Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Logement : la Bretagne compte le plus grand nombre de propriétaires en France

Véronique Maignant, le 13.11.2018

Le nombre de ménages bretons propriétaires de leur logement a plus que doublé en un peu moins de 50 ans.  En 2014, il approche un million, soit les deux tiers de l'ensemble des ménages de la région. Malgré une progression ralentie du taux de propriétaires depuis 1990, la Bretagne demeure la première région métropolitaine sur ce critère, devant la région voisine des Pays de la Loire.

En 2014, 66,3 % des ménages bretons sont propriétaires, comparé à 57,4 % en France métropolitaine hors Corse. Ce critère situe la Bretagne au 1er rang des régions métropolitaines devant les Pays de la Loire (64,3 %) et le Centre-Val de Loire (64,1 %).
Insee Bretagne

Selon le dernier Flash Bretagne, publié par l’Insee, entre 1968 et 2014, la population bretonne a augmenté d’un tiers, passant de 2,5 millions à 3,3 millions d’habitants. Sur la même période, la taille moyenne des ménages bretons a enregistré une baisse significative. Elle a diminué de 3,2 à 2,2 personnes, en lien avec l’évolution des modes de vie. Ces deux effets conjugués ont entraîné un doublement du nombre de ménages en moins de 50 ans. La Bretagne compte ainsi 1 477 000 ménages en 2014 contre 753 000 en 1968.

 

Côtes d’Armor : un nombre de propriétaires plus élevé qu’ailleurs

En 2014, 66,3 % des ménages bretons sont propriétaires, comparé à 57,4 % en France métropolitaine hors Corse. Ce critère situe la Bretagne au 1er rang des régions métropolitaines devant les Pays de la Loire (64,3 %) et le Centre-Val de Loire (64,1 %). Toutefois, il est intéressant de noter que cette situation diffère d’un département à l’autre. Avec 70,9% de ménages propriétaires, les Côtes d’Armor arrivent en tête des départements bretons et au  3e rang des départements métropolitains. Viennent ensuite, le Finistère (69,3 %) et le Morbihan (67,6 %)qui se positionnent également dans le peloton de tête au niveau national. A contrario, l’Ille-et-Vilaine figure dans la 2e moitié du classement avec 59,9 % de ménages propriétaires.

 

Une hausse essentiellement dans les années 70 et 80

La fréquence plus importante de propriétaires en Bretagne constitue, selon l’Insee, une caractéristique de la région observée sur une longue période. Ainsi, la situation enregistrée en 2014 prévalait aussi en 1968. A cette période, la Bretagne était déjà la région de France métropolitaine avec le plus fort taux de ménages propriétaires. L’écart avec la moyenne nationale s’avérait même plus important : 55,3 % de ménages propriétaires comparé à 42,8 % pour l’ensemble de l’Hexagone.

Au cours des 50 dernières années, l’augmentation de la proportion de propriétaires n’est pas régulière. Ce constat vaut aussi pour la France métropolitaine. En Bretagne, la progression s’avère plus rapide entre 1968 et 1990, la part de propriétaires gagnant 10 points sur cette période. A contrario, entre 1990 et 2014, le taux de propriétaires s’est pratiquement stabilisé, progressant de seulement 1 point. La région a notamment enregistré une baisse du taux de propriétaires entre 1990 et 1999, probablement en lien avec la décohabitation. Les personnes seules et les familles monoparentales sont en effet moins fréquemment propriétaires que les couples.