Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

M-Extend (35) se transforme pour atteindre un chiffre d’affaires de 216 M€ à l’horizon 2027

Véronique Maignant, le 25.09.2022

M- Extend, le N° 2 en Europe de la fabrication de chargeurs sur tracteurs ambitionne de doubler de taille à l’horizon 2027 et passer à 216 M€ de chiffre d’affaires contre 125 M€ aujourd’hui. Cette stratégie de développement passe par la conquête de nouvelles parts de marché en France et à l’international et des partenariats renforcés avec les tractoristes. Elle s’accompagne aussi d’un investissement de 30 millions d’euros sur le site d’Acigné près de Rennes, siège historique du groupe familial qui emploie 700 collaborateurs sur les 1 000 que compte le groupe à travers le monde. Enfin, cette vaste transformation va se traduire par une décarbonation accélérée de la production.

Frédéric Martin, Président de M- Extend implantée à Acigné près de Rennes
V.Maignant

« Chargeurs, relevages, outils, accessoires, on conçoit et fabrique tout ce qui s’accroche à un tracteur, explique Frédéric Martin, Président du Directoire du groupe M-Extend. Le groupe dispose d’une gamme de 41 modèles de chargeurs et environ 200 références d’accessoires. « Nous sommes les seuls en Europe à proposer une telle diversité. Notre bureau d'étude connaît tous les châssis de tracteurs dans le monde. Chaque semaine, l’équipe en étudie trois nouveaux pour configurer et adapter nos équipements. Sur un marché de niche qui ne cesse de se concentrer, la puissance d’étude est essentielle pour rester en vie. C’est pourquoi, on internalise tous nos process de fabrication. » M-Extend se positionne comme un full liner européen de la manutention agricole à sa savoir qu’il dispose d'une gamme longue avec un réseau de distribution associé. Il peut ainsi proposer des produits couvrant la plupart des besoins des agriculteurs

 

Développement en Inde et au Brésil

L’ensemble de la fabrication à destination du marché européen est opéré en France, à Acigné où l’entreprise est installée depuis 1951, mais aussi à Loudun (86). Présent au grand export, le groupe dispose également d’usines en Inde, pour le marché asiatique, et d’une au Brésil, pour le marché d'Amérique latine. « Nous voulons produire et commercialiser des produits adaptés à chacun de ces marchés. »  MX Inde emploie 150 personnes réparties dans trois usines. « Un quatrième site de 15 000 m² est en cours de construction où seront rassemblés toutes les activités ». Le chiffre d’affaires actuellement de 5 M€ devrait atteindre 20 M€ en 2027. MX Brésil emploie pour sa part une centaine de collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 10 M€ (20 M€ attendus en 2027).

 

Accords de partenariats avec les tractoristes

Depuis 2020, M-Extend regroupe les marques "entreprise" MX, Manip’ et Mach Connectors.  Cette dernière est le fruit des activités de R&D en automatisation menées par Manurob, une start-up créée par le groupe en 2018 ou travaillent huit ingénieurs. Le chiffre d’affaires prévisionnel à l'horizon 2027 est estimé  à 4 M€.  Le groupe travaille aussi en marque blanche pour des tractoristes tels que Claas, Iseki, Case, Mahindra et Kubota.  Ces accords de partenariats permettent aux deux partis de mutualiser une partie des coûts et répondre de manière fine aux besoins des clients. Ils se sont multipliés ces dernières années et apportent à l’industriel breton du volume de production. « C’est du solide, les contrats sont signés. Ils nous permettent de tabler sur une croissance de 40% de notre production et viser un chiffre d’affaires France de 160 M€ en 2027, contre 110 M€ aujourd’hui. C’est cet équilibre entre les deux modèles (marque propre et OEM) qui assure notre pérennité », assure Frédéric Martin.

 

Reprise en main du réseau de distribution

En Europe, l’ETI bretonne a ouvert une première entité commerciale en Angleterre, en 1985, puis en Allemagne en 1991Si dans certains pays européens, elle travaille encore avec des distributeurs locaux en agroéquipement, « notre volonté, depuis 2019, est de reprendre la main sur ce réseau de distribution. C’est pourquoi, en Italie et en Espagne nous avons implanté des équipes commerciales et recruté en local. L’objectif et développer des gammes de chargeurs et des gammes de tarifs adaptés à tous les usages intensifs, pays par pays. Par ailleurs rien ne remplace le contact direct avec les agriculteurs, que ce soit pour écouter leurs besoins, évoluant sans cesse, ou pour réaliser les maintenances et réparations inhérentes à tous produits techniques. » L’autre axe de développement d'ici 2027 , mis en avant par Frédéric Martin, est la croissance externe à hauteur de 12 M€.

 

30 M€ d’investissement

Chaque année, MX France investit dans de nouveaux moyens industriels via l’acquisition de robots de soudure, de centres d’usinage, d’équipements de découpe laser. « Dans les cinq années à venir, à Acigné, nous avons un programme d’investissements de 30 millions d’euros. Cette transformation industrielle passe aussi par des engagements forts en faveur du climat. « Nous avons programmé le changement de tous nos éclairages (150 K€), l’installation de panneaux photovoltaïques pour produire notre propre énergie renouvelable (160 K€), l’isolation thermique et phonique de nos bâtiments. La suppression progressive des énergies fossiles dans notre outil de production est en route ... ».  Entre 2021 et 2030, M-Extend table sur une réduction de de 37,8% des émissions de gaz à effet de serre.

 

Découvrir M-Extend

 


L'évènement

Le 8 décembre à Rennes. Participez à une matinée d’échanges sur la transition énergétique et les tendances pour les véhicules d’entreprises

Le 8 décembre à Rennes. Participez à une matinée d’échanges sur la transition énergétique et  les tendances pour les véhicules d’entreprises

Entreprises, artisans, vous êtes en Ille-et-Vilaine ? Inscrivez-vous vite pour venir échanger sur les solutions de l'après diesel

Avec la présence de Régis Masera, directeur d'Arval Mobility Observatory, pour nous parler des tendances sur les véhicules d'entreprise.

 Plusieurs tables rondes vous seront proposées, pour aborder :

  • les énergies pour les véhicules et utilitaires légers ;
  • le contexte et les enjeux pour les entreprises ; des retours d'expériences d'entreprises qui sont passées à l'électrique, au GNV, à l'hydrogène.

Jeudi 8 décembre à 9:00 - 13:00 // CCI Ille-et-Vilaine, Rennes –  Programme et inscription