Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

La distillerie La Mine d'Or, à Ploërmel (56), ouvre ses portes au public

Maude Duval, le 04.07.2022

L'écrin est magnifique, le produit distillé tout autant, selon les spécialistes. Au Domaine de Ronsouze à Ploërmel, Stéphane Kerdodé (ex-pdg de la brasserie Lancelot) a créé de toutes pièces une distillerie, dans les veines de laquelle coule un whisky nommé Galaad. Depuis ce lundi 4 juillet, le site, qui se visite, est ouvert au public. Un détour par ce lieu inédit qui ajoute sa pierre, précieuse, à l’édifice touristique du pays de Brocéliande.

Emmanuel Pain

Tout est allé très vite, et tout est allé très bien. En moins d'un an, Stéphane Kerdodé a rénové la ferme de Ronsouze pour lui redonner ses lettres de noblesse. Aujourd'hui, le Domaine (nom indiqué sur le cadastre) abrite une distillerie qui mixte une unité de production, une entreprise à visiter et un nouveau lieu d'accueil pour des événements professionnels. 

Depuis quelques années, l'ex-président de la Brasserie Lancelot et co-créateur du Breizh Cola mûrissait l'idée et l'envie de faire du whisky. A l'été 2020, il remporte l'appel à projets lancé par Ploërmel Communauté et acquiert l'ensemble immobilier du Ronsouze, composé de trois bâtiments anciens. Aujourd'hui, cinq nouveaux bâtiments en métal noir s'adossent aux vieilles pierres et complètent le domaine qui s'étire sur 3 hectares. Les intérieurs ont été entièrement refaits, la décoration revue et modernisée, les extérieurs aménagés. "Les travaux ont débuté le 8 juillet 2021 et été confiés à des entreprises morbihannaises et bretonnes avec lesquelles j'ai l'habitude de travailler", souligne le propriétaire des lieux pour expliquer la rapidité d'exécution et de livraison du chantier. Le 4 juillet 2022, tout est terminé et peaufiné pour accueillir le public dans l'antre de la distillerie, ce havre du haut-de-gamme et du bon goût.

"Un whisky français distillé en Bretagne"

Sur les étals de la boutique s'alignent les premières bouteilles de Galaad, "un whisky français distillé en Bretagne", précise son créateur. Les flacons sont remplis d'un breuvage qui a reposé cinq années en fûts de chêne, la signature de la maison. "Je me suis entouré d'une équipe de consultants de terrain", précise Stéphane Kerdodé qui se définit lui-même comme un entrepreneur créatif. Oenologues, chimistes, expert en bois de fût et en chauffe, maître de chais, de cocktails... dix personnes, issues d'univers aussi éclectiques que spécifiques, gravitent à la distillerie. L'entrepreneur breton a constitué un équipe d'experts qui interagissent sur du matériel qui l'est tout autant. Les deux alambics installées font partie des "Rolls-royce" des séries proposées, pour un whisky qui se positionne lui-aussi sur le haut de gamme (de 60 à 95 euros la bouteille, rechargeable).

Devenir l'un des principaux producteurs en France

Stéphane Kerdodé a investi 6 millions d'euros pour la rénovation du lieu, son aménagement et l'installation des différentes machines de production. Et prévoit d'en investir 4 de plus sur les quatre prochaines années afin d'augmenter les volumes de production et de stockage. A terme, la capacité globale est estimée à 400 000 bouteilles remplies par an, ce qui hisserait la Distillerie de la Mine d'Or parmi les principaux producteurs en France. "La France est un pays de forte consommation de whisky et de très faible production, puisque moins d'1% de sa consommation y est produit", calcule l'entrepreneur, qui prévoit une forte capacité de stockage (2400 fûts) pour assurer une production conséquente et régulière. Le réseau de distribution privilégie les canaux cavistes et CHR, en plus de la boutique sur site. 

Car le lieu a aussi et surtout été pensé pour la visite, à raison de trois créneaux par jour. Film, visite commentée des lieux et dégustation rythment le circuit balisé. "Nous ouvrons également le site aux entreprises et événements professionnels, avec des salles de réunions prévus à cet effet."


L'évènement

Crisalide Numérique. Concours ouvert jusqu’au 22 septembre à toutes les entreprises bretonnes

Crisalide Numérique.   Concours ouvert jusqu’au 22 septembre à toutes les entreprises bretonnes

Crisalide Numérique est un dispositif de développement économique dédié aux entreprises bretonnes qui innovent dans le numérique. Organisé par Bretagne Compétitivité et la CCI Ille-et-Vilaine, ce programme complet associe un concours et un accompagnement par un grand nombre de partenaires. Information et dépôt de dossiers de candidature.