Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


La Bretagne en appelle, elle aussi, à un « droit à la différenciation »

Véronique Maignant, le 08.02.2018

Mercredi, à Bastia, devant plusieurs centaines de personnes venues l’écouter,  le président Emmanuel Macron  s’est dit « favorable à ce que la Corse soit mentionnée dans la Constitution ». Quelques heures plus tard,   le président de la région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard a réagi dans un communiqué.

Loïg Chesnais Girard
Loïg Chesnais Girard

"Le discours du Président de la République en Corse est une opportunité pour faire valoir nos convictions et nos propositions. J’en retiens des ouvertures sur le droit à la différenciation et l’autonomie fiscale qui correspondent à des souhaits déjà exprimés pour la Bretagne.

La Bretagne a toujours œuvré pour que les régions soient reconnues, que la capacité à agir soit renforcée et que notre région puisse expérimenter de nouvelles compétences au service de ses territoires et de ses habitants.

Aujourd'hui, après le discours du Président de la République et fort de notre identité bretonne, française et européenne, je proposerai à l'assemblée régionale, réunie le 15 février, un travail sur le droit à la différenciation au sein de la République."

 


Taille du texte

L'évènement

Les fondamentaux du commerce international le 22 novembre à Morlaix

Cet atelier de Bretagne Commerce International va vous donner les clés d'un lancement réussi et les fondamentaux pour pérenniser votre développement à l'international.

Recommandations