Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Le détail Français : les cravates bretonnes de Francky Lalinec disponibles aussi en boutiques

Véronique Maignant, le 05.06.2018

Après avoir travaillé plusieurs années dans la vente automobiles, Francky Lalinec a créé, courant 2017, sa marque d’accessoires de prêt-à-porter pour hommes, Le détail Français. Quelques mois plus tard, en janvier, depuis son QG costarmoricain, il a ouvert son site Internet. Référencement, réseaux sociaux, influenceurs, le jeune créateur découvre petit à petit les ficelles du métier de e-commerçant mais aussi de commerçant.

Francky Lalinec a créé, courant 2017, sa marque d’accessoires de prêt-à-porter pour hommes, Le détail Français.
Le détail Français

Fabriqués dans le sud de la France, les cravates, carrés et pochettes en  soie Le détail Français sont d’une qualité irréprochable. « J’ai toujours aimé les beaux vêtements. Mes créations sont 100% soie chaîne et trame et mes pinces et chaines pour cravates sont en argent 925 millième traitées au radium, indique Francky Lalinec, basé à Saint-Denoual dans les Côtes d’Armor. Aujourd’hui le site propose 6 références de cravates vendues entre 73 et 77 euros. Elles représentent 65% des ventes.  Autant dire que le jeune costarmoricain s’adresse aux CSP + : «le Made in France a un prix ».  Et il a la cote.

 

Un objectif de  10  boutiques

Soutenu par la Boutique de gestion, Armor initiative et la CCI 22, Francky Lalinec a  investi 35 000 euros dans son projet. Il a d’abord imaginé vendre ses créations, sur Internet, exclusivement. Très vite, il a dû revoir sa copie et trouver des boutiques  pour y déposer ses  produits moyennant une commission. « Deux points de ventes,  Rolland Homme à Dinan et Au Printemps d'Armor à Lannion, proposent aujourd’hui mes créations et d’ici fin juin, ils seront quatre. Je réponds à la demande des clients  qui me disent hésiter à acheter sur le web. Ils veulent toucher et essayer. Mon objectif, d’ici septembre, est d’être référencé dans une dizaine de boutiques ».

 

Un partenariat avec un influenceur

Autre difficulté que le jeune  créateur n’avait pas suffisamment anticipée, la difficulté à maîtriser le référencement. « Il faut l’avouer, c’est un peu la jungle, explique-t-il. Il faut apprendre à rendre son contenu pertinent pour les moteurs de recherche, Google pour ne pas le nommer, sinon on n’est pas visible. J’ai aussi découvert le monde des influenceurs sur les réseaux sociaux, qui pour la plupart ont leur agent. Je vais bientôt travailler avec l’un d’entre eux, leur rôle est de plus en plus prégnant dans la stratégie marketing et communication des marques. Ils sont devenus de vrais prescripteurs de marques. Mais attention quantité ne rime avec qualité, il faut donc être très vigilant ». Aujourd’hui, le référencement et le trafic que lui génère Instragram ont sensiblement  progressé, les ventes suivent la même courbe.  

 

Un réseau via Starter

Francky Lahinec a intégré, en début d’année, le programme Starter proposé par la CCI 22 aux créateurs d’entreprise de moins de trois ans. Outre les conseils avisés de chefs d’entreprise expérimentés et les nombreux retours d’expériences, il a peut-être aussi trouvé de futures collaborations. « Un des participants possède lui aussi une marque de prêt-à-porter. L’idée serait de faire du co-branding. Avant de lancer mon entreprise, j’étais très dubitatif quant à l’isolement du chef d’entreprise. Aujourd’hui, je mesure pleinement ce que revêt cette expression, tant on se fait happer par son business. Les réseaux d’entreprises comme Starter sont essentiels pour sortir la tête du guidon ».

Et pour les amateurs de cravates, sachez que le modèle plus vendu sur www.ledetailfrancais.fr  est l’Ipomée pourpre, tissage Jaquard, bleu marine et rose , 100% soie.


L'évènement

Quelles sont vos pratiques de veille ?

Enquête veille

Nous recherchons des participants pour répondre à une enquête que nous réalisons, en lien avec les services de la Région Bretagne et de l’Etat, sur les pratiques de #veille des entreprises. Alors prenez 5 minutes de votre temps et contribuez à dresser ce panorama des pratiques d'information des entreprises bretonnes !
En retour, nous vous adresserons le rapport de cette enquête ! #intelligenceeconomique