Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Lannion : Ornitorink révolutionne la couture et signe un contrat exclusif avec Mondial Tissus pour son système de vidéo projection connectée

Véronique Maignant, le 01.08.2018

Marion Ouedraogo a créé un système de vidéo projection connectée qui permet de projeter le patron d’un vêtement directement sur le tissu posé sur la table et de le découper selon les lignes lumineuses. Inédite et totalement novatrice, cette solution fait gagner un temps considérable aux couturières, sur un marché du « do-it-yourself» en pleine explosion.

Marion Ouedraogo a créé Ornitorink à Lannion en association avec Natacha Robert

« Je me destinais à la recherche académique en biologie génomique, mais la mutation professionnelle de mon conjoint m’a amenée à explorer une toute autre voie, celle de la création d'entreprise ». Nous sommes en 2015. Marion Ouedraogo achève son contrat au MRC-LAB à Cambridge et rentre en France. Son mari se voyant confier un nouveau poste à Lannion, le couple s'y installe et s'en suit l'arrivée du 1er enfant. Très vite, cette Docteure spécialisée en bio-informatique et analyse Big Data, prend conscience qu’elle ne retrouvera pas de poste équivalent dans un rayon kilométrique acceptable pour concilier vie de famille et vie professionnelle. Si elle veut continuer à travailler, elle va devoir créer son propre emploi. Chemin faisant, elle ébauche son projet.

 

Développement de Mon atelier couture connecté 

 « J’ai toujours cousu mes propres vêtements depuis l’âge de mes 14 ans. La couture prend énormément de temps, compter environ 6 heures pour un pantalon. J’ai décidé de trouver une solution pour aller beaucoup plus vite.». Grâce à sa formation en informatique, Marion Ouedraogo développe en 2016 une solution de dématérialisation de patron de couture et d’automatisation des mesures. Mon atelier couture connecté voit le jour. Début 2017, elle présente son projet à la Technopole Anticipa qui l’oriente vers le programme Ouest-Startups piloté par la FrenchTech Brest+. Elle y suit un programme d’accélération créé pour les porteurs de projets qui débutent leur parcours entrepreneurial. « La Technopole Anticipa m’a également mise en relation avec Natacha Robert, Ingénieur Insa, qui développait elle aussi une solution digitale dans le domaine de la couture ».

 

Soutien de tout l’écosystème 

Très vite, les deux jeunes créatrices, comprennent leur intérêt à s’associer. En février 2018, elles créent Ornitorink détenue majoritairement par Marion Ouedraogo. La start-up intègre l’incubateur Emergys Bretagne, bénéficiant au passage d’une aide de 25 000 euros.  Depuis, elle a également reçu un prêt d’honneur PHAR de 45 000 euros ainsi qu’une bourse French Tech de 30 000 euros de la BPI. « De 2016 à 2017, j’ai également suivi des formations de patronage à la Chambre Syndicale de Couture de Paris et à l’Académie Internationale de Coupe de Paris, c’était indispensable pour développer ma solution », indique la jeune femme.

 

Contrat exclusif avec Mondial Tissus

Mon atelier couture connecté est un système de vidéo projection connectée. Via une interface tactile, on choisit son modèle de patron et on rentre ses propres mensurations. La vidéo projection affiche alors le patron directement sur la table où est posé le tissu. Il ne reste plus à la couturière qu’à découper selon les lignes lumineuses. Soit une opération de quelques minutes. « Avec notre solution, vous n’avez plus besoin de découper le patron, de l’épingler ou de le recopier. Il suffit de suivre les indications ». Cette première version est destinée à une cible B2B, à savoir des professionnelles ou semi-professionnelles, des couturières qui se retrouvent dans des magasins de tissu spécialisés.

 

Le « do-it-yourself» en couture, un marché en pleine explosion

Unique sur le marché, la solution Click,Cut’nStich a rapidement conquis le groupe Mondial Tissus, plus de 80 magasins de tissus en France. Il faut dire La mode du «do-it-yourself» en couture est en pleine expansion. . « Plus que jamais à la mode, la couture crée l’engouement chez les jeunes qui forment une vraie communauté de passionnés connectés. C’est un marché en pleine explosion, représentant quelque 5 millions de clientes. Avec Mondial Tissus, les pourparlers ont démarré en 2017. Nous venons de signer un contrat de commercialisation pour déployer notre solution dans un certain nombre de leurs magasins. Il est exclusif pour quelques temps. »

Les deux jeunes femmes ne comptent pas s’arrêter là. Déjà, elles envisagent d’adapter leur solution à une cible B to C et proposer des modèles de patrons en association avec des marques de patrons en ligne qui dépoussièrent la couture à faire soi-même, comme Louis Antoinette, Aime comme Marie, Dessine-moi un patron... « A plus long terme, notre projet va bien au-delà de la couture. Nous avons pour ambition de créer toutes sortes d’outils numériques pour le «do-it-yourself»», conclut Marion Ouedraogo.
 
 

Taille du texte

L'évènement

Les centres de formations linguistiques du Finistère ouvrent leurs portes

Centre formation langues

Le 5 ou le 8 septembre, rendez-vous à Morlaix, Brest ou Quimper pour découvrir les méthodes d'enseignement et les outils pédagogiques des centres d'études des langues de la CCIMBO. Il y en a forcément un près de votre entreprise !