Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Lutte contre la pauvreté. Laurent Alaton lance un appel aux entreprises bretonnes

Véronique Maignant, le 24.01.2023

« Alors que la France vit une crise du don, Il y a clairement besoin aujourd'hui d'un engagement plus fort des entreprises dans ce sens », déclare Laurent Alaton, commissaire à la lutte contre la pauvreté en Bretagne. Nommé par le préfet de région Emmanuel Berthier, il a pris ses fonctions le 3 janvier 2022. Il a en charge « la coordination régionale et le pilotage interministériel de la politique de prévention et de lutte contre la pauvreté ».  Dans ce cadre , 35 mesures concernant les entreprises ont été mise en place  dont une partie déclinée dans les territoires bretons en lien avec des associations.

Laurent Alaton, commissaire à la lutte contre la pauvreté en Bretagne

Assistant social de formation, Laurent Alaton a travaillé « en banlieue parisienne dans le secteur associatif et en collectivités locales, avant de rejoindre le ministère des Affaires sociales ». Il y a travaillé en tant qu’inspecteur en outre-Mer et métropole. Jusqu’en décembre 2021, il était sous-préfet de Lannion (Côtes-d’Armor), avant de rejoindre la préfecture de région le 1er janvier 2022.

 

Le mécénat social renforce l’ancrage de l’entreprise sur son territoire

« La  pauvreté ne doit plus se transmettre par héritage. Pour cela, il faut agir dès l’enfance », déclarait, en 2018, Emmanuel Macron,  en dévoilant sa stratégie nationale de prévention et d'action contre la pauvreté. En Bretagne, cela passe notamment par la  Break Poverty Foundation.  En lien étroit avec la Délégation Interministérielle à la Prévention et à la Lutte contre la Pauvreté, la fondation réalise un audit territorial permettant de faire émerger les principaux besoins sociaux des jeunes. L’objectif est d’encourager le mécénat social des entreprises en développant et professionnalisant les projets associatifs à impact  sur chaque territoire. Les projets  vont du soutien à la petite enfance, en passant par la lutte contre le décrochage scolaire, ou encore l’insertion professionnelle des jeunes. «  A Lorient, la démarche est coordonnée par C2Sol* . Six projets sont d’ores et déjà engagés avec le soutien de cinq entreprises qui ont donné chacune entre 3 000 euros et 15 000 euros.  L’objectif est d’atteindre 90 000 euros.  A Rennes, nous sommes dans la phase de définition du périmètre. L’action sera portée l'association "Breizh Insertion Sport". En matière de mécénat social, de plus en plus d’entreprises font de la proximité géographique, entre l’action et leurs sites d’implantation, un critère de choix.


Des dons en faveur d'organismes sans but lucratif

Parfois, il est  plus facile pour une entreprise de faire des dons de produits ou de matériels, voire aussi de compétences.  Un avis partagé par Laurent Alaton : « les besoins en dons alimentaires, entre les périodes avant et après Covid , ont augmenté de 10 à 12% . Avec l’inflation, la hausse va se poursuivre. En parallèle, on constate une baisse des dons de la part de la GMS. J’invite donc toutes les entreprises de l’agroalimentaires et de la distribution ainsi que celles œuvrant dans d’autres filières  (hygiène, produits ménagers, puériculture…) à accroître leurs dons.» Cet appel résonne d’autant plus que depuis le 1 er  janvier 2022, les entreprises ont l'interdiction de détruire leurs produits non alimentaires neufs et invendus. Elles doivent privilégier le réemploi dont le don aux associations. «En cas de difficulté de mise en œuvre, je leur conseille de se rapprocher de l’Agence du don en nature. Cette association vient en aide aux personnes démunies par la collecte et la redistribution de produits neufs non-alimentaires. » En cas de dons à des organismes d'intérêt général, les entreprises bénéficient d’une réduction d’impôt égale à 60% de la valeur du don.

Enfin, une autre initiative soutenue et encouragée par le commissaire à la lutte contre la pauvreté en Bretagne est celle déployée par la Cloche, à Rennes et à Brest . Le projet s’articule autour de services offerts par les commerçants (utiliser les toilettes, verres d’eau, recharge de téléphone, trousse à pharmacie…), auprès des Sans Domiciles Fixes. « A Rennes , ils sont déjà une trentaine de commerçants solidaires à s’être engagés, une dizaine  à Brest. Chacun choisi le nombre et le type de services qu’il souhaite rendre et l’affiche sur sa vitrine. En outre, l’association pacifie les relations entre les commerçants et les SDF et joue le rôle de médiateur », conclut Laurent Alaton.

Contacts

Fondation Break Poverty à Lorient, six projets à soutenir sont proposés aux entreprises :

 Pour soutenir la petite enfance et la parentalité deux associations identifiées : "Gepetto" et "Défis".
Pour favoriser la persévérance scolaire, c'est "Energie Jeunes" et le "Centre social Polygone Frébault" .
 Et pour favoriser l'insertion professionnelle des jeunes, c'est  "Horizon Mixité" et "Optim ism".
Avec l'expertise de Break Poverty, ces six projets sont lancés par C2Sol, le pôle de l'économie sociale et solidaire du pays de Lorient.
Contact  : Fabrice Jetain , "C2Sol Lorient" , Mail:  c2sollorient@gmail.com

Sur Rennes Break Poverty est mise en place par l'association "Breizh Insertion Sport" . Contact : Alexandre Hubert : alexandre.hubert@breizhinsertionsport.com

Les réseaux d'aide alimentaire :

. Les Banques alimentaires : ba352.president@banquealimentaire.org
. Les restos du coeur :  claude.thomas@restosducoeur.org
. La Croix-Rouge : francoise.fromageau@croix-rouge.fr

Pour les dons en nature ( non alimentaire) : Agence du don en nature : https://www.adnfrance.org

L'action La Cloche  

Rennes : Association "La Cloche" : rennes@lacloche.org
Brest : Association "Les Cartes en Main"   lcem.assoc@gmail.com


 


L'évènement

Trophées bretons des transitions. Les entreprises ont jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier

Trophées bretons des transitions. Les entreprises ont jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier

Pour leur 17e édition, les Trophées bretons du développement durable changent de nom et deviennent les Trophées bretons des transitions. Organisé depuis 2005 par l'Etat, l'ADEME en Bretagne et la Région Bretagne, ce concours régional récompense les porteurs d'actions innovantes et pérennes en faveur du développement durable.
Associations, établissements d’enseignement, acteurs publics ou encore entreprises ont ainsi jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier.
Les candidatures sont simples et rapides sur la page www.tropheesdd.bzh/candidatez/