Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Josse : Repris par le morlaisien Eric Moras, les célèbres carreaux en terre cuite émaillée multiplient les points de vente

Véronique Maignant, le 02.09.2019

Alors qu’ils ont failli disparaître, les carreaux Josse retrouvent des couleurs. Propriétaire depuis un an de la marque, célèbre pour ses terres cuites émaillées, le morlaisien Eric Moras développe via des partenariats, tout un réseau de points de vente en France et à l’international. Objectif : perpétuer le savoir-faire artisanal de Josse.

Côté distribution, Eric Moras s’attache à repositionner un magasin dans chaque ville où Josse était présent.

Eric Moras aime les matériaux nobles, en particulier ceux issus d’un savoir-faire artisanal made in France. Les carreaux en terres cuites émaillées de chez Raymond Josse, il les vend depuis 2010 au sein de son magasin Cuisines et Traditions (agencement d’intérieur), à Saint-Martin-des-Champs, près de Morlaix (Finistère). En 2017, il a investi 40 000 euros dans un show-room de 400 m². Aussi, lorsqu’un an plus tard, il apprend la mise en liquidation de la société créée en 1976 à Plancouët dans les Côtes d’Armor, « ce fut un véritable contrecoup », avoue-t-il. On a perdu pas mal d’affaires, alors même que nous avions conquis une clientèle grâce à la renommée de Josse ». Pour autant, Eric Moras ne se laisse pas abattre. Il monte un dossier de reprise. Celui-ci est accepté courant de l’été 2018.

 

Mise en place d’un réseau d’artisans labellisés EPV

Avec l’aide de Philippe Josse, l’ancien propriétaire, il contacte quelques artisans labellisés Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) avec qui travaillait la PME. « Aujourd’hui, on se repose sur deux d’entre eux ». Spécialisées en émail et céramique, ces TPE sont localisées en Normandie et Bourgogne. « Elles aussi ont failli disparaître. Nous sommes également en pourparlers avec un céramiste de Limoges. L’objectif est de créer un petit groupe d’artisans disposant d’un savoir-faire reconnu. C’est essentiel. Nous leur confions notre production. Ils fabriquent selon un cahier des charges très précis, avec nos lignes, pour lesquelles des brevets ont été déposés ».

 

Ouverture de 6 points de vente en 12 mois

Côté distribution, Eric Moras s’attache à repositionner un magasin dans chaque ville où Josse était présent. En mars, il a ainsi ouvert un show-room à Quimper, en confiant l’exclusivité des carreaux Josse au cuisiniste Déco Silence. A Saint-Malo, c’est un corner de 60 m² qui a été mis en place chez Dégano, « un des plus gros carreleurs de France ». Ensuite, après l’été, ce sera au tour de Vannes d’avoir son show-room chez Villadici, un magasin de décoration haut de gamme. « Nous avons aussi prévu, ce mois-ci, l’ouverture de Paris. Nous allons exposer chez Margot, le célèbre fabricant de robinetterie haut de gamme, situé dans le 11ème arrondissement. Labellisé lui aussi EPV, c’est un de mes plus anciens partenaires », explique Eric Moras. Margot compte plusieurs show-room à l’étranger, en Belgique, en Allemagne et en Suisse. « Elle va ainsi nous ouvrir les portes de l’export, même si c’est déjà le cas avec le revendeur historique de Josse à Stockholm.  Il a repris contact avec moi il y a trois mois. Il veut continuer à travailler avec nous ». Un point de vente à Nantes est aussi à l’étude. « On ne fait que poursuivre l’aventure de Josse. Son savoir-faire artisanal trouve un écho très positif auprès de la jeune génération. La tendance est à la rénovation. La tomette revient à la mode en lien avec les principes de base d’une construction bioclimatique, très en vogue chez les trentenaires ».  

Avec 7 salariés dont trois poseurs, « Cuisines et Traditions » a réalisé, en 2018, un CA de 700 000 euros. L’ouverture programmée de points de vente Josse, devrait lui assurer une croissance significative dans les mois à venir. Eric Moras table sur un CA d’1,5 million d’euros en 2019/2020. Il envisage aussi de prendre contact avec Jean-Pierre Le Goff, propriétaire de la Faïencerie HB-Henriot à Quimper (29). « On leur fournirait les carreaux, ils dessineraient leurs motifs. L’idée est toujours la même, conclut Eric Moras : perpétuer le savoir-faire de l’artisanat breton ».   

Site Internet : Cuisines et Traditions


L'évènement

Les enjeux commerciaux hors et intra UE

Europe commerce

Bretagne Conseil, Rennes School of Business et le réseau Enterprise Europe Network organisent une table ronde sur "Les enjeux commerciaux hors et intra UE, les perspectives de Business au sein de l'UE - le soutien de l'UE aux entreprises bretonnes". Rendez-vous le 14 novembre, à 18h30, à Rennes School of Business. Gratuit, inscription en ligne.