Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Les premiers pas de Sill Dairy International à Landivisiau (29)

Maude Duval, le 19.09.2022

Après cinq années de procédure et deux ans de travaux, "la machine est lancée", se réjouit Gilles Falc'hun, président du groupe Sill Entreprises. Depuis un an, la nouvelle usine Sill Dairy International, bâtie à Landivisiau (29), produit les premiers tonnages du lait infantile Vitalae, la nouvelle marque créée par ce géant agroalimentaire et ventilée à l'export essentiellement. Vendredi dernier, les personnalités économiques et politiques locales ont pu visiter cette usine "dernier cri" et célébrer par la même occasion les 60 ans de ce groupe breton, fondé en 1962 à Plouvien.

DR

Dans son bardage gris anthracite et rouge flamboyant, la nouvelle usine Sill Dairy International se détache remarquablement. D'autant plus que le ciel est d'un bleu limpide en ce jour d'inauguration. Bâtie dans la zone industrielle de Landivisiau (29), sur un terrain de 8 hectares situé à deux pas de la récente centrale électrique à gaz, la nouvelle usine Sill concentre les dernières innovations technologiques et nouveaux process pour élaborer du lait en poudre infantile à partir de la matière première, "entre 50 et 60 millions de litres de lait collectés dans les fermes du Léon et du Trégor", insiste Gilles Falc'hun, président et fondateur de Sill Entreprises. Le bâtiment est imposant avec ses 20 000 m2 de surface occupée, et ses 48 mètres de hauteur réservés à la tour de séchage. 

Objectif International

Pour sa première année d'exploitation, l'usine vise déjà sa capacité totale de production, à savoir 18 000 tonnes de poudre de lait infantile produites, destinées essentiellement à l'export : Moyen-Orient et Afrique notamment. "Nous avions ciblé le marché chinois qui s'est complètement fermé avec la pandémie du Covid. Nous avons alors ouvert un bureau à Dubaï pour étendre notre présence sur cette partie du monde", explique Gilles Falc'hun. Une quinzaine d'accords commerciaux sont, à date, signés, confirme Tristan Falc'hun, en charge du développement international. Irak, Kurdistan, Yémen, Soudan font partie des premiers pays partenaires. A terme, le groupe breton entend ouvrir son marché à l'Asie, l'Amérique latine et "peut-être" l’Europe. La production à façon et la vente d'ingrédients isolés à d'autres fabricants renforcent le modèle économique de ce nouvel outil. "Notre objectif est de construire un modèle durable tout en engrangeant des résultats rapides", précise celui qui est aussi directeur général Nutrition et Ingrédients au sein du groupe familial. 95 millions d'euros ont été investis dans la construction de cette usine finistérienne flambant neuve. Une équipe de 70 personnes y travaille.

La filière laitière face à la crise énergétique

En 2023, Sill Dairy International devrait réaliser entre 25 et 30 millions d'euros de chiffres d'affaires, et atteindre les 100 millions d'euros en 2025 selon l'objectif prévisionnel, toujours en ligne de mire. "C'est sans compter la facture énergétique qui fragilise nos prévisions", souligne Sébastien Floc'h, directeur général du Groupe Sill."Ici à Landivisiau, l'usine est alimentée à 100% par le gaz. Si nous réussissons à contenir les charges cette année grâce à des contrats anticipés, notre inquiétude se cristallise sur 2023 où la facture énergétique pourrait grimper de 800% et dépasser les 20 millions d'euros de charges supplémentaires", alerte Sébastien Floc'h qui réclame "un mécanisme d'aides". 

Portée conjointement par Sill Entreprises et la laiterie Laïta, filiale du groupe Even, une note a été remise aux autorités présentes lors de cette inauguration, afin de les mobiliser sur cette situation. "A ce stade, les dispositifs de soutien avancés par le gouvernement ne concernent en rien l'industrie laitière et agroalimentaire. Il y a pourtant urgence puisque nos productions ne seront bientôt plus rentables au regard des hausses des coûts d’énergie", insiste Gilles Falc'hun.

Un long cheminement

Dans son discours, le président du groupe Sill a également plaidé pour une révision de la loi littoral, "qui a été détournée de son objectif initial par la pression des lobbies et l'application des jurisprudences." Cinq années de procédure ont en effet barré et ralenti le projet de Sill Entreprises, initialement prévu à Plouvien, au siège historique du groupe. "Ce fut un long cheminement jalonné d'obstacles, de détermination et de patience", ont reconnu unanimement les élus locaux et représentants de l'Etat. "Aujourd'hui nous sommes heureux d'être à Landivisiau, et je souhaite que cette nouvelle usine galvanise la confiance de nos collaborateurs et producteurs, afin de nous projeter dans les 60 prochaines années", conclut le fondateur et président du groupe agroalimentaire breton, plusieurs fois salué pour ses talents et valeurs d’entrepreneur.

Plus de 600 M€ de chiffre d’affaires

Créée en 1962 à Plouvien, la Sill pour Société Industrielle Laitière du Léon, compte désormais sept filiales et autant de diversification de produits. En 2021, la totalité du groupe a enregistré 500 millions d'euros de chiffre d'affaires, et devrait dépasser les 600 millions cette année selon son président. Le groupe Sill Entreprises mobilise plus de 1500 emplois au total, et en crée une centaine par an.


L'évènement

Le 8 décembre à Rennes. Participez à une matinée d’échanges sur la transition énergétique et les tendances pour les véhicules d’entreprises

Le 8 décembre à Rennes. Participez à une matinée d’échanges sur la transition énergétique et  les tendances pour les véhicules d’entreprises

Entreprises, artisans, vous êtes en Ille-et-Vilaine ? Inscrivez-vous vite pour venir échanger sur les solutions de l'après diesel

Avec la présence de Régis Masera, directeur d'Arval Mobility Observatory, pour nous parler des tendances sur les véhicules d'entreprise.

 Plusieurs tables rondes vous seront proposées, pour aborder :

  • les énergies pour les véhicules et utilitaires légers ;
  • le contexte et les enjeux pour les entreprises ; des retours d'expériences d'entreprises qui sont passées à l'électrique, au GNV, à l'hydrogène.

Jeudi 8 décembre à 9:00 - 13:00 // CCI Ille-et-Vilaine, Rennes –  Programme et inscription