Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Maison Cidricole de Bretagne. Yves Maho, nouveau président, entend rajeunir la clientèle

Véronique Maignant, le 10.05.2021

Pour ceux qui ne le savent pas encore, la Bretagne est la 1ere région de mise en marché de cidres en France et également la 1ère région française productrice de pommes à cidre. La Maison Cidricole de Bretagne, qui regroupe aujourd’hui 58 ateliers cidricoles et plus de 200 producteurs de pommes associés, vient d’élire son nouveau bureau désormais présidé par Yves Maho. Il arrive après une année 2020 catastrophique durant laquelle les producteurs de cidre ont accusé une perte importante de leur chiffre d'affaires, du fait de la fermeture des CHR. L'heure est à la relance.

Yves Maho, Président de la Maison Cidricole de Bretagne

Avec ses 2 500 hectares, le verger breton représente ¼ du verger national dédié à la production cidricole et 45,8% de la production nationale.  « Je souhaite montrer que le cidre va de l’avant, notamment avec les nouvelles générations de cidriers. Nous devons capitaliser sur nos signes de qualité pour mettre en avant nos cidres, fabriqués en Bretagne avec des pommes bretonnes. Il est important, selon moi, de proposer du cidre pour tous et tenter d’attirer de nouveaux consommateurs, notamment avec les cidres extra-brut », indique Yves Maho qui vient de prendre la présidence de la Maison cidricole de Bretagne. Le bureau* a lui aussi été entièrement renouvelé.

Yves Maho : un retour récent à la cidrerie familiale Rajeunir la clientèle

Né à Auray et diplômé en 3e cycle d’école de commerce, Yves Maho dont le projet initial était de faire du cidre, a finalement orienté sa carrière dans l’audit et le contrôle de gestion, au sein de différents groupes de l’industrie automobile. Après de nombreuses missions à l’étranger, Allemagne, Brésil et dernièrement Algérie, et animé par le sentiment d’avoir fait la boucle technique, il décide en 2017 de se poser pour ce qu’il nomme « un vrai projet pour revenir en France, en Bretagne et dans le cidre ».

Il se penche donc tout naturellement sur la cidrerie familiale de Locoal Mendon, près de Carnac, dans le Morbihan. En 2018, il reprend le chemin de l’école pour suivre en Normandie une formation au CFA Le Robillard et décroche le Certificat Spécialisé Cidricole. Après un an de formation, il retourne à la cidrerie familiale où il s’attache désormais à développer la gamme avec de l’extra-brut, du brut, du Royal Guillevic, du cidre fermier, 4 chouchens, du jus de pomme et du vinaigre de cidre. Pour aller plus loin, il vient de lancer des plantations pour produire de la Fine de Bretagne et du Pommeau. En parallèle, il vient de lancer la construction d’un nouveau chai, équipé d’un nouveau pressoir, dans le cadre d’un plan d’investissement à 5 ans. L’objectif est de produire du cidre de qualité et de le valoriser, notamment en rajeunissant son image.

 

Une consommation stable

Depuis 25 ans, la consommation de cidre est relativement stable. Après un léger repli en 2006, elle connaît un rebond durable depuis 2013, bien que chahutée par le dynamisme de la filière brassicole. Les dernières études évoquent encore aujourd'hui une consommation moyenne annuelle par foyer de 5,4 litres. En 2019, 50% des cidreries de la Maison Cidricole de Bretagne produisent au moins un cidre certifié en Agriculture Biologique et 10% d'entre eux sont en conversion. L’association qui regroupe aujourd’hui 58 ateliers cidricoles et plus de 200 producteurs de pommes associés est  l’interlocuteur régional de la filière auprès des pouvoirs publics, des interprofessions nationales et des différentes instances pour tout ce qui concerne la production, la transformation de fruits à cidre et la promotion des produits cidricoles bretons. Elle promeut également l’image des cidres produits en Bretagne, mais également du jus de pomme, du Pommeau de Bretagne AOC et de l’Eau-de-vie de cidre de Bretagne AOC, dont les qualités et la grande diversité sont souvent méconnues.

A ce titre, la Maison Cidricole de Bretagne organise son prochain concours régional, au Domaine de la Bretesche, les 14 et 15 juin prochains.

*1er vice-président: Laurent Guillet ; 2e vice-président : Nicolas Poirier ; Secrétaire : Guillaume Jan ; Trésorier : Didier Nicol