Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Lumibird : le spécialiste du laser annonce une chiffre d’affaires 2019 d’un peu plus de 110 M€, en hausse de 9,3 %

Véronique Maignant, le 28.01.2020

Il y a trois ans, le groupe lannionnais Keopsys a fusionné avec Quantel. Cette union a donné naissance à Lumibird. Devenu un des plus grands spécialistes mondiaux du laser, le Groupe annonce avoir réalisé un chiffre d’affaires de 110,1 M€, en progression de 9,3%. La dynamique de croissance organique se poursuit en 2020 et devrait être complétée par les activités d’Ellex pour la branche Medical pour environ 40 millions d’euros. Toutefois l’objectif de CA de 150 M€ par croissance organique en 2021 est décalé à 2022.

Présidé par Marc Le Flohic, Lumibird emploie 450 personnes dont 150 basées à Lannion, siège historique du Groupe. Son chiffre d’affaires consolidé pour l’année 2019 s’établit à 110,1 M€, soit une progression de 9,3% par rapport à l’année 2018. A périmètre et taux de change constant, la croissance s’élève à +8,2%, avec notamment 1,1 million d’euros de contribution au chiffre d’affaires consolidé de la société de laser médicaux Optotek, acquise en août 2019. « Ce chiffre d’affaires traduit la bonne dynamique des activités du Groupe en Lidar et en Medical, une stabilité en Industriel et Scientifique et un recul ponctuel en Défense/Spatial lié à un effet de base important par rapport au 4e trimestre 2018, qui a été le plus fort trimestre d’activité dans l’histoire du Groupe », expliquent les responsables de Lumibird.

 

L’activité Laser en hausse de 5,5%

L’activité de la branche Laser progresse de 5,5% à 70,8 M€ avec des évolutions contrastées selon les activités. L’activité Industriel et Scientifique est stable (-0,2%) avec un chiffre d’affaires de 25,4 M€. Le Groupe a préparé en 2019 la mise en place de nouveaux produits, comme les lasers à fibre, et de nouveaux projets, comme le projet Refineve en Asie. «  L’objectif est de retrouver de la croissance sur un secteur d’activité historiquement stable ».
L’activité Lidar (Light detection and ranging) progresse sur l’exercice de  +33,5%. « Les efforts ont porté à la fois sur le développement des ventes, dans les secteurs auto (ADAS), de la télémétrie (scan 3D), de l’énergie (wind sensing) et sur l’extension des capacités de production pour continuer à adresser ces marchés à très fort potentiel ». L’activité Défense/Spatial qui avait enregistré un niveau de facturation particulièrement élevée au 4e trimestre 2018, notamment sur les contrats aerospace (ESA) et militaires ne renouvelle pas cette performance en 2019. Sur l’ensemble de l’année, l’activité Défense/Spatial s’affiche donc en retrait de 5,4%, à 24,9 M€. « Les nouveaux programmes, signés en 2019 ou en cours de signature, devraient impacter favorablement l’activité 2020 ».
 

Le Médical en hausse de 17%
 

La division Medical atteint près de 40 M€ de chiffre d’affaires en 2019 (+17%). « Ces chiffres confirment le succès de la stratégie d’innovation, avec de nouveaux produits accueillis très favorablement, à la fois sur les marchés historiques et sur de nouveaux marchés, comme celui de la sécheresse oculaire ». La division Medical étend par ailleurs son empreinte géographique notamment à travers l’ouverture d’une filiale en Pologne. Le projet de rachat des activités laser et ultrason de l'australien Ellex Medical pour 100 millions de dollars australiens, annoncé en fin d’année 2019, devrait plus que doubler son niveau d’activité en 2020. Un nouveau développement qui le positionne en leader mondial du diagnostic et du traitement des maladies oculaires par laser.


Selon les responsables, l’objectif de 150 millions d'euros de chiffre d’affaires par croissance organique en 2021 pourrait être décalé d’une année compte tenu du plan de commande repoussé chez les grands clients Lidar. Toutefois l’objectif de 20% d’EBITDA en 2021 est maintenu. De nouveaux objectifs, intégrant les acquisitions récentes et en particulier Ellex, seront communiqués à l’occasion de la publication des résultats fin mars.
 

L'évènement

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

Comment anticiper la récession de l’économie en essayant de comprendre des problèmes et des situations qui ne manqueront pas de se poser à notre économie dans les prochaines semaines voire dans les prochains mois?

Pour répondre à cette question et aux difficultées dans lesquelles les TPE/PME du territoire sont confrontées, la CPME 56 organise une réunion sur le contexte économique post-covid qui a mis les entreprises à l’arrêt et provoqué des problèmes économiques et sociaux qui ont surgi et qui ne manqueront pas de se développer avec une acuité violente.

Lundi 5 octobre 2020 à 18h45 au Palais des congrès de Lorient
Participation gratuite / Inscription en ligne

Recommandations