Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Logements sociaux. En 2021, les demandes ont explosé dans l’Ouest

Véronique Maignant, le 01.02.2022

Au 1er janvier 2022, près de 200 000 ménages souhaitent obtenir un logement HLM en Bretagne ou dans les Pays de la Loire. Ce nombre est en hausse de 12% sur un an et révèle de nombreuses disparités territoriales. Analyse et tentatives d’explications avec l’observatoire du Centre régional d’études pour l’habitat de l’Ouest* (Creha Ouest), à l’origine de cette étude.

La demande de logements sociaux en Bretagne et Pays-de la Loire entre 2021 et 2022 croit de 12 % en moyenne avec de fortes disparités régionales

Les demandes de logements sociaux ont explosé dans l’Ouest en 2021 constaté le Creha Ouest. En moyenne sur les 2 régions, les demandes en cours augmentent de +12% depuis le début d’année 2021, passant de 178 400 demandes à 199 800 en 2022. Cette hausse est globalement de 4,4 points au-dessus de l’évolution globale annuelle (et tendancielle) observée depuis 2019.

Disparités régionales

Cette accélération de la croissance n’est pas homogène sur les 2 régions et révèle d’importantes disparités régionales, selon le Creha Ouest. En effet, les demandes augmentent de 14,5% en Bretagne et de 10,2 % en Pays de la Loire.  Certains EPCI voient leurs demandes en cours augmenter de plus de 30% depuis le début de l’année, notamment en Mayenne, Sarthe et dans le centre de la Bretagne. Seuls 2 EPCI constatent une baisse de leur demande de logements sociaux, il s’agit des Communautés de communes Bretagne Porte Loire Communauté (35) et Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé (72). « Les tensions restent fortes sur les métropoles rennaise et nantaise, même si la progression du nombre de demandeurs n’est pas aussi importante que sur d’autres territoires », soulignent les rapporteurs de l’étude.

 

Pas d’explosion démographique...

Après croisement de différentes sources de données en lien avec le logement et le peuplement, le Creha Ouest avance plusieurs explications possibles, qui témoignent aussi bien d’effets mécaniques que de nouveaux comportements sociaux ou sociétaux. Tout d’abord , la croissance démographique, si elle est plus marquée à l’Ouest que dans le reste de la France est loin d’expliquer l’ampleur du phénomène. Au contraire, l’analyse par EPCI montre plutôt une corrélation inverse. En effet, les EPCI à faible croissance démographique sont des EPCI où la demande de logement social augmente fortement, comme en Mayenne ou dans le centre de la Bretagne par exemple. « Cela tend à confirmer qu’il n’y a en effet pas « d’exode urbain ». La tendance constatée ne concerne qu’une partie de la population en capacité de s’organiser, tant personnellement que professionnellement. »

 

Mais une ruée vers l’Ouest avec 4 200 demandes extérieurs aux 2 régions

Selon le Creha Ouest, l’explosion de la demande des logements sociaux s’explique d’avantage par la hausse des prix à la vente et à la location. « Elle ne semble plus permettre à certains ménages de se loger dans le privé dans les grandes métropoles. Nous pouvons alors penser qu’ils se tournent vers les logements sociaux pour pallier cette difficulté », souligne l’étude.  Autre explication : la crise sanitaire est ses confinements successifs ont impacté la faible croissance des demandes sur 2020 d’où un effet de rattrapage de la demande enregistrée (environ 3 300 demandes auraient dû être réalisées en 2020)  . Le Creha Ouest pointe également une  baisse des attributions de logements sociaux : - 4% environ. «  Avec moins d’attributions, le stock de demandes en cours augmente. En effet, le taux de rotation d’un ménage est en baisse depuis la crise sanitaire et les confinement ». Il relève aussi une "ruée vers l’Ouest" avec  + 4 200 demandeurs extérieurs aux 2 régions de 2021 à 2022 et un nouvel attrait pour les villes moyennes : + 13% depuis 2019 observé sur les aires de – de 50 000 habitants.

 

Des demandeurs de plus en plus jeunes

Enfin le Creha Ouest souligne une évolution du profil des demandeurs en  Bretagne et Pays de la Loire . Les moins de 30 ans augmentent et représentent environ un tiers des demandes créées depuis janvier (en lien peut-être avec les situations des étudiants/apprentis). Les motifs liés à la séparation (12% des demandes créées contre 8% depuis janvier 2021) et au travail ( 11% des demandes créées contre 6% depuis janvier 2021) augmentent également même si plus de la moitié des demandes restent liées à un logement inadapté. Enfin , les « nouveaux » demandeurs ont des revenus plus élevés  (+5% /an) vraisemblablement en lien avec la tension du marché immobilier observée précédemment.

 

Plus d'informations sur le Creha Ouest

 

* Nombreux sont les acteurs dans le logement social à constater une forte augmentation des demandes en cours depuis le début de l’année 2021. Notamment l’USH des Pays de la Loire et l’ARO Bretagne, qui ont souhaité que le Creha Ouest approfondisse le sujet. Il est le gestionnaire et l’animateur du système d’informations des Fichiers départementaux de la Demande Locative Sociale des neuf départements des régions Bretagne et Pays de la Loire.


L'évènement

10e Open de l'International. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 1er juillet

10e Open de l'International. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 1er juillet

Pour sa 10e édition, l’OPEN de l’international, la journée d’information et de networking des entreprises bretonnes qui osent le monde, se déroulera au Palais des congrès et des expositions de Saint-Brieuc le lundi 4 juillet 2022 de 8h30 à 19h00