Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Les nouvelles sneakers d'Umòja subliment le savoir-faire textile africain

, le 01.12.2022

Portée par la volonté de démontrer qu’un autre mode de production est possible, la startup brestoise Umòja lance sa deuxième collection de baskets, Maji, 100% naturelle et travaillée en collaboration avec la coopérative de femmes Adaja, au Burkina Faso. Comme la précédente création, celle-ci fait la part belle à l'artisanat et au savoir-faire végétal, et conjugue parfaitement développement durable et international. 

DR

La démarche est teintée à la fois d'innovation et de tradition. En confectionnant des chaussures 100% naturelles, sans l'once d'une matière fossile, Lancine Koulibaly et Dieuveil Ngoubou, les deux fondateurs et dirigeants de la startup brestoise Umòja, avaient déjà fait une entrée remarquée dans l'univers de la mode, il y a deux ans, avec la sortie de leur sneaker MMEA. Ils réitèrent en annonçant cet hiver leur deuxième collection, née des apprentissages de la première et surtout du savoir-faire des artisanes burkinabées, de la coopérative Adaja avec laquelle ils travaillent depuis 2017. 

"Nous sommes persuadés que les savoir-faire artisanaux du continent africain sont à promouvoir dans le cadre des changements de nos modes de consommation. Nos convictions nous amènent à penser que le commerce international peut s’organiser autour de valeurs humaines et écologiques, sans perdre en qualité de produit. (...) Nous continuons à faire perdurer des savoirs faire en faisant conjuguer tradition et modernité. Notre objectif est de voir comment à travers notre initiative nous pouvons faire perdurer leur savoir-faire noble tout en améliorant leurs conditions de vie​. Conscients des problématiques et des enjeux de notre temps, nous voulons revoir les codes de notre société mondialisée en replaçant l’humain et son environnement au centre de la production", expliquent Lancine Koulibaly et Dieuveil Ngoubou dans leur manifeste.

Le design, le choix des matières et des couleurs ont été réalisés par la coopérative. Les matières premières sont sélectionnées et traitées sur place, au Burkina Faso. "Elles sont à base de plantes et minéraux locaux. De la fermentation aux bains en passant par le mordançage, l’ensemble du processus se fait à partir de matières naturelles locales", soulignent les fondateurs d'Umòja. Ce savoir-faire traditionnel est confronté aux connaissances contemporaines pour améliorer les caractéristiques des différentes matières artisanales utilisées. "Notre innovation consiste ainsi à adapter ces techniques traditionnelles aux défis de notre époque."
Cela donne la Maji collection, une sneaker inspirée des années 90. "Toutes leurs pièces ont été conçues pour mettre en valeur le luxe et la qualité des matériaux couleurs naturelles", expliquent ses concepteurs, qui ont lancé la commercialisation en ligne, il y a quelques semaines. 


L'évènement

Conférence Club Breizh Silver Eco : « Comment construire une offre claire et convaincante sur le marché de la Silver Economie ? »

Chaque mois le Club Breizh Silver Eco accompagne à travers une offre de services des entreprises, porteurs de projets implantés en Bretagne à se développer sur le marché des seniors. Parmi ces services des conférences sont organisés. La prochaine aura lieu à Rennes le 9 février avec l’intervention d’ Antoine Gérard. Cofondateur de Briscard - Expert en vieux , il livrera  sa méthode et ses outils pour rentrer dans la tête de vos clients, comprendre leur psychologie et utiliser ces éléments dans la construction d’une offre claire et convaincante.

ATTENTION : pour s’inscrire, il est nécessaire d’être adhérent au Club Breizh Silver Eco.
Adhérer / s'informer : https://bit.ly/3FugdXF / silvereco@bretagne.cci.fr