


L'évènement

Digital Inspirationnel : comment ils ont intégré le digital dans leur entreprise

Digital Inspirationnel

Rendez-vous ce 21 novembre, au parc des expositions de Quimper, pour une journée de conférences dédiée au digital par et pour les entreprises. 30 speakers partageront leur expérience durant cet événement qui doit rassembler 1.000 décideurs. Un rendez-vous dont la CCIMBO est partenaire. Inscriptions en ligne.