Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Made in France : la marque « Belle Personne » creuse son sillon …à Saint-Malo

Véronique Maignant, le 03.05.2019

Belle Personne, la marque de vêtement haut de gamme, made in France, est née à Saint-Malo en février 2018. Alors que la nouvelle collection vient tout juste de sortir, ses créateurs, Karim Fardoun, 23 ans, et Alexandre Lemonnier, 31 ans, font feu de tout bois pour étendre leur réseau de boutiques et booster les ventes sur Internet.

Plus récemment, en créant un mur participatif dans Saint-Malo intramuros, « Belle personne » a créé le buzz et fait parlé de la marque, il est vrai, un peu par hasard
Belle Personne

« Depuis mars, une fois par mois, nous lançons une série limitée de tee-shirts intégralement fabriqués à Saint-Malo et brodés à la main. Un modèle homme et un modèle femme à 64,90 € pièce, explique Karim Fardoun. L’expérience se révèle plutôt concluante puisqu’à la moitié du mois de mars, nous étions en rupture de stock ». Globalement satisfaits de leur premier exercice, les deux créateurs distribuent aujourd’hui leurs sweatshirts et teeshirts dans une dizaine de boutiques, principalement en Bretagne. « Ces derniers mois, les ventes ont bien progressé. Elles ont même doublé en mars. Nous venons de lancer une collection de chaussettes. L’objectif, cette année, est de se faire référencer à Paris, là où nous réalisons déjà nos meilleures ventes sur Internet. D’une manière générale, nous ne visons que des concepts stores ou des boutiques qui proposent du Made in France ».

 

Fabrication en partie malouine

Les deux Malouins ont fait le pari de fabriquer intégralement leurs collections en France et plus particulièrement dans leur ville de Saint-Malo. La confection (Atelier Kerdier), la broderie (V2M), les étiquettes de prix (Imprimerie Porcher) et le packaging sont ainsi sous-traités dans la cité corsaire. Pour le reste, le tissu vient d’Isère, les broderies relief et la sérigraphie sont réalisées dans le Maine-et-Loire et les étiquettes à Fougères. Ce parti pris pour une qualité 100%% française se paye : compter environ 59 euros pour un tee-shirt ,149 euros pour un sweat-shirt.

 

Des influenceuses pour promouvoir la marque

Un autre objectif que s’est fixé Belle Personne est l’accroissement de ses ventes sur Internet. Outre une présence assidue sur les incontournables réseaux sociaux, nos deux entrepreneurs font appel à des influenceuses à qui ils offrent des produits. « On préfère ne pas les rémunérer et ainsi les laisser libre de dire ce qu’elles pensent de nos vêtements. C’est plus sain comme relation. Par ailleurs, nous constatons que de plus en plus de personnes repassent commande via le site. C’est la preuve que la qualité de nos vêtements répond à leurs attentes ».

 

Un mur participatif

Plus récemment, en créant un mur participatif dans Saint-Malo intramuros, « Belle Personne » a créé le buzz et fait parlé d’elle, il est vrai, un peu par hasard. « L’idée est venu de l’artiste Pinon Sûr Rue, poursuit Karim Fardoun. Il a réalisé une fresque avec un joli message permettant aux passants de se photographier ensemble sur ce décor. Nous avons reçu des centaines de photos, de la part de locaux, mais aussi de touristes ! En mars dernier, la fresque a été taguée, ce qui a généré de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux ainsi que des articles dans la presse. Jamais, nous n’aurions imaginé faire un tel buzz. Aujourd’hui, il nous faut convaincre la mairie de garder cette fresque murale ». En attendant que la décision tombe, Karim Fardoun prépare déjà leur seconde participation au Salon des produits Made In France à Paris, en novembre prochain.

 

Site Internet Belle Personne 

 

 


L'évènement

Candidatez aux Oscars du Morbihan

Vous innovez ? Votre projet est lancé, opérationnel, en phase de lancement ? Vous avez jusqu'au 15 décembre 2019 pour candidater aux Oscars du Morbihan. Ce concours récompense les start-up, les jeunes entrepreneurs et les entreprises du Morbihan qui développent une innovation. La cérémonie de remise des prix est programmée pour février 2020. Renseignements et candidatures en ligne.