Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Logistique : propriétaire des ports de commerce, la Région Bretagne mise sur la complémentarité de l'offre

Véronique Maignant, le 23.03.2018

Propriétaire depuis 2007 des ports de commerce de Brest, Lorient et Saint-Malo et depuis 2017 de ceux du Légué (Saint-Brieuc) et Roscoff, la Région Bretagne  cherche à accroître la connexion de la Bretagne aux grand hubs internationaux. Celle-ci passe par une plus grande complémentarité entre tous les acteurs de la chaîne logistique, au premier rang desquels  se trouvent  les CCI.

 

La semaine internationale transport et logistique SITL est l’occasion pour la Région Bretagne, présente sur l’évènement, de promouvoir sa stratégie en matière de logistique. Parmi les acteurs de la chaîne logistique engagés dans la démarche « Port de Bretagne », les chambres de commerce et d’industrie, concessionnaires des ports sont un des principaux maillons. Depuis 10 ans, 150 millions d’euros ont été investis dans les infrastructures  portuaires de Brest, Lorient et Saint-Malo en vue d’accroître le trafic (vrac agro-alimentaire, construction, hydrocarbures, engrais…). A cela s’ajoute les 220 millions d’euros (2017-2020) dédiés au développement des activités industrielle du port de Brest, en matière d’énergies marines ( assemblage éoliennes offshore). Au final,  en 2017, ce sont 6,7 millions de tonnes de marchandises qui ont transités par les ports bretons.

 

Port de Brest : développement  du trafic conteneurs avec la Chine

En 2017, le port de Brest a enregistré une baisse de son trafic par rapport à 2016 du fait d’une moindre importation de matières agricoles (- 251358 t). Un arrêt technique de 4 semaines  de  l'usine de trituration  de  la   société Bunge, reprise en 2017 explique en partie ce recul . ​En 2018, le port breton, géré par la CCIMBO,  entend conforter ses relations  avec  la  Chine en  renforçant  sa  présence dans  le port de Qingdao, ville jumelée avec Brest. L'offre  conteneurs,  mise en  œuvre  par l’armateur CMA-CGM,  permet déjà au chinois Synutra  d'exporter la  poudre  de Lait  infantile fabriquée  dans son unité de Carhaix  vers le port du Shandong. Avec 3 formes de radoub, Brest est aussi le 1er  site de réparation  navale  en France.

Chiffre 2017 : 2,4 millions de tonnes de marchandises  

 

Port de Lorient : une nouvelle offre autour de l’exportation de céréales

Le trafic du port de de Kergroise affichait une hausse de 2,7% en fin d’année 2017, après plusieurs années de baisse. Dans ce  port spécialisé dans l'alimentation animale (import soja), les bons résultats sont dus à la progression du trafic d'hydro­ carbures (plus de 40% du total) et des matériaux de  construction. L'allongement du quai permet aujourd’hui d'accueillir, tout au long de l'année, des navires de plus grande taille: 444 en 2017, dont 10 Panamax. Par ailleurs afin d’augmenter son trafic la CCi du Morbihan,   en lien avec Triskalia et CECAO, le manutentionnaire  Maritime  Kuhn, a mis en place une nouvelle offre logistique autour de l'exportation de céréales.

Chiffre 2017 : 2,25 millions de tonnes de marchandises

 

Port de Saint-Malo : une nouvelle gare maritime et un service conteneur en ligne de mire

Le trafic de marchandises se répartit entre un trafic cargo tourné vers l'importation de matières  premières (6oo ooo t.) pour le groupe Roullier  (engrais), mais aussi l’alimentation animale et le bois. Le fret par ferries avec l'Angleterre (Portsmouth) et les îles anglo-normandes représente 30 % du ton nage. ll progresse de 5,5 % en 2017, malgré le con­texte du Brexit. Après l'aménagement de nouveaux terre-pleins et du quai Charcot, le projet phare à venir est la construction d'un nouveau terminal ferries à la gare  maritime du Nave (1 million de passagers/an). La  multimodalité  du  port  ira  croissant  la mise en place, à l'étude, d'un service conteneur.

La concession de la CCI Ille-et-Vilaine  arrive à son terme à la fin de l’année 2018. Un appel d’offres pour la reprise de la délégation portuaire a été lancé par la Région. la CCI a déposé un dossier de candidature dans laquelle elle s’est entourée de plusieurs partenaires. Parmi ceux-ci, le Crédit Agricole, la Banque Populaire du Grand Ouest mais aussi SemBreizh ou encore la CCIMBO. Le projet de reprise prévoit ainsi un plan d’investissement pour les 25 prochaines années. Baptisé « Hissez haut Saint-Malo », le dossier entend réaliser 150 millions d’euros de dépenses, matérialisées notamment par des infrastructures.

Chiffre 2017 : 1, 3 million de tonnes de marchandises

 

Port de Roscoff : un trafic qui transite par ferries

Le trafic de marchandise  du  port  de  Roscoff  transite principalement par les ferries qui assurent les liaisons avec la Grande-Bretagne et l'Irlande. Il est géré par la CClMBO, comme le port de Brest.

Chiffre 2017 : 457 681 tonnes de marchandises

 

Port du Légué-Saint-Brieuc : importation de vrac alimentaires et matériaux servant à la  construction

Le trafic du port du Légué accusait une légère baisse  en 2017.  Géré par  la  CCl  des  Côtes  d'Armor,  ce  port accueille du vrac alimentaire , des engrais , du  bois (essentiellement de construction en provenance des pays baltes, de la Scandinavie et de la Russie),  de la ferraille  des  ardoises, etc...

Chiffre 2017 : 281 651 tonnes de marchandises


Taille du texte

L'évènement

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend rassemble des personnes aux profils variés, qui possèdent la fibre entrepreneuriale. Regroupées en équipes, elles ont 54 heures pour proposer une idée de startup. L'évenement se déroule à la CCI des Côtes d'Armor. Inscrivez-vous dès aujourd'hui.