Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Notre-Dame-des-Landes : les patrons du grand Ouest appellent au respect du droit et de la démocratie

Véronique Maignant, le 06.12.2017

Représentant près de 300 000 entreprises du grand Ouest, le collectif des acteurs économiques (1) s’est réuni  à Rennes,  mercredi 6 décembre,  pour demander au Président Emmanuel Macron de respecter la démocratie et le droit et ainsi prendre la décision de construire l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Celle-ci devrait intervenir d’ici la fin de l’année après  lecture du rapport rédigé par les trois médiateurs  nommés par le Gouvernement.

« Nous avons confiance dans le Président de la République  à prendre la décision de « faire ». Elle conditionne l’avenir du Grand Ouest pour les années à venir, son développement économique tout particulièrement, indique Joël Chéritel, Président du Medef Bretagne et Chef du collectif en Bretagne. Et de rappeler qu’en 2010, à l’occasion des élections régionales,  c’était déjà une des 9 priorités de l’organisation patronale pour la Bretagne. « Consacré deux fois par la démocratie, d’abord de façon indirecte par l’ensemble des collectivités locales  et territoriales de l’Ouest  puis par un référendum  auprès des habitants de la Loire Atlantique, ce projet a également fait l’objet  de 178 décisions de justice. Quel signal dramatique serait  donné aux entrepreneurs et à tous ceux qui créent de l’activité et de l’emploi si le Président Emmanuel Macron  renonçait au respect des décisions dont il est le garant  ?».

 

Un aéroport de Nantes Atlantique saturé

« Cela fait 45 ans que ce projet existe,  poursuit Bruno Hug de Larauze, Président du Club des Trente. Mais aujourd’hui, il y a une vraie urgence à le mener au bout. L’aéroport de Nantes Atlantique est totalement saturé et aucun redimensionnement sur le site n’est envisageable. Nos projections de 2010 ont volé en éclat. Nous prévoyions 4,5 millions  de passagers à fin 2017, nous sommes en fait à 5, 5 millions, soit 30 % de plus. Dans ces conditions, il est facile de comprendre que sans transfert  du site actuel à Notre Dame des Landes, le développement économique des Pays de la Loire mais également de la Bretagne est difficilement  envisageable. Nos entreprises s’internationalisent, les connexions avec des hubs deviennent  essentielles.  » Au vu des résultats du dernier recensement, le grand Ouest est un des territoires les plus dynamiques en terme de démographie et cette croissance devrait se poursuivre. Comptant 7 millions d’habitants (10, 9% de la population), les Pays de la Loire et la Bretagne en gagnent 55 000 nouveaux chaque  année. Entre 2007 et 2040,   leurs populations devraient croître de 25 % (+1,5 million). «  Si l’aéroport ne se fait pas, il ne faudra plus nous demander  de croire en la France», conclut Bruno Hug de Larauze .

 

Des patrons vent debout  

Avec  80 000 collaborateurs répartis dans 21 pays, Christian Roulleau, Président du Groupe  Samsic (siège à Rennes) est un ardent défenseur de l’aéroport de  Notre-Dame-des-Landes : « s’il n’y avait pas  la ZAD, cela ferait longtemps que le projet serait lancé. Une fois par mois, j’essaye de réunir mes managers à Rennes, au siège.  Je dois l'avouer, c'est très compliqué. Les transferts sont longs, coûteux et quand on y pense très énergivores. J’ai des bureaux à Montparnasse où travaille une quinzaine d’entre eux, il est inenvisageable de les faire venir à Rennes. ». Sentiment partagé pour Roland Beaumanoir, président du Groupe éponyme  dont le siège est basé à Saint-Malo (35). Il emploie 14 000 personnes et possède  des boutiques en Europe, mais aussi en Chine. « Avec ce dossier, nous sommes en plein déni de démocratie. Je ne me bats pas pour moi mais pour les générations à venir. Je veux qu’elles puissent vivre et travailler non pas dans des mégalopoles, mais dans  des territoires à taille humaine.  J’espère que la décision du Président ira dans le sens du « faire » ».

 

Quid du  maintien  des centres de décision dans l’Ouest ?

Jean-Luc Lancelot Président de Sigmaphi, près de Vannes (56) exporte  dans le monde entier et emploie 150 personnes : «  95 % de nos produits sont exportés et je passe 40% de mon temps à l’étranger. Aujourd'hui, il m’est impossible de faire un aller-retour dans la journée car nous sommes à l’écart des lignes intra européennes. Ces liaisons sont un vrai cauchemar. La réalisation de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes devient urgente.». Mme constat pour  Vincent Bédouin, président du directoire du Groupe Lacroix (Siège à Nantes) et du cluster We Network dans le Grand Ouest: «  Face aux enjeux de la mondialisation, on a le devoir de penser grand et collectif. J’ai une usine en Pologne. Aujourd’hui, je mets 17 heures pour me rendre sur place. Tout le monde, mes clients comme mes partenaires me conseillent d’installer mon siège à Paris.  Vous comprenez que dans ces conditions, Je n’ai pas d’inquiétude pour le développement de mon entreprise, mais j’en ai beaucoup plus sur le maintien des centres de décision dans l’Ouest. Et c’est d’autant plus vrai, qu'il devient de plus en plus difficile de recruter des DG en dehors de Paris". Présent dans trois activités, les panneaux routiers, les équipements de pilotage des réseaux d’eau et la sous-traitance électronique, le Groupe Lacroix emploie 3 800 collaborateurs principalement en Europe.


1 Le Collectif des acteurs économiques bretons :  MEDEF Bretagne (UE – MEDEF Bretagne) Union des entreprises du Finistère - MEDEF Finistère (UE - MEDEF 29) Union patronale interprofessionnelle d'Armor - MEDEF Côtes d'Armor (UPIA - MEDEF 22) Union des entreprises pour l'Ille-et-Vilaine - MEDEF Ille-et-Vilaine (UE - MEDEF 35) Union des entreprises du Morbihan - MEDEF Morbihan (UE - MEDEF 56) Association bretonne des entreprises agroalimentaires (ABEA) CERAFEL (Comité des fruits et légumes) Chambre régionale d'agriculture de Bretagne (CRA de Bretagne) et les chambres d’agriculture de Bretagne Chambre de commerce et d'industrie de région Bretagne (CCI de Bretagne) et les chambres de Commerce et d’industrie de Bretagne Chambre régionale de métiers et de l'artisanat (CRMA) et les chambres de métiers et de l'artisanat de Bretagne Comité régional des pêches maritimes et élevages marins (CRPMEM de Bretagne) Coop de France Ouest Fédération régionale des syndicats d'exploitants agricoles (FRSEA Bretagne) Fédération nationale des transporteurs routiers de Bretagne (FNTR Bretagne) Fédération régionale du bâtiment (FRB Bretagne) Fédération du bâtiment et des travaux publics du Finistère (FBTP 29) Fédération du bâtiment et des travaux publics des Côtes d'Armor (FBTP 22) Fédération du bâtiment et des travaux publics d'Ille-et-Vilaine (FBTP 35) Fédération du bâtiment et des travaux publics du Morbihan (FBTP 56) Fédération des entreprises de transport et logistique (TLF) Groupement des industriels de la plasturgie de l'Ouest (PLASTI-OUEST) Investir en Finistère Jeunes agriculteurs Bretagne Leclerc Bretagne (SCARMOR) Nutrinoë (Association fabricants d'aliments du bétail) Produit en Bretagne Association pour le maintien de l’élevage en Bretagne (AMEB) Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne (UGPVB) Union des industries chimiques Ouest-Atlantique (UIC Ouest-Atlantique) Union des industries de carrières et matériaux de construction Bretagne (UNICEM Bretagne) Union des industries et métiers de la métallurgie de Bretagne (UIMM Bretagne) Union des industries et métiers de la métallurgie du Finistère (UIMM 29) Union des industries et métiers de la métallurgie des Côtes d'Armor (UIMM 22) Union des industries et métiers de la métallurgie d'Ille-et-Vilaine et Morbihan (UIMM 35-56)


Taille du texte

L'évènement

Accélérez le développement de votre projet éco-innovant en participant à Crisalide Eco-activités !

Accélérez le développement de votre projet éco-innovant  en participant à Crisalide Eco-activités !

Découvrez vite toutes les informations et  la fiche d’inscription  à remplir en ligne - Clôture des inscriptions : lundi 19 février 2018

Recommandations