Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Mensia Technologies (35) cherche à lever 5M€ à 20 M€ pour valider un dispositif médical visant à soulager les douleurs chroniques du dos

Véronique Maignant, le 18.11.2018

Implantée à Rennes, Mensia Technologies est devenue en 5 ans un leader des thérapies digitales sur les domaines des troubles neuropsychologiques chroniques, où parfois la chimie a ses limites. Une levée de fonds, de 5 M€ à 20 M€ est actuellement en cours pour réaliser l'étude clinique d’un nouveau dispositif médical développé par la start-up, le Beluga. Il vise à soulager les douleurs chroniques du dos de l’adulte, résistantes à tout traitement.

Mensia Technologies

Mensia Technologies est née dans le laboratoire de l’Inria de Rennes et développe une technologie révolutionnaire non invasive et non pharmacologique : Mensia Koala pour traiter le TDAH (Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans hyperactivité) des enfants et adolescents. Ce dispositif médical de neurofeedback à domicile, unique au monde, est une tablette de jeux thérapeutiques interactifs. Lorsque le patient joue, il apprend à focaliser son attention et par le feedback visuel instantané de son activité cérébrale il contrôle la progression de ses apprentissages selon ses ondes cérébrales personnelles. En juin 2018, la start-up a levé 1,3 M€ pour déployer en Europe le Neurofeedback médical supervisé à la maison. Pour ce dispositif, elle a également été lauréat d’un financement Européen H2020 à hauteur de 3,8 millions d’euros.

 

Emergences de nouvelles thérapies

« Les stratégies actuelles de rééducation des troubles mentaux et neurologiques se trouvent souvent limitées par leurs technologies laissant de nombreuses personnes sur le bord du chemin, détaille Michel du Peloux, PDG de Mensia Tehnologies. Cela motive la recherche en imagerie médicale computationnelle pour améliorer la détection des anomalies fonctionnelles du cerveau humain et leur traitement par la stimulation cérébrale utilisant des interfaces cerveau-ordinateur (BCI) et le neurofeedback (NF) ». Mensia Technologies, c’est aujourd’hui quatorze salariés, entre Rennes et Paris, une dizaine de projets collaboratifs et 5 brevets. Ses avancées technologiques en matière de Neurofeedback lui permettent d’envisager l’émergence de nouvelles thérapies de rééducation de troubles mentaux et neurologiques. Troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, de la dépression, prise en charge de la douleur ou rééducation post-AVC, pourraient ainsi être traités via le neurofeedback, un traitement non pharmacologique.

Aujourd’hui Mensia Technologies lance la 2ème étude clinique de validation de son prochain dispositif médical : le Beluga. Il s’agit d’un autre protocole très prometteur de traitement de la douleur chronique par neurofeedback. En phase d’étude il consiste à soigner les adultes souffrant de douleurs chroniques lombaires résistantes à tout traitement, y compris aux opioïdes. « L’objectif est de reproduire une première étude clinique en y rajoutant de l’imagerie cérébrale fonctionnelle, puis de conduire une étude multicentrique versus placebo Europe / USA pour 2019-2020 », poursuit Michel du Peloux. Ce sont 24 millions d’adultes qui sont “résistants” douleurs lombaires chroniques parmi les près de 700 millions d’adultes au monde souffrant de lombalgies. Le coût sociétal est estimé à 85 milliards de $ aux USA et près de 2 milliards en France.

 « Les thérapies digitales de Mensia Technologies sont validées pour les mettre à disposition du corps médical », conclut-il. Une levée de fonds de 5 M€ à 20 M€ est actuellement en cours pour réaliser l'étude clinique du dispositif médical Beluga et permettre son introduction clinique et opérationnelle aux USA.

Mensia Technologies 

Contact : mdp@mensiatech.com

 

 


Taille du texte

L'évènement

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend rassemble des personnes aux profils variés, qui possèdent la fibre entrepreneuriale. Regroupées en équipes, elles ont 54 heures pour proposer une idée de startup. L'évenement se déroule à la CCI des Côtes d'Armor. Inscrivez-vous dès aujourd'hui.