Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Ille-et-Vilaine : Orphéau revisite le jukebox et en fait aussi un meuble design

Véronique Maignant, le 27.02.2018

Avec le retour en force du vinyle depuis maintenant quelques années, Matthieu Defoly et Guillaume Bertrand ont décidé de lancer leur première collection de jukebox moderne. Les premiers exemplaires seront prêts d’ici deux mois.

Avec le retour en force du vinyle depuis maintenant quelques années, Matthieu Defoly et Guillaume Bertrand ont décidé de lancer leur première collection de jukebox moderne.
Orphéau

Après avoir travaillé à l’étranger dans le secteur de la gestion et de la finance, c’est dans la région de Rennes que Guillaume Bertrand et Matthieu Defoly ont décidé de s’installer pour monter Orphéau. Cette jeune entreprise donne une seconde vie au jukebox. Conçu et fabriqué pour une bonne part en Bretagne le Jukebox moderne se caractérise par trois éléments principaux : un magasin articulé permettant le rangement et l’écoute de vingt vinyles 33 tours sur un tourne-disque, un meuble design et une application dédiée permettant l’identification et la sélection des vinyles sans avoir à se déplacer.

 

Conçu en partenariat avec Actima ingénierie  

Pour concevoir ce meuble musical automatique et mythique des années 1950 à 1980, les deux cofondateurs se  sont rapprochés d’Actima Ingénierie, créateur de machines industrielles et logistiques, situé à Servon-sur-Vilaine près de Rennes. «Ils développent la partie mécanique à  savoir le bras articulé et le magasin de rangement de 20 vinyles», indique Matthieu Defoly. Fabriqué via une imprimante 3D,  le bras récupère les 33 tours  et permet ainsi de ne plus avoir cette contrainte  de déplacement. « De même, nous avons  mis en place une application dédiée sur smartphone ou tablette. Elle permet de sélectionner  la musique à distance. On réfléchit également  à une version 45 tours, mais aujourd’hui sur le marché du disque vinyle, le 33 tours concentre 90% des ventes. »

 

Fabrication  mi-bretonne mi-basque

Le premier modèle de jukebox moderne est en voie d’achèvement. Il sera prêt d’ici deux mois. « Nous allons installer notre atelier de fabrication en périphérie de Rennes. Il existe tout un micro environnement auprès duquel il est facile de se procurer les composants nécessaires  à la réalisation de notre jukebox : soudeur, découpeur, lustreur, anodiseur, etc.  Les platines automatiques sont commandées chez Dual, il suffit ensuite de récupérer quelques moteurs et le bras pour démarrer la fabrication ». En tout ce sont entre 300 et 500 pièces qui seront ainsi assemblées. « On estime à une journée le temps nécessaire pour fabriquer un jukebox, précise Matthieu Defoly. La partie menuiserie sera externalisée au Pays Basque. Une série de 50 jukebox est ainsi prévue en 2018.

 

Une cible CSP+

L’objectif n’est cependant pas de rééquiper les restaurants, bars et autres lieux de rencontres, mais de faire rentrer cet objet chez les particuliers en proposant un meuble haut de gamme capable de stocker jusqu’à 20 vinyles. « On veut attirer des personnes de plus de 35-40 ans, CSP+, qui aiment la musique sans forcément être de grands passionnés, mais qui ont un vrai goût pour la décoration. Nous avons validé le projet et quitté nos emplois respectifs pour nous y consacrer à 100 %. Nous venons de recruter quelqu’un pour la fabrication» explique-t-il. Ce qui ressort de nos études c’est que le côté design est plus important que la qualité auditive. Il faut que l’objet soit beau. On souhaite appuyer sur la fibre nostalgique du produit. On réfléchit à l’utilisation client pour le faire évoluer au fil du temps».  Pour se procurer cet objet très tendance, il faudra débourser  9 900 euros. « Nous sommes dans la valeur basse des prix affichés pour ce type d’objet. Et surtout, les premiers retours salons sont excellents ! », conclut enthousiaste Matthieu Defoly.

En savoir plus  : Orphéau 

Matthieu DEFOLY et Guillaume BERTRAND - 09 72 88 46 34 - contact@orpheau.com

 


Taille du texte

L'évènement

Lundi 2 juillet, venez porter un regard prospectif sur les nouveaux visages que peut revêtir la distribution alimentaire

Lundi 2 juillet, venez  porter un regard prospectif sur les  nouveaux visages que peut revêtir la distribution alimentaire

Comment les acteurs "historiques" peuvent-ils se réinventer ? Quelles conséquences et nouveaux défis à relever pour leurs fournisseurs ? Jusqu'où la fragmentation de la consommation peut-elle recomposer le paysage commercial ? L’atelier conférence aura lieu à Rennes à la CCI Ille-et-Vilaine : programme et inscriptions.

Recommandations