Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Octobot à Lannion (22) sécurise le business des PME et grands groupes avec la Chine via son moteur de recherche Octocheck

Véronique Maignant, le 04.03.2021

Octobot a vu le jour en février 2020 sous l’impulsion Samuel Richer. Avec son frère, Tom Richer, et Clémence Mirgalet, il a développé un outil d’analyse de risque qui permet aux entreprises françaises mais aussi étrangères de vérifier la fiabilité de leurs interlocuteurs chinois via des rapports automatisés. Grâce à l’obtention d’une bourse French Tech, ils ont également  mis en ligne un moteur de recherche recensant plus de trois millions d’entreprises chinoises. Basée sur l’intelligence artificielle, la plateforme Octocheck permet, en accès libre, de vérifier les informations de base sur un prospect ou un fournisseur.

De g à d : Tom Richer, Clémence Mirgualet et Samuel Richer, co-fondateurs d'Octobot consulting à Lannion

C’est l’attrait pour les idéogrammes chinois qui a poussé Samuel Richer à s’intéresser à la langue, puis à la culture chinoise. Passé par Sciences Po Rennes et Paris, il se spécialise dans le conseil en intelligence stratégique pour le marché chinois et décroche un premier emploi au Ministère des Affaires étrangères. Parfaitement sinophone, il décide, après plusieurs séjours dans le pays, de créer son entreprise à Lannion. Dans l’aventure, il embarque son frère, Tom, ingénieur en informatique et spécialisé en intelligence artificielle notamment appliquée au traitement du langage ainsi que Clémence Mirgalet, autre spécialiste de l’intelligence stratégique sur l’Asie. Ils sont aujourd'hui tous les trois à la tête d’Octobot consulting, un cabinet de conseil en intelligence stratégique sur le marché chinois. Leurs fondamentaux : le big data et l’intelligence artificielle.

 

Surveiller et analyser le marché chinois à moindre coût

« Nous avons développé un programme qui va chercher partout sur le web chinois, dans des bases de données, des informations sur les société chinoises. Cette automatisation permet de réduire les coûts, explique Samuel Richer, Président. Une fois avoir rassemblé ces informations, il les synthétise et produit des rapports pour nos clients. Ils leur permettent de savoir à qui ils ont à faire, qu’il s’agisse d’un partenaire, d’un prospect ou d’un concurrent. Le marché chinois est un marché très compétitif où tout peut aller très vite, dans un sens comme dans un autre. » Pour beaucoup d’entreprises françaises, la peur des contrefaçons, des copies ou d’accords d’exclusivité non respectés sont bien réelles. Octobot est une façon innovante de s’en prémunir. Selon la complexité des recherches, il faut compter entre 150 et 800 $ pour un rapport complet. « Par exemple, nous sommes en train de travailler pour une grosse start-up française qui vient d’être approchée par un investisseur chinois. A charge pour nous de lui fournir toutes les informations utiles pour prendre une décision. »

 

Octocheck, un moteur de recherche  pour identifier les acteurs chinois

Soutenu par Bpifrance à travers une bourse French Tech de 30 000 euros, l’équipe a développé un autre outil : Octocheck. Ce moteur de recherche permet de recueillir des informations en anglais sur plus de 3 millions de sociétés chinoises. Il suffit de rentrer en anglais le nom de l’entreprise qui vous intéresse pour voir apparaître une fiche descriptive qui indique le nom de la société en chinois, sa date de création, ses activités, ses coordonnées etc. Plusieurs filtres sont possibles. « C’est particulièrement utile pour trouver un distributeur ou surveiller ses fournisseurs. La vraie valeur ajoutée de cet outil est que toutes les données ont été traduites en anglais. Nous continuons à l’améliorer en travaillant par exemple sur la notification des entreprises pour vérifier, en un clic, si l’entreprise présente un risque élevé ou non. Aujourd’hui, l’accès à notre plateforme est gratuit, mais nous réfléchissons à sa monétisation via un système d’abonnement. »  Il n’existe pas sur le web d’équivalent au moteur de recherche Octocheck.

Après un an d’activité, Octobot a réussi à séduire des grands groupes, en France mais aussi en Asie, dans des secteurs diversifiés comme l’agroalimentaire, le paramédical ou encore les énergies renouvelables. Il lui faut désormais attirer les PME bretonnes.

Découvrir Octobot consulting et Octocheck

 

 


L'évènement

29 octobre 2021 : les Premières Rencontres professionnelles Culture & Economie de La Gacilly

29 octobre 2021 : les Premières Rencontres professionnelles Culture & Economie de La Gacilly

La Culture et le Tourisme sont des atouts évidents pour la Bretagne. Partant de ce constat, le réseau Produit en Bretagne propose une journée de réflexion et d'actions en proposant les Premières Rencontres professionnelles Culture & Economie  qui se tiendront ce vendredi 29 octobre à La Gacilly.

La journée sera constituée de 2 tables rondes le matin, animées par Cécile Peltier, et de 4 ateliers participatifs l’après-midi, et rassemblera des professionnels de la culture et du tourisme en Bretagne, des élus, des journalistes, et des entreprises du territoire.